Inria crée une Academy dédiée aux logiciels libres

Date :
Mis à jour le 24/07/2020
Inria dévoile son dispositif de formation continue centré sur les logiciels libres. Réponse aux besoins et attentes de ses écosystèmes numériques, cette structure permettra l’accès aux grands noms des logiciels open source, émanations des résultats de recherche des équipes Inria et de leurs partenaires. Découvrez-en les grandes lignes !
Inria Academy
© Inria / Photo C. Morel
Inria Academy

Composante audacieuse et engagée de l’écosystème académique, industriel et entrepreneurial du numérique, Inria déploie à présent un autre volet stratégique de son contrat d’objectif et de performance avec l’État (Ambition 2023), en développant une offre de formation continue consacrée aux technologies numériques open source.

Accélérons ensemble la construction d’un leadership scientifique et technologique de la France !

 

Inria Academy développe une offre à destination des entreprises s’appuyant en particulier sur les logiciels diffusés en Open Source par Inria et ses partenaires. Il s’agit d’une contribution à la transformation numérique et à la maîtrise du numérique dans les entreprises tout en augmentant l’impact des technologies numériques développées dans nos équipes de recherche.

David Simplot, chargé de mission en charge de la création d'Inria Academy  

Renforcer le moteur de la révolution numérique

Le logiciel est le moteur de la révolution numérique, c’est la brique de base de l'innovation et de la recherche dans tous les domaines du numérique et les chercheurs, ingénieurs et développeurs de logiciels sont le cœur de ce moteur. Inria a une très forte culture logicielle, ayant toujours considéré le logiciel libre comme un objet multidimensionnel :

  • un objet de diffusion scientifique qui s'intéresse au partage des logiciels et à l’impact de cette diffusion au sein de la communauté scientifique
  • un objet industriel qui fait en sorte que l’infrastructure technologique soit à coût partagé et à risque partagé
  • un objet de recherche interdisciplinaire, tourné vers l'application et la diffusion internationale des savoirs

La dynamique du logiciel libre chez Inria passe aussi par le développement de nombreux logiciels en open source, car nous considérons que leur impact sera plus fort à travers une diffusion libre.

La création d’Inria Academy permet de faire un pas de plus vers les communautés en demande d’acquisition de ces logiciels pour leurs équipes.

Ce patrimoine technologique est composé de près de 1 500 références, à partager avec différentes structures, qu’elles soient de type entrepreneurial ou institutionnel, en France et en Europe.

 

Des formations à la carte

Inria Academy propose dans un premier temps un catalogue de formation composé de quatre logiciels reconnus et performants dans des domaines très distincts :

  • Coq  : "Assistant de preuve", le logiciel Coq a été créé il y a plus de trente ans chez Inria pour la vérification des programmes informatiques et des théorèmes mathématiques. Un outil précieux pour les informaticiens qui l’utilisent pour la vérification mais aussi comme une aide à l’écriture. Et pour les mathématiciens, séduits par ses performances.
  • Pharo  : plate-forme open source de développement logiciel simple et stable, adaptable à toutes les missions de développement même les plus critiques : c'est le rôle du logiciel Pharo. Le consortium Pharo fédère des utilisateurs très variés avec des industriels comme Synectique, Thales, Lifeware, mais aussi des acteurs académiques comme la Faculty of Information Technology de Prague (République Tchèque) ou encore la Fundación Argentina de Smalltalk.
  • SOFA  : plateforme logicielle open-source pour la simulation multi-physique. Comme tout moteur physique, SOFA permet de modéliser des systèmes physiques et leur évolution, tel que la mécanique des solides déformables impliquant de la collision. Développé depuis plus de 10 ans, SOFA intègre aujourd’hui un grand nombre de modèle, de solveurs et d’algorithmes autorisant ainsi le développement rapide de nouvelles simulations.
  • Scikit-learn : bibliothèque libre développée en Python, un langage de programmation de haut niveau. Elle est dédiée à l’apprentissage automatique (machine learning) et peut être utilisée comme middleware, avec des applications dans la lutte contre la fraude et le spam, le ciblage marketing, la prévision du comportement des utilisateurs ou encore l'optimisation des processus industriels et logistiques.

Cette offre s’étoffera au fur et à mesure des logiciels les plus demandés, ainsi une dizaine de logiciels feront l’objet de formation sur mesure en fonction des besoins de la structure demandeuse.

 

Une pédagogie innovante, objet de recherche scientifique chez Inria

Fier d’avoir contribué à la mise en place et au développement de la plate-forme FUN dès sa création en 2013, Inria a continué à soutenir cette dynamique en créant l'Inria Learning-Lab pour produire des ressources pédagogiques pour tous les publics à travers des MOOC sur des sujets aussi divers que la protection de la vie privée, l’accessibilité numérique ou la recherche reproductible, et animer ses actions de recherche en e-éducation. 

Riche de son expertise et sa créativité reconnues, Inria a montré ses compétences en matière de pédagogie novatrice en sciences du numérique et accompagne la recherche en e-éducation chez Inria.

 

Quelques mots sur David Simplot

 

David Simplot est chargé de mission formation continue en charge de la création d’Inria Academy depuis novembre 2019. Professeur des universités, membre de l'Institut Universitaire de France (IUF) en 2009, il a été responsable de l'équipe-projet Pops (commune entre l'Université de Lille, le CNRS et Inria de 2004 à 2011) qui étudiait les objets connectés. Il a contribué à la mise en place de l’équipement d’excellence (EquipEx) FIT – Future Internet (of Things) et a reçu en 2014 le Grand Prix Kuhlmann de la Société des Sciences, de l’Agriculture et des Arts de Lille pour l’ensemble de ses travaux. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études pour la Science et la Technologie (IHEST), il s'est toujours particulièrement investi dans des entités régionales telles que le CITC-EuraRFID, le Sophia Club Entreprises, Telecom Valley ou les pôles de compétitivité (Picom, Matikem, Pôle SCS). De 2011 à 2019, il fut directeur du centre de recherche Inria Lille - Nord Europe puis du centre de recherche Inria Sophia Antipolis - Méditerranée. D'avril 2018 à février 2020, il a été porteur du projet 3IA Côte d'Azur qui est l'un des quatre "Instituts Interdisciplinaires d'Intelligence Artificielle" qui ont été créés en France en 2019.

 

David Simplot
© Inria / Photo G. Scagnelli

Contact

David Simplot

Chargé de mission auprès de la direction générale