Santé numérique

Mis à jour le 08/10/2020

Aide au diagnostic, analyse d’examens, optimisation et personnalisation des traitements, criblage de molécules à activité biologique, etc. : depuis une quinzaine d’années, l’application des sciences du numérique à des données médicales complexes révolutionne le traitement des données de santé, promettant des bénéfices multiples pour les patients.

Illustration Santé numérique / équipe CARMEN
© Inria / Photo C. Morel

 

Pour les oncologues, l’utilisation de la modélisation et de l’IA pourront aider au diagnostic du cancer en identifiant de nouveaux marqueurs de la maladie de façon plus précoce, d’optimiser la précision des gestes chirurgicaux et des thérapies, mais aussi de simuler l’impact potentiel d’un traitement en fonction du génome du patient et de le personnaliser grâce aux résultats obtenus. Pour les cardiologues, l’analyse d’ECG pourra être accélérée par l’IA, ce qui rendrait possible le monitoring des patients à distance. Quant aux radiologues, ils seront bientôt assistés dans leurs compétences de diagnostic par des IA de plus en plus performantes.

Chez Inria, les projets de recherche en santé et biologie numériques sont nombreux et interdisciplinaires, permettant la genèse de startups d’envergure mondiale, telle Therapixel, dont l’outil d’analyse automatique des mammographies permet d’ores et déjà de réduire de 5% le taux de faux positifs et sera sur le marché dès 2020. Des perspectives enthousiasmantes, indissociables des préoccupations éthiques et de la protection des données de santé, qui sont prises en compte dès la conception ("privacy by design") des technologies proposées.

Des programmes d'envergure

Representation cerveau

Human Brain Project

Cet important projet international vise à modéliser le cerveau humain et à créer les outils nécessaires pour y parvenir. L'enjeu ? Gagner en efficacité dans le traitement  des maladies neurologiques.

PreciDIAB

PreciDIAB

Le partenariat avec le Centre national de médecine de précision des diabètes a pour objectif de développer des outils pour un traitement personnalisé du diabète.

Neuromarkers

Neuromarkers

Ce projet collaboratif de grande ampleur à pour objectif de coupler l'imagerie cérébrale et la génomique pour aider à soigner les maladies neurodegeneratives comme Alzheimer ou Parkinson.

Des équipes-projets Inria se mobilisent pour la santé

  • Sistm  : cette équipe-projet commune avec l'INSERM, travaille avec des immunologistes et des cliniciens sur le traitement du SIDA par administration d'interleukine.
  • MFX : cette équipe-projet utilise les techniques d'impression 3D pour créer des prothèses à partir de matériaux bio-compatibles.
  • Aramis poursuit des recherches sur le cerveau et la moelle épinière avec des praticiens hospitaliers.
  • Camin : cette équipe-projet oeuvre à la conception et au développement de neuroprothèses dans le cadre de déficiences sensori-motrices, en forte interaction avec des partenaires cliniques et avec le LIRMM (Laboratoire d'Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier ).
  • Empenn : cette équipe commune avec l'Inserm, le CNRS et l'Université de Rennes cible la détection et le développement de biomarqueurs d'imagerie pour les maladies du cerveau.
  • Petrus : cette équipe a créé une technologie de dossier médico-social sécurisé destinée à être installée au domicile des personnes dépendantes afin d'améliorer la coordination des soins et des prestations sociales, tout en garantissant l'intimité des patients.
  • Mimesis utilise la simulation en temps réel  et en réalité augmentée durant les opérations chirurgicales, personnalisée à partir des données du patient.
  • Epione utilise l'intelligence artificielle et l'imagerie médicale pour la médecine personnalisée.

Deux startups stars issues de la recherche Inria

Logo Therapanacea

Des radiothérapies plus précises

Cette startup développe des logiciels de nouvelle génération comportant des briques d’intelligence artificielle afin d’accompagner les équipes médicales dans la personnalisation des traitements de radiothérapie contre le cancer.

Logo startup Therapixel

L’imagerie médicale à portée de gestes

Cette startup spécialisée dans l'intelligence artificielle appliquée à l'imagerie médicale est à l'origine d'un algorithme qui interprète les mammographies et permet de dépister un cancer du sein en première lecture avec une grande fiabilité.

Et aussi :

  • InSimo : cette startup propose des logiciels de simulation pour l'apprentissage du geste chirurgical et du planning opératoire, notamment pour l'opération de la cataracte. Une action financée par la fondation Bill Gates.
  • Inheart : cette startup issue de l'équipe-projet Carmen développe une technologie de modélisation et de localisation de cœur virtuel en 3D pour permettre des interventions cardiaques plus performantes et plus sûres.
  • Anatoscope : startup issue de l'équipe-projet Imagine, Anatoscope propose une solution logicielle pour construire des avatars numériques 3D d’après imagerie médicale, avec les mêmes caractéristiques biomécaniques que la personne réelle. L’avatar permet alors de modéliser des pathologies musculosquelettiques et dentaires, de tester virtuellement des traitements personnalisés avant de les appliquer au patient ou encore de produire des prothèses.
  • Nurea : start-up issue de l'équipe-projet Memphis, Nurea développe des logiciels d’aide à la décision et de personnalisation d’implants pour la chirurgie cardio-vasculaire et thoracique.
  • Pixyl : cette startup issue de l'équipe-projet Mistis met au service de la recherche médicale une nouvelle solution informatique pour localiser, identifier et quantifier différents types de lésions cérébrales à partir d'une IRM.
  • Lixof : cette startup issue de XPOP propose des solutions d'analyse dans le cadre des essais cliniques, également applicables à la pharmacovigilance et à la pharmaco-épidémiologie.