Sciences des données

Publié le 16/01/2020

Affiner la qualité des données, en réduire le volume, développer des méthodes de navigation, d’analyse et de visualisation des grandes quantités de données, mais aussi des méthodes d’évaluation pour mesurer l’efficacité et l’utilisabilité de ces visualisations, etc. : les équipes-projets de l’institut déploient leur expertise au cœur de l’économie de la donnée pour nourrir le HPDA (High Performance Data Analytics), accélérateur des usages de l’intelligence artificielle.

Fondements de la prochaine génération de systèmes d'analyse de données et de programmation orientée données.
© Inria / Photo S. Erôme - Signatures

 

Avec des applications aussi diverses que la simulation haute performance, l’analyse des données de santé, la finance prédictive, le fact checking journalistique, ou encore les humanités numériques, l’interdisciplinarité est au cœur des sciences des données. Celles-ci en effet changent la donne de tous les secteurs économiques et sont, aussi, en train d’inventer de nouvelles disciplines scientifiques.

Inria développe aussi des technologies qui ont un impact mondial, notamment à travers la diffusion open source de boites à outils logicielles pour les sciences des données, au premier rang desquelles Scikit Learn.

 

 

Deux startups issues d'Inria

Harmonic Pharma

Harmonic Pharma

Cette startup est focalisée sur le repositionnement des médicaments et des compléments alimentaires sur de nouvelles utilisations (ou polypharmacologie) et utilise pour cela des simulations informatiques.

 

 

 

 

DiagRAMS

DiagRAMS Technology

Cette startup fondée par Margot Corréard et Jean-Francois Bouin calcule les probabilités de dysfonctionnements des infrastructures industrielles. Les outils de maintenance prédictive développés visent la  prévention des pannes et accidents, mais aussi l'optimisation des stratégies d'entretien.

Des équipes-projets Inria focalisées Sciences des données