Sites Inria

Investissements d'Avenir

10/05/2011

Participation du centre au Programme Investissements d'Avenir

Dans le cadre du Programme Investissements d'Avenir lancé en 2010 par le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, le centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée a contribué à une vingtaine de projets notamment avec ses partenaires en PACA et Occitanie, acteurs de la recherche et de l'innovation. Nous listons ci-dessous les projets acceptés auxquels des équipes du centre ont participé.

Dernière mise à jour des projets : 22 janvier 2017

IDEX (UCAJedi)

  • UCAJ edi : le projet UCAJedi (Joint, Excellent and Dynamic Initiative) porté par la ComUE Université Côte d'Azur et ses membres a été retenu par le jury international parmi les 2 nouveaux lauréats du très sélectif Programme d’Investissement d’Avenir « IDEX ». Inria, à travers son site sophipolitain a été très actif pour la construction d’UCA puisqu’il est membre de la ComUE et la construction du projet UCAJedi qui mobilise ses forces basées à Sophia.

    L'obtention de cet Idex représente une grande récompense pour tout le travail accompli par une équipe soudée et animée par l’esprit du collectif. UCAJedi devrait mobiliser 58 millions d’euros sur 4 ans issus PIA2 pour la recherche, la formation et l’innovation dans le cadre d’un projet transfromant et attractif internationalement, construit avec le soutien très fort des acteurs socio-économique de la Côte d’Azur.

Equipements d'excellence (EQUIPEX)

  • R2Lab, plateforme FIT : Future internet of Things , un équipement d'excellence pour l'Internet du futur
    L'équipement d'excellence FIT a pour objectif de développer sur différents sites et tester en grandeur réelle un ensemble de plateformes expérimentales incluant des réseaux filaires et sans fil, des objets communicants, des capteurs, et de gérer la mobilité. Ces plateformes permettront l’évaluation et le développement des protocoles et algorithmes préparant l’Internet des objets. L’originalité est d’offrir un système d’accès unifié à l’ensemble des plateformes, ouvert à la communauté scientifique. Les enjeux scientifiques dans le domaine de l’internet peuvent se décliner par une utilisation des ressources du réseau dynamique, par une interopérabilité totale et par une capacité d’extension quasi infinie.
    Partenaires : Laboratoire d'informatique de Paris 6 (LIP6‐UPMC - porteur du projet) / CNRS, Université de Strasbourg, Institut Telecom, Inria
    Equipe du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée concernée  : DIANA
    Autres équipes Inria concernées  : DNET (porteur du projet pour Inria), HIPERCOM, POPS et SWING

ROBOTEX  :
Le projet propose la création d’un réseau national composé de 15 laboratoires structurant la robotique autour de la robotique humanoïde, la robotique médicale, la robotique mobile, la micro et nano-robotique et la robotique de production.
Partenaires  :  CNRS (INSIS porteur du projet), Inria, LIRMM (UMR CNRS-UM), Universités de Grenoble, Montpellier II, Poitiers, Strasbourg, Rennes, Franche‐Comté, Nice, Marseille, Paris6, Cergy‐Pontoise, Université de Technologie de Compiègne, Ecole Centrale Nantes, Ecole des Mines de Nantes
Équipe du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée concernée : LAGADIC (bi-localisée Sophia et Rennes)

  • EQUIP@MESO  : Réseau national de mésocentres de calcul
    Le projet propose l’acquisition d’ordinateurs de grande puissance de calcul ayant vocation à être mis en réseau sur l’ensemble du territoire.
    Partenaires  : GENCI (CEA, CNRS, Paris XI, UVSQ, Inria), université de Strasbourg, universités Joseph Fourier de Grenoble, Claude Bernard de Lyon, Pierre et Marie Curie, universités de Toulouse, de Provence, de Reims - Champagne - Ardenne (URCA), PRES Paris-Sciences et Lettres, CEA, Centre de ressources informatiques de Haute-Normandie (CRIHN)
  • MUSIC  : Plateforme multi-modale d'exploration en cardiologie
    Le projet MUSIC est destiné à développer un instrument d'exploration des troubles du rythme cardiaque, permettant une exploration plus complète de la maladie et de guider le traitement à partir d'une seule et même plateforme comprenant IRM,
    rayons X, calculateurs, système non-invasifs de cartographie et traitements extracorporels.
    Partenaires  : PRES Université de Bordeaux / L'Institut de Rythmologie et de Modélisation Cardiaque LIRYC, Laboratoire de recherche translationnelle en imagerie TRAIL, Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux CHU, Inria Sophia Antipolis - Méditérranée, Université Bordeaux 1, Université Bordeaux 2, CNRS, INSERM, Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique LaBRI, SIEMENS, St Jude Medical, Biosense Webster, CardioInsight, Image guided Therapy IGT
    Équipe du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée concernée  : ASCLEPIOS

Laboratoires d'Excellence (LABEX)

  • NUMEV  : Solutions numériques matérielles et modélisations pour l'environnement et le vivant
    Le projet Numev développera les technologies de l'information et de la communication pour les domaines de l'environnement et du vivant, selon plusieurs axes : modélisation, algorithmes et calculs, données scientifiques (traitement, intégration, sécurisation) et systèmes, modèles et mesures.
    Deux grands projets intégrés sont planifiés :
    • Observation de l'environnement et du vivant : conception de capteurs et leur mise en réseaux, développement de systèmes de spatialisation (drones, micro-satellites), traitement des données ;
    • Aide à la personne malade ou déficiente : neuro-prothèses, robotique médicale, capteurs physiologiques "embarqués".
    Partenaires  : Université Montpellier 2 (porteur du projet), Inria
    Equipes  du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée  concernées  : CAMIN, GRAPHIK, MODEMIC, VIRTUAL PLANTS, ZENITH
  • AMIES  : Agence pour les mathématiques en interaction avec l'entreprise et la société
    Le laboratoire d'excellence AMIES a pour but de favoriser les interactions entre les mathématiques et les entreprises. Ses objectifs : renforcer la visibilité de la communauté mathématique vis-à-vis du monde socio économique, sensibiliser les PME aux potentiels des mathématiques pour l'innovation, mettre en place une base de données de formation destinée aux entreprises, organiser des rencontres avec les entreprises et renforcer le rôle de la France dans ce domaine au plan européen.
    Partenaires  : CNRS (porteur du projet), Université Joseph Fourier, Université Pierre Mendès France, Inria, Laboratoire JAD (UMR CNRS-UNS)

UCN@Sophia  : Réseau orienté utilisateurs
Ce laboratoire est centré sur les services que l'internet de demain pourra offrir aux utilisateurs. Le projet vise à développer des possibilités de recherche de contenus intelligents sur le réseau, à en améliorer l'efficacité et la sécurité, et à concevoir de nouvelles infrastructures filaires ou sans fil offrant de hautes performances tout en diminuant les coûts énergétiques.
Partenaires  : Université Nice Sophia Antipolis (porteur du projet), I3S (UMR CNRS-UNS), LEAT (UMR CNRS-UNS), Inria, EURECOM, LTCI (UMR CNRS-Telecom ParisTech)
Equipes du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée  concernées  : AOSTE, AXIS, COPRIN, INDES, LAGADIC, MAESTRO, MASCOTTE, ACUMES, PLANETE, STARS, WIMMICS

  • SIGNALIFE  : Réseau d'innovation sur les voies de signalisation en sciences de la vie
    Ce projet vise à explorer en détail les principes de communication au niveau des cellules vivantes, processus déterminant dans le développement des maladies comme le cancer ou les maladies neurologiques. L'objectif est de développer de nouvelles générations de médicaments pour le cancer, les désordres neurologiques et cardiaques.
    Partenaires  :  Université Nice Sophia Antipolis (porteur du projet) / Institut de Biologie Valrose (UMR CNRS-INSERM-UNS), Institut de Pharmacologie Cellulaire et Moléculaire (UMR CNRS-UNS), Centre Méditerranée de Médecine Moléculaire (UMR INSERM-UNS), Institute for research on Cancer and Aging of Nice (UMR CNRS-INSERM-CAL-UNS), Institut Sophia Agrobiotech (UMR CNRS-INRA-UNS), Inria
    Equipes du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée  concernées  : BIOCORE, MORPHEME

Instituts Hospitalo-Universitaires (IHU)

Sur les 6 projets d'Instituts Hospitalo-Universitaires retenus, l'Inria participe à 3 d'entre eux avec la collaboration des équipes Asclepios, Athena, Neuromathcomp dans chacun de ces projets :

MIX-Surg : Institut Chirurgie Mini Invasive Guidée par Image

Université de Strasbourg, INSERM, CHU Strasbourg
Equipes du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée concernées  : ASCLEPIOS, ATHENA, NEUROMATHCOMP

Fiche de présentation

LIRYC : Institut de RYthmologie et modélisation Cardiaque

Université de Bordeaux, INSERM, CHU de Bordeaux
Equipe du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée concernée  : ASCLEPIOS
Autres équipes Inria concernées : CARMEN, SHACRA

Fiche de présentation

A-ICM : Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière

Université Pierre et Marie Curie, INSERM, CHU Pitié-Salpêtrière (Assistance publique - Hôpitaux de Paris)
Equipes du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée concernées  : ASCLEPIOS, ATHENA, NEUROMATHCOMP

Fiche de présentation

Infrastructures santé et biologie 

  • IBC : Institut de biologie computationnelle
    Ce projet a pour objectif la création d'un nouveau centre de bioinformatique pluridisciplinaire qui va développer de nouvelles méthodes et logiciels pour le traitement des grandes masses de données biologiques avec des applications dans les domaines de la santé, l'agronomie et l'environnement.
    Partenaires  : Université Montpellier II (porteur du projet) / LIRMM (UMR CNRS-UM2), Inria
    Équipes du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée  concernées   : VIRTUAL PLANTS, ZENITH
  • RESET :  Eteindre et rallumer la machinerie d'expression génique chez les bactéries : de modèles mathématiques aux applications biotechnologiques
    Le but du projet est de développer des modèles mathématiques permettant de mieux comprendre les processus biologiques impliqués dans les biotechnologies avec comme objectif l'optimisation des
    rendements concernant la production de bio-carburants, de produits chimiques ou encore de molécules à finalité médicale.
    Partenaire  : Inria (porteur du projet : centre de recherche Grenoble - Rhône Alpes)
    Équipe du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée concernée  : BIOCORE
    Autre équipe Inria concernée  : IBIS
  • FLI : France LIfe Imaging  (en français : France In vivo Imaging)
    France Life Imaging est un projet d’infrastructure de recherche de grande envergure visant à établir un réseau coordonné et harmonisé en imagerie biomédicale en France avec pour objectifs : (i) de coordonner les activités de recherche en imagerie in vivo et (ii) de proposer aux scientifiques ainsi qu’aux partenaires industriels l’accès à un éventail complet de technologies d'imagerie et de services intégrés. Ce projet complètera l’infrastructure France BioImaging dédiée à l’imagerie cellulaire (sélectionnée en 2010) et l’ensemble constituera la contribution française à l’infrastructure EuroBioImaging de la feuille de route ESFRI.

    L’Alliance Aviesan, chargée de coordonner l'imagerie in vivo au niveau national, a joué un rôle actif dans l’élaboration du projet FLI. L’identification des plates-formes d'imagerie dans les différentes régions de France, sur la base des plates-formes IBISA existantes (Infrastructures en Biologie Santé), a permis de structurer ce réseau national en prenant en compte l'excellence scientifique et technique, l’ouverture, l’intégration des différentes modalités d'imagerie et une masse critique suffisante permettant une offre de services de qualité, la formation des utilisateurs, une recherche technologique et des capacités de développement.
    Partenaires  : CEA/I/Institut d’Imagerie Biomédicale (I²BM) (porteur du projet), Inria, INSERM, CNRS
    Équipes du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée concernées  : ASCLEPIOS, ATHENA, MORPHEME
    Autres équipes Inria  concernées  : PARIETAL (Saclay) et VISAGES (Rennes)

Voir tous les lauréats de cet appel

Institut d'Excellence sur les Énergies Décarbonnées

  • Green Stars : Production de biocarburants et de produits à partir des micro-algues
    Ensemble de plateformes collaboratives regroupant des acteurs hexagonaux de la filière valorisation des micro-algues. Objectif premier : développer à l’horizon 2020, des composés d’intérêts dont notamment des biocarburants performants et des molécules à haute valeur ajoutée grâce à des micro-algues utilisant les émissions de CO2 et les substances issues des rejets des activités humaines.
    45 Partenaires : organismes publics (INRA, porteur du projet), collectivités territoriales (PACA et Languedoc Roussillon), pôles de compétitivité, industriels
    Équipes du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée concernées  : BIOCORE, MODEMIC
    Autre équipe Inria  concernée  : BANG

A noter que ce projet, après avoir été accepté, n'a pu être réalisé faute de financement.

Développement de l'économie numérique

Technologies de numérisation et de valorisation des contenus culturels, scientifiques et éducatifs

Les projets soutenus sont le fruit de la coopération entre, d’une part, des fournisseurs de contenus et, d’autre part, des acteurs, sociétés ou organismes de recherche, développant de nouvelles technologies et de nouvelles solutions pour les contenus numériques.

  • Culture 3D Clouds : une plate-forme d'informatique en nuage pour la numérisation 3D, la documentation, la conservation et la diffusion du patrimoine culturel.
    Cinq points forts caractérisent le projet:
    • La définition de protocoles d’acquisition pour la collecte et la capitalisation effective de représentation 3D d’artefacts patrimoniaux (des objets d’art jusqu’aux édifices historiques) à partir d’une solution innovante, automatique et très performante de photo-modélisation (modélisation 3D à partir de photographies).
    • Une solution de stockage pérenne et d’indexation multicritères (dimensionnelles, morphologiques et sémantiques) capable de mettre en relation la représentation 3D de l’objet patrimonial avec l’ensemble de sources iconographiques 2D (photos, peintures, gravures, etc.) et textuelles reliées.
    • Une panoplie d’outils d’analyse des numérisations 3D (mesures, profils, cartes de profondeur, surfaces, volume, cartographies d’altérations, etc.) exploitant en profondeur toute la valeur informationnelle contenues dans les acquisitions photographiques HD, dans les représentations 3D résultantes, ainsi que dans des analyses scientifiques plus pointues.
    • Une solution de visualisation déportée permettant l’accès et la manipulation en temps réel de représentations 3D complexes sur la gamme complète de support de consultation du quotidien (PC, TV, tablettes, smartphones, etc.) sous forme d’un flux vidéo.
    • Un cadre d’expérimentation pour l’intégration des numérisations 3D d’artefacts patrimoniaux au sein de dispositifs muséographiques innovants ainsi que dans d’autres contextes de création multimédia (cinéma, jeux vidéos, livres électroniques, etc.).

Ce projet, qui sera entre autres l’occasion pour ouvrir le monde de la 3D aux photographes spécialisés dans la documentation d’artefacts patrimoniaux, constituera une solution effective pour gérer le continuum informationnel qui va de la numérisation 3D d’artefacts patrimoniaux jusqu’à leur intégration au sein de multiples supports de consultation en fonction des besoins réels d’analyse, de gestion et de valorisation d’objets culturels.
Partenaires : projet porté par la réunion des musées nationaux en collaboration avec des EPIC (IGN, CMN, RMN) et par un consortium de partenaires scientifiques et techniques (Inria, Institut Télécom, EISTI, CNRS-MAP, UCP-ETIS, CEA ) et d’entreprises (HPC Project, ValEISTI, BeIngenious).
Équipe du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée concernée  : GEOMETRICA

Technologies de l'e-santé - Santé et autonomie sur le lieu de vie grâce au numérique

Il vise au lancement de projets collaboratifs de R&D impliquant acteurs technologiques et organismes de recherche dans les technologies, produits et services liés à la sécurisation des systèmes d'information et à la résilience des réseaux. Les solutions retenues dans le cadre du présent appel portent sur la prévention, la sécurité des personnes, et/ou le suivi à distance des personnes dans leurs lieux de vie, dans une perspective de santé et de bien-être. Inria participe à l'un des 14 projets retenus,

  • Az@GAME  : dispositif ergonomique, innovant et ludique qui s’adresse aux patients souffrant de la maladie d'Alzheimer, aux aidants familiaux et professionnels. Az@GAME évalue et favorise le maintien de l’autonomie dans la maladie d’Alzheimer et les pathologies associées. Les entrainements cognitifs, fonctionnels et physiques du patient lui permettent de conserver un maximum d’autonomie mais aussi de remonter des informations de suivi auprès des aidants. Les signes de la maladie apparaissent progressivement, l’état du patient évolue, les besoins en formation de l’aidant familial aussi. En fonction des résultats des entrainements du patient et de l’état de ses connaissances, l’aidant se voit proposer un parcours de formation personnalisé et adapté à ses besoins. En EHPAD, les équipes soignantes peuvent suivre grâce à Az@GAME l’état de l’évolution de la maladie de leurs patients et une formation interactive avec mises en situation virtuelles qui permettent un entraînement auto-évaluatif par feedbacks clinique virtuel.
    Partenaires  : Groupe GENIOUS (porteur du projet), IDATE, Inria, Université Nice Sophia Antipolis, CHU Nice (CMRR et équipe CobTek).
    Équipe du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée concernée  : STARS

Projets de recherche et développement structurants des pôles de compétitivité

Cet appel à projets ouvert a été lancé en décembre 2010. Doté d’une enveloppe de 300 millions d’euros confiée à OSEO, il vise à soutenir des projets de recherche et développement collaboratifs ambitieux et structurants au niveau d’une filière économique ou technologique ayant de fortes potentialités de retombées économiques. Les deux projets soutenus concernent le domaine des technologies de la santé et sont le fruit de la coopération entre des P.M.E., des E.T.I., des laboratoires publics et des hôpitaux.

Inria est partenaire du projet INTENSE : 

  • INTENSE : piloté par la société SORIN CRM, ce projet s’est donné comme objectif de développer de nouveaux dispositifs électroniques implantables pour étendre l’utilisation de la technique de la neurostimulation à des pathologies telles que l’insuffisance cardiaque.
    Équipe du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée concernée : CAMIN

Valorisation de la recherche

Le renforcement du dispositif de valorisation passe par la création de sociétés de valorisation et d'instituts de recherche technologique, ainsi que par le renforcement des instituts Carnot.

Sociétés d'Accélération du Transfert de Technologie (SATT) : Inria et la SATT Sud Est ont signé un accord de partenariat en juin 2016 pour dynamiser la valorisation de la recherche publique et le transfert de technologies en collaboration étroite avec les incubateurs et les pôles de compétitivité. La SATT Sud Est est une société par actions simplifiée dont les actionnaires sont Aix-Marseille Université (établissement coordinateur), Université Nice Sophia Antipolis, Université du Sud Toulon Var, Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse, Université de Corse, Ecole Centrale Marseille, le CNRS, l'INSERM et la Caisse des dépôts. L’Assistance Publique Hôpitaux de Marseille et le CHU de Nice sont partenaires fondateurs non actionnaires.

  • Instituts Carnot : Le projet d'Institut Carnot Inria (ICI) a été retenu parmi les 34 projets labellisés. Les Instituts Carnot sont un instrument spécifiquement dédié au soutien des établissements publics de recherche développant des partenariats industriels. 52 projets avaient été soumis à labellisation. A noter qu'Inria a été renouvelé comme Institut Carnot en 2016.

Culture de l’innovation et de l’entrepreneuriat

MAAISoN

  • Class'Code est un projet national soutenu par le PIA dans le cadre de l'appel d'offre «entrepreneuriat, volet culture-code» opéré par la CDC. Il met en place et déploie sur tout le territoire une formation hybride (c'est à dire en ligne et avec des temps de rencontre) à destination des professionnels de l’éducation et de toutes les personnes (quelque soit le bagage informatique initial) désirant initier les jeunes de 8 à 14 ans à la pensée informatique. On parle de former sur 5 ans, en ligne et sur environ 1 500 lieux, les 300 000 formateurs dont le pays a besoin, y compris dans les milieux géographiquement et socialement écartés. Formation disponible dès la rentrée 2016.
    L'implication du centre a permis que la région PACA soit une des deux régions pilotes de ce projet.
    Les partenaires et la gouvernance du projet

Internats d'excellence et égalité des chances

Développement de la culture scientifique et l'égalité des chances

  • L’initiative Floris’Tic vise à promouvoir la la culture scientifique, technique et industrielle des sciences du végétal. Elle s’appuie pour cela sur un consortium d’expertise complémentaire en Botanique, Informatique et Animation de projet. L’objectif du projet est de pallier à la fracture entre société et sciences du végétal, d’une part en favorisant l’innovation pédagogique au travers de nouveaux outils pour les professionnels de la gestion des territoires, de l’éducation et de la Culture Scientifique, Technique et Industrielle (CSTI), et d’autre part en redonnant le goût et l’envie des sciences du végétal au grand public et en particulier aux jeunes, au travers d’outils de terrain nomades, ludiques et pédagogiques.
    Les partenaires
    Équipe du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée concernée : ZENITH

Autres participations à des projets non acceptés

  • Equipex ESTIHAS : Equipement Scientifique et Technique pour l'Innovation dans l'Habitat pour l'Autonomie et la Santé
    Porté par l'Université Nice Sophia Antipolis, le centre a participé à ce projet qui consiste à construire et mettre en œuvre la première plateforme européenne de recherche et d’expérimentations de la valeur d’usage et de l’intégration au bâti de nouveaux produits et services dédiés à l’autonomie et à la santé des habitants.
  • Equipex METROSCOPE : Métrologie et observation de l'Internet
    Porté par Inria, le projet consiste à doter la communauté scientifique en informatique et mathématique d'un instrument permettant d'observer le monde numérique que constitue Internet. En fournissant des outils, des données et des représentations de ces données qui fassent sens pour les différentes disciplines, il permet d'améliorer la connaissance théorique de l'Internet mais également le fonctionnement de l'Internet français dans son contexte international avec une meilleure transparence vis-à-vis des citoyens.
  • Initiative d'Excellence (IDEX) : Le centre a participé au montage du dossier de l'Initiative d'Excellence "L'homme dans son environnement en mutation ", porté par les universités de Montpellier, dossier qui n'a pas été retenu.
  • Instituts de Recherche Technologique (IRT) : Il s'agit d'instituts thématiques interdisciplinaires rassemblant les compétences de l’industrie et de la recherche publique dans une logique de co-investissement public-privé et de collaboration étroite entre tous les acteurs », qui doivent permettre de « renforcer les écosystèmes constitués par les pôles de compétitivité ». Le centre s'est impliqué dans le projet IMRT (Institut Méditerranéen de recherche technologique) qui n'a pas été retenu.
    Proposition projet IMRT : Institut Méditerranéen de Recherche Technologique

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !