La création logicielle

Mis à jour le 13/12/2019

Au-delà des résultats de recherche en science fondamentale, du transfert vers les entreprises et de la création de startups, les équipes Inria produisent également de nombreux logiciels souvent en open source, dont certains à diffusion mondiale.

De l’intelligence artificielle à la robotique, de la simulation aux logiciels de preuve mathématique, du calcul haute performance à l’Internet des objets, la bibliothèque logicielle d’Inria compte aujourd’hui près de 1 500 références dont certaines rassemblent autour d’elles de vastes communautés d’utilisateurs au sein de consortiums dédiés.

En favorisant la diffusion de ses logiciels en mode open source, Inria contribue à construire une infrastructure technologique de soutien pour les entreprises innovantes. Donner ainsi aux entrepreneurs un accès à des technologies et à des compétences de pointe est aussi un moyen de démultiplier la capacité à créer de l’innovation en France.

Enfin, Inria héberge Software Heritage, une structure dédiée à la préservation du code source de tous les logiciels jamais créés, avec la soutien de l'Unesco.

 

Programme international

Dix logiciels stars d'Inria

Avec près de 1 500 références toutes issues des équipes de recherche, la bibliothèque de logiciels Inria représente pour l'institut un véritable patrimoine en constante évolution, qui est aussi mis à la disposition des développeurs et des entreprises dans une logique d’open science. Tour d’horizon de 10 logiciels stars créés chez Inria.

InriaSoft, pour la diffusion des logiciels open source

 
Reflexion

Certains des logiciels conçus par les équipes de recherche d’Inria et leurs partenaires donnent lieu à des consortiums opérés sous l'égide d'InriaSoft. L'objectif ? Industrialiser, diffuser et pérenniser les logiciels d’envergure, en agrégeant une communauté d'utilisateurs autour de leur usage et de leur support.

Software Heritage

Logo Software Heritage

Lancé en 2016, le projet Software Heritage a pour ambition d'archiver la totalité des codes sources créés par l'humanité à des fins de préservation patrimoniale. Engagé dès 2014 chez Inria par les chercheurs Roberto Di Cosmo et Stefano Zacchiroli, ce projet est soutenu par l'Unesco, et est opéré grâce à des partenariats avec Microsoft, DANS, Société générale, Intel Huawei, Nokia Bell Labs ou encore l’université de Bologne. En construisant une archive universelle et pérenne du logiciel, Software Heritage vise à mettre en place une infrastructure essentielle au service de la science et de l’industrie, mais aussi de la société.