Sites Inria

Olympiades académiques

Olympiades de Mathématiques et Géosciences : 34 élèves niçois récompensés

Le Rectorat de Nice, l'Observatoire de la Côte d'Azur, l'Unité Mixte de Recherche Géoazur et Inria organisent la remise des prix de la session 2012 des Olympiades de Mathématiques et de Géosciences.

  • Date : 13/06/2012
  • Lieu : GREDEG CNRS, 250 rue Albert Einstein, Valbonne Sophia Antipolis (10 h)
  • Intervenant(s) : Françoise Courboulex, sismologue, chargée de recherche CNRS
  • Organisateur(s) : Rectorat de Nice, OCA, Géoazur, Inria

Les olympiades de mathématiques et de géosciences participent au développement et à la valorisation de la culture scientifique et stimulent chez les élèves l'initiative et le goût de la recherche.

Ce sont 21 candidats de l'académie qui seront récompensés pour ces 12èmes Olympiades de Mathématiques, tandis que 13 candidats le seront pour ces 5èmes Olympiades de Géosciences.

Programme de la remise des prix :

  • 10h00 : Accueil dans les locaux du GREDEG CNRS
  • 10h30 : Conférence "Prévoir les mouvements du sol dus à un séisme ", par Françoise Courboulex, sismologue, chargée de recherche CNRS (Géoazur)
  • 11h30 : Remise des prix aux lauréats
  • 12h00 : Cocktail

Les Olympiades de mathématiques

Les Olympiades académiques de mathématiques ont été créées au cours de l’année scolaire 2000/2001, en direction des élèves des classes de premières scientifiques des lycées, dans le but de favoriser l'émergence d'une nouvelle culture scientifique et technologique. La démarche conduit à développer chez les élèves l'initiative et le goût de la recherche. Sa dimension académique a pour objectif de favoriser les relations entre les professeurs d'une même Académie et les corps d'inspection, tout en stimulant l’ouverture de clubs et d’ateliers de mathématiques. Depuis 2005, les Olympiades de mathématiques sont ouvertes, toujours sur la base du volontariat, aux lycéens des classes de première de toutes les séries. Ce type d’opération répond au souci du ministère qui fait du développement de la culture scientifique au sens large un objectif pour les prochaines années. Cette opération s’inscrit également dans une perspective à plus long terme : faire émerger de nouveaux talents. En effet, un certain nombre de médailles Fields ont fait leurs premières apparitions dans des Olympiades et autres concours généraux. L'épreuve d'une durée de quatre heures consiste en quatre exercices indépendants : deux exercices sont communs à tous les candidats, les deux autres diffèrent d'une académie à l'autre. Chaque académie distribue ses prix et un palmarès national est établi.

Les Olympiades de géosciences

2007 a été déclarée Année internationale de la Planète Terre. C’est dans ce cadre qu’ont été créées les Olympiades des Géosciences. Ce concours, qui est ouvert aux lycéens de première des séries scientifiques de l’enseignement public et privé sous contrat, sur la base du volontariat, a pour objectifs :

  • de stimuler chez les élèves l’initiative et le goût de la recherche en abordant les géosciences de manière ouverte
  • de favoriser l’émergence d’une nouvelle culture des géosciences
  • de susciter une prise de conscience en soulignant le lien étroit entre les géosciences, les autres disciplines et un riche éventail des métiers associés dont notre société aura tant besoin dans les années à venir.

L'épreuve d'une durée de quatre heures consiste en quatre exercices indépendants : deux exercices sont communs à tous les candidats, les deux autres diffèrent d'une académie à l'autre. Les meilleures copies feront l’objet d’une sélection pour concourir au palmarès national.

L'Académie de Nice

L’académie de Nice compte plus de 400 000 élèves, apprentis et étudiants dans les départements des Alpes-Maritimes et du Var. L’académie est dotée d’un maillage de 1431 écoles, collèges et lycées publics et privés sous contrat, d’un environnement universitaire, scientifique et technologique de premier plan avec les universités de Nice Sophia Antipolis et du Sud-Toulon Var, les 2 écoles d’ingénieurs rattachées (l’école polytechnique universitaire et l’institut des sciences de l’ingénieur de Toulon et du Var), 2 IUT déployés sur 7 sites ou encore l’Observatoire de la Côte d’Azur.

L’académie possède également un réseau de laboratoires de recherche particulièrement dense, dans ce qui fut historiquement la première technopole provinciale française : Sophia Antipolis.

L’académie de Nice est particulièrement impliquée dans le développement de l’enseignement des sciences et de l’accès à la culture scientifique en lien avec l’académie des Sciences. Les actions du rectorat sont menées suivant quatre axes :

  • les innovations pédagogiques, suivies par les corps d’inspection
  • la généralisation de l’accès à la culture scientifique
  • l’information sur les possibilités de carrières scientifiques
  • la formation scientifique dans le cadre du plan académique de formation

L'Observatoire de la Côte d'Azur

L’Observatoire de la Côte d’Azur (OCA) est un Etablissement Public à Caractère Administratif en sciences de la Terre et de l’Univers, autonome, lié par convention à l’Université de Nice Sophia Antipolis (UNS). Fort de quelques 450 agents localisés sur 4 sites géographiques (site historique de l’Observatoire de Nice, campus Valrose à Nice, Sophia Antipolis et le site d’observation du plateau de Calern), l’OCA regroupe 3 unités de recherche multitutelles (CNRS, UNS, IRD, OCA) : astrophysique (planétologie, physique stellaire et solaire, galaxies, cosmologie), dynamique des fluides, traitement du signal et des images, et instrumentation au sein du laboratoire Lagrange ; astrophysique multi-messagers pour le laboratoire Artémis ; dynamique de la Terre et métrologie de l’Univers proche au sein du laboratoire Géoazur.

En collaboration avec les 24 autres Observatoires des sciences de l’Univers (OSU) français, l’OCA contribue au recueil de données observationnelles continues et systématiques de la Terre et de l’Univers.

Par ailleurs, l’OCA contribue activement à la formation universitaire à tous les niveaux, et met actuellement en place une base unique d’observations en astrophysique et en géosciences, dédiée à l’enseignement universitaire et à la recherche sur le plateau de Calern (C2PU). Enfin, l’OCA est également très impliqué dans sa mission de diffusion des connaissances vers tous les publics, s’appuyant sur la combinaison unique entre son patrimoine exceptionnel et les recherches contemporaines.

L'unité mixte de recherche Géoazur

L’unité de recherche Géoazur   est une unité mixte UNS-CNRS-IRD-OCA créée en 1996 dont la thématique principale est l’étude de la dynamique de la lithosphère aussi bien à terre qu’en mer. Cette thématique intègre depuis janvier 2008 la métrologie de la Terre et de l’Univers proche dans le cadre de l’élargissement à une équipe d’astronomie, de géodésie et de métrologie de l’Univers. L’unité est aussi depuis cette date rattachée à l’Observatoire de la Côte d’Azur, établissement public administratif associé à l’Université de Nice Sophia-Antipolis.

Le laboratoire réunit 170 personnes, chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens, doctorants dans une unité mixte de recherche pluridisciplinaire,  composée de géophysiciens, géologues, géochimistes, astronomes et métrologistes.

De par ses activités de recherche, Géoazur aborde de très nombreux enjeux sociétaux tels que les aléas sismiques, gravitaires et tsunamis, la surveillance du niveau moyen des mers et des débris spatiaux.

Le laboratoire s’adresse depuis de nombreuses années aux jeunes afin de leur redonner le goût des sciences, notamment des géosciences. Le laboratoire assure le pilotage national du programme éducatif  ‘Sismos à l’Ecole’ initié dans les Alpes Maritimes en partenariat étroit avec le Rectorat, le Conseil Général et la Région.

Inria

Créé en 1967, Inria est le seul institut public de recherche entièrement dédié aux sciences du numérique. A l’interface des sciences informatiques et des mathématiques, les chercheurs d’Inria inventent les technologies numériques de demain. Issus des plus grandes universités, ils croisent avec créativité recherche fondamentale et recherche appliquée. Ils se consacrent à des problèmes concrets, collaborent avec les acteurs de la recherche publique et privée en France et à l’étranger, et transfèrent le fruit de leurs travaux vers les entreprises innovantes.

L'institut accueille 3 800 personnes réparties dans ses 8 centres de recherche situés à Rocquencourt, Rennes, Sophia Antipolis, Grenoble, Nancy, Bordeaux, Lille et Saclay. L’Institut cherche en particulier à s’adresser aux jeunes afin de leur redonner le goût des sciences, notamment des mathématiques. Il cherche ainsi à faire connaître au plus grand nombre le rôle majeur des sciences du numérique qui sont au cœur de notre société.

Localisation

Mots-clés : Olympiades de mathématiques Géosciences Rectorat de Nice Lycées Inria - Sophia Antipolis - Méditerranée

Haut de page

Suivez Inria