Sites Inria

English version

Centenaire de la Première Guerre Mondiale

Martin Bellet - 28/03/2014

Quand le numérique donne du sens à l’histoire

© Cendari

Destiné aux historiens, le projet européen CENDARI a pour objectif de simplifier l’organisation et l’utilisation des très nombreuses ressources dont ils disposent et qu’ils collectent. Inria apporte son expertise dans le domaine de la visualisation des données.

Lancé en 2012, le projet CENDARI entend offrir aux historiens européens un environnement de travail connecté, simple à utiliser, avec un accès au maximum d’informations publiques et privées. Piloté par le Trinity College de Dublin et soutenu par la Commission européenne, ce projet, encore en phase expérimentale, n’est ouvert pour l’instant qu’à deux périodes : l’époque médiévale et la Première Guerre mondiale. « Dans un monde parfait, toutes les ressources seraient numérisées dans une même langue , explique Jean-Daniel Fekete, partenaire du projet CENDARI et responsable de l’équipe Aviz. Les historiens n’auraient qu’à faire une « recherche Google » pour accéder à des informations. La réalité est bien sûr plus complexe : la grande majorité des ressources n’est pas numérisée et ne le sera probablement jamais, il y a trop d’éléments épars dans les archives et bibliothèques, avec des règles de conservation différentes , décrypte le chercheur. Notre mission consiste donc à fournir aux historiens des outils numériques qui vont leur permettre de saisir, structurer, croiser des documents et partager des informations, afin de faciliter leurs recherches et vérifier leurs théories » .

Au service des historiens

« En intégrant le projet CENDARI, j’ai remarqué que les informaticiens et les historiens du projet ne s’étaient jamais réunis pour échanger ensemble ! Nous avons donc organisé des sessions de conception participatives dans plusieurs grandes villes européennes pour identifier les besoins de chacun , explique Jean-Daniel Fekete. Suite à cette étape, nous avons compris qu’il leur fallait un outil simple et adapté à la masse de données qu’ils avaient à traiter » . Et quoi de plus efficace qu’une carte interactive ? Spécialiste de la visualisation des données, Jean-Daniel Fekete a en effet conçu un système de cartes zoomables, avec des points, correspondant à des protagonistes de l’époque ou des batailles, le tout lié à une ligne de temps. « Les chercheurs vont pouvoir saisir des informations, les lier à ces cartes et les croiser avec les données déjà entrées par les autres historiens. L’avantage de cette méthode, c’est quelle leur permettra de détecter visuellement – et donc simplement – s’il y a une incohérence sur la localisation d’une personne à un endroit par exemple. Ils vont aussi pouvoir suivre des relations entre documents, personnes, lieux, organisations, plus rapidement » .
Pour que CENDARI soit un succès, le partage de l’information est donc essentiel.
« Avec ce projet, nous allons tisser un véritable réseau, en connectant des lieux, des personnes et des dates. Les historiens trouvent cette dimension particulièrement enrichissante. Le seul problème, c’est qu’ils n’ont pas forcément envie de partager leurs recherches amont , analyse Jean-Daniel Fekete. Nous avons dû leur proposer un compromis : leurs notes resteront privées, mais certaines données (les entités : des noms, des lieux, des dates) seront accessibles à tous. »

Prêts pour le centenaire

Aujourd’hui, les premiers essais du système ont déjà commencé : trois historiens-testeurs travaillent sur un scénario bien réel : le phénomène des  « cadres verts » en Autriche-Hongrie à la fin de la Première Guerre mondiale. « Les retours sont très positifs , confie Jean-Daniel Fekete. Mais il nous reste encore du travail pour faciliter la saisie et stabiliser le système. Nous ne voulons pas aller trop vite, il est essentiel que notre projet soit le plus efficace possible, pour rencontrer l’adhésion des futurs utilisateurs » . Une quinzaine d’historiens se tiennent prêt à l’utiliser, d’ici la fin de l’année si tout se déroule comme prévu. Cent ans après le début de la Première Guerre mondiale, CENDARI devrait offrir à toute la communauté scientifique une nouvelle manière d’analyser cette période tragique de notre histoire.

Mots-clés : Première Guerre mondiale CENDARI Archives Données Visualisation interactive Jean-Daniel Fekete Équipe Aviz

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !