Sites Inria

Programme européen

Emmanuelle Perrot - 12/02/2015

IPERION CH, un programme européen majeur pour l’étude des biens culturels

Le programme IPERION CH (Integrated Platform for the European Research Infrastructure On Cultural Heritage) financera un réseau européen d’infrastructures de recherche dévolu à l’étude des biens culturels jusqu’en 2019. Salué lors de son évaluation pour sa qualité scientifique, ce programme, retenu par la Commission européenne dans le cadre de sa stratégie Horizon 2020, intègre DARIAH, infrastructure portée par Inria.

IPERION CH, coordonné par le CNR en Italie, résulte d’une concertation approfondie entre 23 partenaires de douze pays membres de l’Union européenne et des États-Unis. Il met en commun des instruments scientifiques et les compétences des partenaires autour de quatre activités :

  • le soutien des utilisateurs internationaux pour l’analyse d’objets patrimoniaux  (accès aux grands instruments, laboratoire mobile, archives scientifiques) ;
  • des développements méthodologiques ;
  • des conférences et échanges ;
  • l’évolution vers une infrastructure pérenne.

En France, la mise en place d’IPERION CH s’inscrit dans la dynamique du laboratoire d’excellence PATRIMA et de l’équipement d’excellence PATRIMEX, dont l’accès aux équipements sera facilité.
Trois partenaires français sont associés :

  • le CNRS (via plusieurs laboratoires):

Centre de recherche et de restauration des musées de France (IRCP–C2RMF, Paris),

Centre de recherche sur la conservation – Laboratoire de recherche des monuments historiques (CRC, Paris – LRMH, Champs-sur-Marne),

Institut photonique d’analyse non-destructive européen des matériaux anciens (IPANEMA, Saclay),

  • Synchrotron SOLEIL (Saclay)
  • Et Inria Saclay – Île-de-France

Le financement de ce programme s’inscrit dans la continuité de 15 années de travail, soutenu par les programmes européens Labstech, Eu-Artech et CHARISMA.

À travers IPERION CH, les utilisateurs européens seront soutenus dans leurs travaux requérant l’usage de méthodes avancées de caractérisation : recours aux grands instruments (synchrotron, neutron et faisceau d’ions), laboratoires mobiles, accès aux archives scientifiques des laboratoires, analyse des données. Les champs d’application couvrent un large champ pluridisciplinaire, embrassant tous les aspects de l’interprétation, de la conservation-restauration, et de l’étude du patrimoine matériel.

Le programme finance également des activités d’échange en réseau (conférences, séminaires) et un important programme de recherche dédié au développement de nouvelles approches d’analyse des biens patrimoniaux, et à leur application pratique dans les champs de la conservation et de la connaissance des collections des musées, monuments et sites archéologiques.

IPERION CH intègre une importante composante consacrée à l’analyse des données et à leur partage, en relation avec la nouvelle infrastructure européenne consacrée aux humanités numériques, DARIAH, présidée par Laurent Romary, directeur de recherche Inria Saclay – Île-de-France.

Mots-clés : SHS Inria Saclay Ile-de-France Patrimoine Laurent Romary Projet européen Europe Horizon 2020 H2020

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !