Sites Inria

English version

Intelligence artificielle

28/02/2017

Intelligence artificielle : Inria au cœur du débat national

Inria occupe une place clé dans l’initiative France intelligence artificielle (#FranceIA) lancée le 20 janvier par Thierry Mandon et Axelle Lemaire. Présent au sein du comité stratégique et de plusieurs groupes de travail, l’institut confirme sa position d’expert sur le sujet. Rencontre avec Bertrand Braunschweig.

« Depuis la création d’Inria il y a 50 ans, nos chercheurs ont toujours été actifs dans le domaine de l’intelligence artificielle. Et c’est un sujet que nous souhaitons mettre en valeur. Nous ne pouvions pas ne pas être associés à cette initiative nationale  », affirme Bertrand Braunschweig, directeur du centre Inria Saclay – Île-de-France. Le 20 janvier dernier, Axelle Lemaire, secrétaire d’État en charge du numérique et Thierry Mandon, secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ont lancé #FranceIA. Objectif : réunir tous les acteurs français en matière d’intelligence artificielle pour établir une grande stratégie nationale.

Naturellement, Inria participe activement à cette réflexion. « Cela fait aussi partie de notre mission. Nous devons informer les décideurs des potentialités des technologies sur lesquelles nous travaillons et porter, dans la société, les débats autour de ces technologies  », précise Bertrand Braunschweig.

L’intelligence artificielle est devenue une tendance importante chez Inria.

En tant qu’unique institut français consacré aux sciences du numérique, Inria entend effectivement affirmer son statut d’expert sur les questions d’intelligence artificielle . Un domaine en plein essor. « Ces derniers mois, nous avons été très fortement sollicités par de grands groupes industriels français et internationaux pour travailler, avec eux, sur des technologies relevant de l’intelligence artificielle. Dans ce domaine, les impacts sociétaux et économiques sont énormes », confirme Bertrand Braunschweig.

Aujourd’hui, près d’un tiers des équipes-projets d'Inria travaillent de près ou de loin sur ce sujet et l’IA devrait occuper une bonne place dans le prochain plan stratégique scientifique qui sera finalisé dans quelques mois. En novembre 2016, l’institut a par ailleurs publié un livre blanc sur ce thème. Réalisé pour le compte de la cellule « veille et perspective » ce document fait état des grands défis de l’intelligence artificielle. « Chez Inria, nous avons toujours eu des équipes qui travaillaient sur l’apprentissage automatique, l’optimisation, les systèmes complexes... Nous avions déjà un pied dans l’intelligence artificielle. Avec le livre blanc, nous avons voulu nous engager davantage. Il s’agit aujourd’hui d’une tendance véritablement importante de l’institut.  »

Des chercheurs Inria dans la moitié des groupes de travail

Dans le cadre de l’initiative #FranceIA, une dizaine de groupes de travail a été constituée. Des chercheurs et des responsables d’équipes Inria sont présents dans près de la moitié de ces groupes et participent aux réflexions sur des thèmes tels que l’éthique, les questions sociales ou la recherche fondamentale en intelligence artificielle. Antoine Petit, P.-D.G. d’Inria, Jean Ponce (ENS), responsable de l’équipe-projet Willow et Bertrand Braunschweig siègent au comité d’orientation. Bertrand Braunschweig, de plus, est animateur du groupe qui s’intéresse au transfert des résultats de recherche en IA vers l’industrie. « Nous avons par exemple lancé des questionnaires auprès des représentants de la communauté scientifique pour connaître les travaux en cours qui pourraient intéresser à court terme les industriels. Puis nous avons demandé aux entreprises quels seraient leurs besoins . » À la mi-mars, chacun des groupes devra rendre les résultats de ses travaux. L’objectif étant d’établir un état des lieux français et de soumettre des préconisations.

« Nous avons en France quelques-uns des chercheurs les plus reconnus dans ce domaine. Ils sont d’ailleurs très sollicités , remarque Bertrand Braunschweig. Les grandes entreprises françaises montrent aussi beaucoup d’intérêt pour ces sujets. C’est le cas notamment des constructeurs automobiles qui travaillent sur les véhicules autonomes.  » La grande réflexion engagée par le gouvernement devra permettre de mobiliser tous ces acteurs... et de faire de la France un des leaders mondiaux en matière d’intelligence artificielle.

Mots-clés : Inria Saclay – Île-de-France Bertrand Braunschweig #FranceIA Intelligence artificielle

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !