Sites Inria

English version

La demi-heure de science

Qu’est-ce que la neurologie computationnelle ?

Logo - La demi-heure de science Inria de Paris

La demi-heure de science a lieu tous les mois, à partir de 13h45, dans la salle Jacques-Louis Lions au bâtiment C. Un café vous y accueille dès 13h30.      
Cette demi-heure a pour but de présenter, à tous les scientifiques du centre, un thème, son intérêt et les questions qui s’y rapportent afin de répondre à la question  « pourquoi mène-t-on des recherches dans ce domaine-là ?».

  • Date : 12/05/2016
  • Lieu : Inria de Paris, bâtiment C, salle Jacques-Louis Lions
  • Intervenant(s) : Olivier Colliot (Aramis)

Prochain rendez-vous le jeudi 12 mai à 13h45

  • Intervenant :   Olivier Colliot (Aramis)
  • Sujet :  Qu’est-ce que la neurologie computationnelle ?

Les maladies neurologiques sont des maladies complexes, à l’expression et aux causes hétérogènes, et dont l’évolution s’étale sur plusieurs décennies. Leur caractérisation nécessite l’intégration de données aussi différentes que la neuroimagerie, l’électrophysiologie, la génétique, les marqueurs biochimiques ou encore les tests cognitifs et cliniques. Pour intégrer ces données complexes, une approche informatique et statistique est indispensable. Il s’agit de construire des modèles numériques des patients neurologiques, à partir de l’ensemble des données mesurables chez le patient vivant, afin de pouvoir comprendre les processus pathologiques, mieux diagnostiquer les patients, prédire leur évolution et évaluer de nouvelles thérapies.

Tel est l’objectif de la neurologie computationnelle, champ de recherche émergent à la croisée de l’informatique, des statistiques, de l’imagerie médicale, de la bioinformatique et de la médecine. Ce champ de recherche pose de nouveaux défis aux sciences informatiques à cause notamment de la complexité et de l’hétérogénéité des données (images, signaux, séquences…), des propriétés des processus physiopathologiques (localisation, intégration longue distance, propriétés multi-échelles…), de leur dynamique temporelle et de la variabilité inter-individuelle. Dans cet exposé, je présenterai quelques-unes des réponses apportées à ces défis par l’équipe ARAMIS, principalement pour des données d’imagerie et d’électrophysiologie, et esquisserai les défis à venir pour l’intégration avec les données de génomique. Je présenterai quelques applications de ces travaux principalement dans le domaine des maladies neurodégénératives (maladie d’Alzheimer, autres démences).

Mots-clés : Computationnelle Neurologie Aramis La demi-heure de science Olivier Colliot

Haut de page

Suivez Inria