Sites Inria

English version

Technologie eGo

8/03/2011

Technologie eGo : votre corps communique

Gemalto, leader mondial de la sécurité numérique a développé la technologie eGo, dans laquelle votre corps devient un média de communication. Ainsi, un simple contact suffit pour ouvrir une porte, engendrer un paiement électronique ou démarrer un ordinateur. Ce projet de recherche européen compte notamment Atos Origin, Continental, St Microélectronics et l'équipe de recherche POPS du centre Inria Lille - Nord Europe.

Cette technologie sans fil permet la transmission de données sans utiliser de câbles électriques.
"La technologie BAN repose sur l’utilisation du champ magnétique créé autour du corps humain quand on touche un objet polarisé électriquement. Pas besoin de faire transiter le signal électrique par le corps. Il suffit d’utiliser ce champs électrique comme ondes porteuses pour transmettre les données. Le signal de communication, par ailleurs très faible, ne fait qu’effleurer le corps."

Comment ?

Gemalto a élaboré un module électronique qui comprend un capteur, un circuit similaire à celui d'une carte à puce et un émetteur/récepteur. Ce module n’a pas besoin d’être en contact direct avec le corps pour que le système fonctionne. Il suffit qu’il soit à moins d'1 cm de la peau, intégré par exemple dans une montre, un bijou, un vêtement, une ceinture, etc.
 
Lorsque vous touchez un objet compatible avec eGo (clavier d’ordinateur, poignée de portière de voiture, terminal de paiement électronique, etc), un mécanisme d’authentification se met spontanément en place entre le module porté et celui présent dans l’objet touché. Les données de sécurité sont ainsi transmises par la technologie radio UWB (Ultra Wide Band ).

Quel est l'apport de POPS au sein du projet ?

Afin de répondre aux dérives éventuelles, l'équipe de recherche POPS travaille sur  la création de "verrous technologiques". La technologie sans contact induit un rapport différent de l'homme à l'objet : on subit des communications, des actions, sans les avoir forcément initiées. Empêcher l'usurpation, l'utilisation frauduleuse qui pourrait découler de cette technologie est au cœur de la réflexion de POPS.

Source : IT Industrie et Technologies, janvier 2011

Mots-clés : Technologie eGo Equipe-projet POPS Centre de recherche Inria Lille - Nord Europe

Haut de page

Suivez Inria