Sites Inria

English version

Collaboration

4/05/2016

Colisweb améliore son modèle de livraison avec Inria

© Colisweb

C’est un problème complexe que Colisweb a soumis à l’équipe Inocs d’Inria Lille - Nord Europe : déterminer à l’avance le planning d’une flotte de livreurs, sans connaître leur charge de travail. Objectif : proposer des livraisons immédiates sans surcoût.

Prévoir l’imprévu. Voilà, en résumé le défi que Colisweb a lancé à l’équipe Inocs d’Inria Lille - Nord Europe (commune avec l’ULB et Centrale Lille*). Cette start-up lilloise s’est donné pour mission de garantir des livraisons intra-agglomération dans les deux heures après achat ou bien avec un rendez-vous sur un créneau horaire d’une heure, sans faire exploser les tarifs pour les clients. Or, tous les logisticiens le savent, l’étape du « dernier kilomètre » est particulièrement coûteuse et complexe : il faut gérer une flotte de livreurs, confrontés aux aléas de la circulation urbaine et soumis à la disponibilité des clients finaux… pour un bénéfice limité ! « En moyenne, le temps passé par le livreur à collecter le colis en son point de départ et à le remettre en main propre au client représente 40 % du temps dédié à la logistique » explique Thomas Pocreau, ingénieur chez Colisweb. C’est d’ailleurs pour cette raison que les enseignes proposent souvent des délais de livraison importants et des créneaux de remise très larges.

La livraison de proximité : un problème complexe

La promesse de Colisweb est donc ambitieuse : cette jeune société lilloise implantée dans l’écosystème EuraTechnologies, propose de réaliser des livraisons urbaines selon deux modes. Soit le livreur arrive à destination dans les deux heures suivant l’achat en ligne ou en magasin, soit un rendez-vous est fixé le jour-même avec le client et il est assuré de recevoir son colis dans un créneau d’une heure. L’objectif des fondateurs est aussi de permettre aux enseignes implantées au sein d’agglomérations de bénéficier d’un avantage compétitif en proposant à leurs clients une livraison immédiate. « Aujourd’hui, les coûts et les délais sont presque identiques entre une livraison de Paris à Lille et une livraison d’un point à l’autre de l’agglomération lilloise. Quand on retrace le parcours des livraisons, on constate parfois que le colis fait plusieurs allers-retours avant d’arriver à destination. C’est aberrant ! Les enseignes géographiquement proches de leurs clients doivent pouvoir réellement profiter de cette proximité en offrant un service de livraison très rapide » explique Thomas Pocreau. Pour cela, Colisweb a constitué un réseau de coursiers, transporteurs indépendants et petites entreprises de transport disponibles dans la zone. Il reste à optimiser les trajets et les plannings des livreurs, en temps réel.

© Colisweb

Optimiser les charges de travail grâce à la programmation mathématique 

À l’heure actuelle, le système Colisweb fonctionne grâce à un tandem Homme-machine. Un algorithme réalise une première assignation « naïve » qui est ensuite validée par un dispatcheur. Colisweb souhaite donc automatiser cette étape grâce à une solution logicielle. Pour cela, la start-up a sollicité l’équipe de recherche Inocs d’Inria Lille - Nord Europe. Les mathématiciens appliqués Frédéric Semet, en charge du projet côté Inria, et Maria Isabel Restrepo sont spécialistes de l’optimisation de problèmes complexes. « Ici, la complexité vient du fait qu’en début de journée, on ne connaît pas précisément l’activité des livreurs, mais qu’il faut tout de même la planifier heure par heure  »,  explique Frédéric Semet. Pour Colisweb, l’ambition est aussi de réduire le stress des livreurs en planifiant leur journée à l’avance. « Quand les coursiers sont moins sous pression, ils rencontrent moins de problèmes sur la route, c’est quelque chose que nous avons pu vérifier. Plus sereins, ils sont aussi plus disposés à trouver des solutions quand ils rencontrent une difficulté, comme un client qui ne répond pas au téléphone ou un code d’immeuble erroné » précise Thomas Pocreau.

« Pour relever ce défi, nous utilisons des techniques d’optimisation sous contraintes dans un cadre stochastique , expliquent les chercheurs, c’est-à-dire d’optimisation dans l’incertain.  » Avec le premier module de leur algorithme, des scénarios potentiels avec des probabilités de réalisation sont générés pour les journées et la semaine à venir. Colisweb peut dès lors attribuer aux livreurs des plages horaires et des zones de travail. Par exemple, le livreur A se voit assigner la zone Est de la capitale, entre 8h et 12h lundi ; on lui annonce qu’il devrait réaliser 4 courses. « Ensuite, la réalité reprend le dessus et modifie ce scénario en temps réel : c’est le second module,   explique Maria Isabel Restrepo. Le système attribue alors à chaque livreur des courses précises. Cette optimisation de charge permet à Colisweb de réduire les coûts de livraison.  » Les algorithmes d’Inocs permettent également de gérer une flotte de livreurs et de coursiers multimodale (à vélo, scooter, voiture, camionnette et même skateboard à Paris) en tenant compte de la circulation. Le but : choisir le meilleur mode de transport pour chaque course. Colisweb espère bientôt permettre à ses clients de suivre la progression de leur livreur en temps réel grâce à un outil de géolocalisation pour smartphone.

La success story de Colisweb

Née il y a trois ans, Colisweb a installé son siège à Lille, au cœur d’EuraTechnologies, un parc d’activités de 150 000 m2 dédié aux nouvelles technologies. À sa tête, Rémi Lengaigne, un jeune ingénieur formé à l’entrepreneuriat et Damien Abgrall, déjà patron d’une start-up spécialisée dans le développement informatique pour le Web. Colisweb a d’abord germé lors d’un « start-up week-end » à Lille, une sorte de hackaton au cours duquel les candidats présentent leur projet d’entreprise à un jury. À l’issue de cet événement, les deux associés choisissent de concrétiser leur concept et de fonder leur entreprise. Désormais, Colisweb emploie dix personnes et est implantée dans plusieurs grandes villes françaises. Parmi ses clients, de grandes enseignes comme Darty, Habitat, Leroy Merlin, etc. La start-up a récemment remporté le prix de l’innovation numérique de la Banque Publique d’Investissement.

* au sein de l'UMR 9189 CNRS-Centrale Lille-Université Lille1, CRIStAL.

Mots-clés : Modélisation Transfert Start-up Mathématiques Optimisation Probabilité

Galerie vidéo

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !