Sites Inria

English version

Equipex

Citizen Press - 1/02/2016

Flatland tricky : la reconstruction 3D pour apprendre le BMX

FlatlandTricky FlatlandTricky

Ingénieur dans l’équipe Perception d’Inria Grenoble - Rhône-Alpes, Quentin Pelorson est aussi champion de BMX. En développant l’application Flatland tricky qui reconstitue des figures en 3D, il est parvenu à conjuguer ses deux passions.

Quentin_Pelorson

Ces deux univers ne se rencontrent pas souvent. Alors, quand les responsables de la société 4D View Solutions ont su que Quentin Pelorson, ingénieur en informatique au sein de l’équipe Perception d’Inria, était aussi champion de BMX, ils y ont vu l’opportunité de proposer une nouvelle application. En 2015, le rider -ingénieur de 26 ans et la start-up ont développé ensemble Flatland tricky. Téléchargée à presque 3000 exemplaires sur l’AppleStore, cette application permet de visualiser en 3D les principaux mouvements que l’on peut réaliser à BMX. « Apprendre une figure est un long processus ! explique Quentin Pelorson. On fait quelques tentatives, on chute, alors on essaie de comprendre ce qui n’a pas fonctionné. Notre application est un outil très utile, car elle permet de voir très précisément comment se placer pour garder l’équilibre.  » Sur l’écran de leur téléphone, les utilisateurs peuvent observer l’exécution d’une figure sous tous les angles : avec le doigt, ils changent de point de vue autour du personnage en 3D. Comme sur une vidéo, l’outil permet d’avancer, de reculer ou de mettre en pause la lecture. « C’est une application parfaitement adaptée à l’univers du BMX : cette communauté est très présente sur les réseaux sociaux, où l’on s’échange beaucoup de vidéos et de photos pour progresser  » explique Quentin Perlorson. Flatland tricky a d’ailleurs remporté le prix de l’innovation des lecteurs de Flatmatters, un magazine en ligne très prisé dans le milieu. Elle sera bientôt disponible sous Androïd.

Révolutionnaire

L’application met en œuvre les toutes dernières innovations technologiques en reconstruction 3D, développées par la société 4D View Solutions. La start-up a collaboré avec les équipes d'Inria Grenoble - Rhône-Alpes en utilisant la plate-forme Kinovis "équipement d’excellence" du programme "Investissements d’avenir". Une plate-forme de sept mètres sur quatre, avec une hauteur de trois mètres. Une pièce intégralement verte équipée de 68 caméras, du sol au plafond, qui peuvent filmer une petite séquence sous tous les angles. Les images sont ensuite synthétisées par un logiciel pour produire une version en 3D de la scène. « La technique est révolutionnaire : habituellement, pour reconstruire en 3D un personnage par exemple, on utilise plutôt le motion capture. Un comédien est équipé de capteurs qui permettent d’enregistrer ses mouvements. On obtient un squelette, qu’il faut habiller pour reconstituer un corps. Avec Kinovis, on peut reproduire directement une personne, avec les détails de son visage par exemple, ou même ses vêtements.  »

« Time Machine »

Pour réaliser Flatland tricky, Quentin Pelorson a donc prêté sa silhouette et sa technique. Dans la salle équipée de Kinovis, il a commencé par réaliser une figure classique : la "Time machine ". Le vélo est dressé sur la roue arrière et le rider se positionne en équilibre sur un pied sur l’un des pegs (tubes métalliques placés des deux côtés des roues), pour faire des tours. « J’ai eu du mal à la réaliser, car la salle est intégralement verte, pour pouvoir uniquement conserver les images qui nous intéressent. Je n’avais donc aucun repère visuel et j’ai perdu l’équilibre plusieurs fois  » raconte-t-il. (Voir le making-of en vidéo)

Loading the player...

Des ajustements graphiques ont permis d’obtenir une image très nette, sur laquelle les figures sont clairement représentées, en éliminant les détails inutiles. Bien intégré dans le milieu du BMX, Quentin Pelorson a également pu conseiller les équipes dans le design de l’application : « ils voulaient mettre des graffitis sur le fond d’écran, alors que ça n’est plus du tout à la mode, on a donc réalisé un environnement plus épuré  » s’amuse-t-il. La technologie Kinovis a probablement un bel avenir dans le cinéma ou dans les jeux vidéo : « notre application est une superbe vitrine » conclut-il.

*Flat : discipline qui consiste à réaliser des figures acrobatiques en BMX sur un sol plat.

Kinovis

Kinovis est un "Équipement d'excellence" du programme "Investissement d'Avenir 2011", financé par le gouvernement français. Cette plate-forme de haut niveau permet l'analyse du mouvement de forme pour le diagnostic médical, la virtualisation de la forme humaine pour la téléprésence et les applications interactives, la création de personnages virtuels, etc.


  • Volume : 7m x 5m x 3m
  • 68 caméras couleur
  • 17 ordinateurs d'acquisition
  • 20 systèmes de caméra de capture de mouvement

http://kinovis.inrialpes.fr

Mots-clés : Kinovis INRIA Grenoble - Rhône-Alpes

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !