Sites Inria

Baromètre Inria - TNS Sofres

Laura Bernard - 11/03/2014

Les Français et le numérique, 2e édition du baromètre Inria TNS-Sofres sur les Français et le numérique

© Inria - TNS Sofres

En 2011, Inria avait mis en place avec l’institut de sondage TNS-Sofres, un baromètre inédit sur « les Français et le numérique ». La question posée était celle de la compréhension des Français de ce monde numérique dans lequel ils évoluent, parfois sans le savoir. L’analyse des résultats avait révélé 8 profils très différents face à un « nouveau monde numérique ».

Bienvenue dans l’ère de l’homo numericus

Les résultats montrent une accélération dans l'appropriation des usages, mais aussi une prise de conscience des responsabilités y afférentes. Les Français ont mûri : ils se rendent compte que les potentialités offertes par le numérique peuvent devenir des pouvoirs et des leviers d'action, de création de valeur. Ils ont plus d'appétit pour de la formation, de l'accompagnement, de l'éducation au numérique. Pour autant, face à ces mutations permanentes, même s’ils sont de plus en plus nombreux à se sentir à l’aise avec les technologies numériques, ils se déclarent à 80% … prudents !

Le rôle d'Inria

C’est parce que ces nouvelles opportunités s’accompagnent aussi de nouveaux risques, de nouveaux « embarras numériques » et d’une prise de conscience aigue des citoyens de l’impact de leurs actions, qu’Inria, institut de recherche public français en sciences du numérique, fort de ses 4300 collaborateurs et partenaires hôtes, a un rôle à jouer : lever les doutes, limiter les contraintes, ouvrir le champ des possibles, créer de la valeur économique, contribuer à inventer le monde numérique.

Le numérique, levier de dynamique économique en Aquitaine

Pour accompagner l’institut dans cette démarche et apporter un éclairage local à ces données,  Aquitaine Europe Communication (AEC), l'agence aquitaine du numérique nous propose un zoom sur l’attractivité du secteur numérique en Aquitaine. 

Formation

143 formations initiales dans le numérique  : 48% dans des établissements publics (52% dans des établissements privés), dont 40% des cursus délivrant un master ou un doctorat.

L’Aquitaine forme également les salariés aux métiers du numérique avec plus de 150 formations courtes ou continues, diplômantes ou certifiantes dans tous les métiers du numérique. 

Attractivité du secteur

Six secteurs phares en Aquitaine :

  • Les transports intelligents et la géolocalisation , avec les Rencontres de la Mobilité Intelligente ITS qui auront lieu en 2015 à Bordeaux.
  • La eSanté , avec plus de 1000 salariés employés dans l’informatique de santé : 46% des effectifs nationaux basés en Aquitaine.
  • Le eCommerce , qui regroupe plus de 200 entreprises et un accélérateur de start-up qui vient d’être lancé, Digit’Halles.
  • Le jeu vidéo , qui est historiquement un des secteurs clés de l’économie locale, avec plus de 350 emplois et surtout l’association Bordeaux Games.
  • Les applications mobiles , un secteur qui draine plus de 40 entreprises.

Source : Europe Aquitaine Communication (AEC), chiffres diffusés en 2013

Aquitaine Europe Communication (AEC), l'agence aquitaine du numérique

Elle agit depuis plus de quinze ans dans le champ du numérique et des TIC et articule ses services autour de trois axes majeurs : la veille opérationnelle, l’émergence de projets numériques innovants, l’intermédiation stratégique à travers un laboratoire d’idées au service des acteurs du territoire aquitain.

AEC a été missionnée pour préfigurer le fonctionnement et le programme d’animation de la future Cité Numérique et y proposer des activités et temps forts.

Pour plus d’informations sur les tendances et évolutions des technologies et usages numériques aquitains : rendez-vous à la Conférence annuelle, les Signaux Numériques, le 5 mai 2014.

Mots-clés : Baromètre Inria Bordeaux - Sud-Ouest Les Français et le numérique TNS Sofres #NumEtVous

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !