Sites Inria

English version

Logiciel

Françoise Breton – Technoscope - 21/12/2012

Alfredo Buttari, développeur du solveur Mumps

Alfredo Buttari

Alfredo Buttari, développeur du solveur Mumps (Multifrontal massively parallel sparse direct solver) à l’Institut de recherche en informatique de Toulouse (CNRS).

À quoi sert le solveur Mumps et en quoi Scotch vous est utile ?

Dans un très grand nombre d’applications, comme en dynamique des fluides ou en météorologie, on a besoin de résoudre des systèmes linéaires de plusieurs millions, voire milliards, d’inconnues. Les calculs sont très complexes et peuvent durer plusieurs heures ou plusieurs jours. C’est pourquoi la résolution de ces systèmes fait appel à des solveurs comme Mumps qui présente certains avantages pour les utilisateurs, qu’ils soient académiques ou industriels. Mumps est basé sur une famille de méthodes, dites directes, qui sont très robustes, efficaces et précises d’un point de vue numérique. De plus c’est un solveur parallèle, qui est donc très efficace sur des supercalculateurs comptant des centaines ou des milliers de processeurs. Néanmoins, le problème de ces solveurs est d’être très gourmands en calculs et en mémoire. C’est dans ce contexte que l’utilisation d’un outil comme Scotch est très importante car il permet d’améliorer la structure du système linéaire de sorte que la complexité des calculs et la consommation mémoire soient considérablement réduites.

Pourquoi choisir Scotch plutôt qu’un autre partitionneur ?

En fait nous donnons aux utilisateurs de Mumps la possibilité de choisir le partitionneur. Scotch figure ainsi dans les choix possibles, avec Metis par exemple. Mais nous encourageons l’utilisation de Scotch car c’est un outil très efficace, particulièrement robuste et qui évolue en permanence. De nouvelles fonctionnalités sont proposées régulièrement qui peuvent être facilement exploitées de façon très efficace dans notre logiciel. De plus, et c’est un point important pour les développeurs, si l’on rencontre un problème, François Pellegrini apporte tout de suite une solution.

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !