Sites Inria

English version

Partenariat

Séverine Valerius - 17/10/2014

Inria et l’université de Bordeaux s’associent pour accélérer le développement des sciences du numérique en Aquitaine.

Manuel Tunon de Lara, Président de l'université de Bordeaux et Antoine Petit Président-directeur général d'Inria - Olivier Got - Université de Bordeaux

C'est en présence de Manuel Tunon de Lara, président de l’université de Bordeaux et d’Antoine Petit, Président-directeur général d'Inria, qu'a été signé vendredi 17 octobre l’accord-cadre de partenariat scientifique affirmant une vision partagée de la stratégie de recherche de leur deux établissements dans le domaine des sciences du numérique et de leurs applications.

Une ambition partagée

La volonté d’Inria est de développer une science en interaction, avec les grands défis pluridisciplinaires, les grands enjeux industriels et les grandes questions sociétales. L’institut déploie une stratégie mettant l’excellence scientifique au service du transfert technologique et de la société. Pour y parvenir, Inria construit des relations diversifiées et complémentaires avec les différents acteurs de la recherche en sciences numériques en établissant des partenariats ambitieux, capables de rassembler des compétences complémentaires et de favoriser l'émergence de pôles d'excellence en France et à l'international dans son domaine. Soucieux de jouer un rôle d’éclaireur, explorant de façon originale des voies nouvelles, l’institut ne peut se concevoir indépendamment de son environnement.

Cette volonté fait écho à celle de l’Université, dont l’ambition affirmée est de jouer les premiers rôles dans les écosystèmes de la recherche et de l'innovation. Première université française dans le classement de Shanghai sur l'informatique, l’université de Bordeaux souhaite renforcer son rôle majeur dans le domaine des sciences numériques. Ceci en privilégiant la pluridisciplinarité ainsi que toutes les initiatives visant à rassembler les chercheurs et enseignants-chercheurs, femmes et hommes, reconnu.e.s dans leur discipline, pour mener des projets de recherche ambitieux et originaux. 

Un partenariat qui s’inscrit dans une politique de site

Cette coopération sera largement partagée avec les autres acteurs académiques de l’enseignement supérieur et de la recherche de la région afin de garantir une politique coordonnée sur les sites aquitains, notamment en matière de partenariats avec les collectivités locales ou avec les acteurs économiques et industriels, ainsi qu’en matière de recrutement. C’est d’ailleurs dans cette perspective qu’ont été passés précédemment des accords-cadres entre Inria et l’université de Pau et des Pays de l’Adour, l’IPB (nouvellement Bordeaux INP) et l’institut d’optique Graduate School .

Un mode privilégié de coopération : l’équipe-projet commune

Depuis ses origines, Inria s’appuie sur un modèle de recherche original qui repose sur une entité de base : l’équipe-projet. Ce modèle est l’élément structurant des activités de recherche de l’institut. L’équipe-projet se rassemble autour d’un "leader scientifique" qui poursuit un objectif de recherche ambitieux et focalisé avec une préoccupation forte pour le transfert de ses résultats. Aujourd’hui, sur les 18 équipes-projets du centre Inria Bordeaux - Sud-Ouest, 14 sont communes avec l’université de Bordeaux. Elles travaillent sur des sujets aussi variés que la modélisation, le calcul intensif et les architectures parallèles ; la gestion des incertitudes et l’optimisation ; la modélisation et la simulation pour la santé et la biologie ; l’interaction et la visualisation.

Ces équipes-projets communes sont incluses  dans plusieurs unités mixtes de recherche (UMR) de l’université de Bordeaux, de Bordeaux INP et du CNRS (le laboratoire bordelais de recherche en informatique - LaBRI, l’Institut de Mathématiques de Bordeaux - IMB, le Laboratoire photonique, numérique et nanosciences – LP2N, l’Institut des maladies neurodégénératives - IMN, épidémiologie et biostatistique au sein de l’Institut de santé publique, d’épidémiologie et de développement - ISPED).

En outre, diverses actions partenariales en commun

Inria est fortement engagé dans l’ "initiative d’excellence" de l’université de Bordeaux notamment à travers l’Institut hospitalo-universitaire LiRYC, l'Institut de rythmologie et modélisation cardiaque avec deux équipes impliquées ou encore la participation au "cluster d’excellence" CPU, certification et sécurisation des systèmes.

Citons également la création de structures et d’infrastructures telles que la plate-forme Plafrim qui a pour objectif de déployer des moyens de calcul haute performance pour la conception, le développement et la validation en grandeur moyenne d'algorithmes et de codes de calcul scientifiques avant leur portage potentiel sur les grands centres de calcul nationaux.

Par cet accord, Inria et l’université de Bordeaux matérialisent un cadre structurant pour leurs activités. Celui-ci permet non seulement la mise en œuvre de projets scientifiques communs de haut niveau mais également la mutualisation de démarches inhérentes au développement technologique, au transfert et à l’innovation ou encore à la médiation des sciences. Tout ceci dans un fort souci d’impact sociétal.

Mots-clés : Université de Bordeaux Partenariat scientifique Accord-cadre

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !