Sites Inria

English version

Partenariat

Marion Bachelet - 5/07/2013

Inria et l’université de Pau et des pays de l’Adour signent un accord-cadre de partenariat scientifique

Inria  et l’université de Pau et des pays de l’Adour (UPPA) signent un accord-cadre de partenariat scientifique. Cet accord, paraphé par Mohamed Amara, président de l’UPPA, et Antoine Petit, directeur général adjoint d’Inria, en présence de Jean Roman, directeur du centre Inria Bordeaux – Sud-Ouest, vise à bâtir une vision partagée des stratégies de recherche des deux établissements dans le domaine des sciences du numérique. 

Des collaborations existantes aujourd’hui explicitées par un accord-cadre 

Forts de collaborations déjà existantes, l’UPPA et Inria souhaitent développer leurs partenariats et affirmer leur compétitivité aux plans européen et international. L’UPPA et Inria disposent d’une expertise reconnue dans les domaines scientifiques suivants : 

  • Mathématiques appliquées ; 
  • Modélisation et traitement statistique des données ; 
  • Simulation numérique et expérimentation physique. 

Inria, dans le cadre de sa politique générale, conduit son développement régional en étroit partenariat avec les universités , les écoles et les organismes de recherche , dans le but de favoriser l'émergence en France de pôles d'excellence en sciences du numérique , visibles au meilleur niveau international. En Aquitaine, le centre de recherche Inria Bordeaux – Sud-Ouest est implanté à la fois sur les campus bordelais et palois. À Pau, actuellement ce sont deux équipes-projets, Magique-3D et Cagire , communes à Inria, l’UPPA et le CNRS, qui sont associées au sein du LMA (laboratoire de mathématiques et de leurs applications), dans le domaine du calcul intensif sur de nouvelles architectures. 
Magique-3D vise à appliquer les progrès récents du calcul scientifique 3D haute résolution à divers domaines de la géophysique et en particulier la propagation d'ondes. Il s'agit de développer des modèles suffisamment sophistiqués pour prendre en compte la complexité de la physique des phénomènes considérés, et d’appliquer ces modèles à des cas concrets, ce qui implique la résolution de grands systèmes et par conséquent le développement de méthodes numériques sophistiquées. 
Cagire travaille sur les modèles et la simulation informatiques en mécanique des fluides. Elle étudie plus spécifiquement un type particulier de jet que l'on rencontre souvent en aérodynamique interne : les jets en transversal. L'originalité de ce projet découle du caractère simultané et fortement couplé des études expérimentales et numériques conduites. 

Une collaboration avec l’équipe Concha a permis de développer des outils de simulation numérique en lien avec les écoulements complexes. 

L’UPPA souhaite renforcer et développer ses partenariats notamment avec les organismes de recherche. Cette stratégie a vocation à être largement partagée avec les autres acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche présents sur le site site aquitain, notamment le CNRS. L’UPPA s’appuie sur des équipes reconnues ayant un rayonnement national et international pour développer des recherches originales ayant un fort potentiel de valorisation auprès des partenaires socio-économiques. L’UMR LMA dispose de compétences variées dans le domaine des sciences du numérique offrant des synergies avérées avec Inria à travers les équipes-projets communes existantes. Les activités de ces équipes qui s’appuient sur des savoir-faire fondamentaux en mathématiques appliquées, modélisation et calcul haute performance sont caractérisées par des actions pluridisciplinaires avec les géosciences ou la physique expérimentale, une forte activité partenariale mais aussi par des actions internationales en Europe (où les relations transfrontalières sont particulièrement soutenues) et hors Europe. 

Diverses coopérations scientifiques envisagées 

Les collaborations entre l’UPPA et Inria porteront sur des actions de recherche communes, telles que celles rappelées ci-dessus. Elles viseront également à construire des partenariats communs avec des partenaires industriels, et à développer l’innovation par le transfert. Elles pourront également se concrétiser par des chaires communes ou le développement de collaborations internationales avec des équipes étrangères de haut niveau. En sus des collaborations scientifiques, l’UPPA et Inria, par la signature de cet accord-cadre, créent un comité de coordination afin de mettre en oeuvre leurs politiques respectives dans le domaine des sciences du numérique, et de suivre l’ensemble des coopérations (bilan, évolutions). L’UPPA et Inria pourront aussi mener en commun des actions de médiation scientifique dans le domaine des sciences du numérique en particulier à destination du jeune public. Ainsi, cet accord-cadre se veut un acte fondateur majeur qui vient marquer le souhait d’Inria et de l’UPPA de poursuivre et développer leurs collaborations, avec la volonté constante de promouvoir l’excellence scientifique aquitaine et son dynamisme en matière de sciences du numérique

Mots-clés : Accord-cadres Collaboration scientifique

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !