Sites Inria

Films scientifiques

MDV - 21/07/2014

Les films de chercheurs montrent les métamorphoses du monde

Une caméra filme un robot qui parcourt un labyrinthe. © Inria / Photo G. Scagnelli

Le festival du film de chercheur se déroule chaque année à Nancy. Co-organisé par le CNRS et l'Université de Lorraine, il récompense tous les deux ans une sélection de films de recherche portés par des scientifiques. Coup de projecteur sur ces actions de médiation scientifique.

Le festival du film de chercheur irrigue le territoire lorrain tout au long de l’année. Des projections de films suivies de débats sont proposées au grand public. Les chercheurs impliqués dans l'événement interviennent également en classe. En outre, le programme "Chercheurs en herbes" récompense les réalisations d’écoles qui proposent des films en compétition.

L’ambition du festival, co-organisé par le CNRS et l’Université de Lorraine, est double : valoriser la recherche auprès du grand public et sensibiliser les plus jeunes à la recherche. Inria, et plus particulièrement le centre Nancy – Grand Est s’implique chaque année en proposant des films à la sélection, ainsi qu’à travers l’intervention de chercheurs auprès du public. C’est ainsi que « Je peux voir les mots que tu dis » a été sélectionné en 2012. Caterina Calgaro est intervenue dans un lycée nancéen où elle a présenté son métier de chercheuse, en s’appuyant sur le film « Avis de recherche ». « Le déséquilibre de l’apprentissage » a été présenté hors compétition, suivi par une intervention d’Alain Dutech et Nicolas Rougier . « Codebreaker », un documentaire anglais sur Alan Turing, a été diffusé en lycée à Forbach, où Nazim Fatès était venu commenter le film et réfléchir sur l’histoire de l’informatique.

Entretien avec Nazim Fatès

Nazim Fatès est chercheur au sein de l'équipe-projet MaIA du centre Inria Nancy – Grand Est. Il a présidé l'édition 2014 du festival du film de chercheur. Son rôle : coordonner les débats pour élire le Grand Prix et le Prix Coup de Pouce.

Avez-vous déjà réalisé un film scientifique ?

En 2012, avec le pôle multimédia d'Inria, j'ai participé à la réalisation d'un film de quatre minutes sur Turing, un mathématicien et informaticien de la première moitié du 20e siècle. Ce film fait partie d'une série de témoignages tournés à l'occasion du centenaire de sa naissance. J'y explique comment, en décomposant et en mécanisant les problèmes en opérations élémentaires, Turing a posé les bases de l'informatique telle que nous la connaissons aujourd'hui.

Loading the player...

Et si vous aviez à nouveau l'occasion de tourner un film ?

Si j'avais l'occasion de refaire un film, j’essaierais de montrer comment la modélisation touche aujourd'hui à l'ensemble des activités humaines. Les modèles mathématiques gouvernent l'économie, ils permettent de comprendre le climat, de définir de nouveaux matériaux, de faire fonctionner un réseau... Il s’agirait de faire voir comment les mathématiques façonnent le monde en profondeur, bien qu'on ne les voie pas. Quelles sont leurs origines, quelle est l'influence de Turing et avant lui de Descartes, Leibniz et tous ceux qui ont contribué à mécaniser le calcul ? Voilà un sujet qui me paraîtrait intéressant.

A qui l'adresseriez-vous ?

Je l'adresserais à ceux qui ont envie d'en savoir plus sur un monde qui évolue à toute vitesse. C'est d’ailleurs ce que font chacun des réalisateurs des films présentés durant le festival. Le film sur l'habitat en Chine décrit la problématique de l'habitat traditionnel contre l'habitat moderne. Les films sur la sauvegarde des oiseaux ou sur les abeilles parlent de préserver la biodiversité. Le film sur les Pygmées montre un peuple complètement bouleversé par son contact avec la « modernité ».

Ce sont ces problématiques qui sont intéressantes aujourd'hui : montrer, faire comprendre comment le visage du monde évolue sans que l’on sache bien où ce mouvement nous entraîne. Ce festival peut contribuer à nous faire réfléchir sur ce que nous sommes. Au-delà de la recherche en train de se faire, ces films donnent une image du monde tel qu'il se transforme.

Cette année, Inria a proposé 3 films hors compétition en parallèle du festival :

Laurent Bougrain, de l'équipe NEUROSYS, a présenté une animation intitulée « Quand l'imagination passe à l'action », appuyé par l'intervention d'un bras articulé.

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !