Sites Inria

English version

Événement

18/06/2018

Inria participe à l'édition 2018 de FUTUR.E.S

La neuvième édition de Futur.e.s (ex-Futur en Seine ) a lieu du 21 au 23 juin 2018 à la Grande Halle de La Villette. Plus grand festival européen consacré à l'innovation numérique, Futur en Seine devenu aujourd'hui "Futur.e.s" s'est imposé comme un rendez-vous incontournable. Inria participe cette année encore à la réalisation de l'objectif déclaré du festival : inscrire l'émergence de nouveaux usages au cœur de l'expérience proposée aux visiteurs.

Futur.e.s propose cette année une formule inédite, une exploration des futurs possibles à travers six parcours thématiques le long desquels le visiteur sera plus que jamais invité à expérimenter les dernières innovations technologiques. Les parcours comportent plus de 70 démos et prototypes qui permettront au public de faire l'expérience concrète du futur tout en interrogeant ses concepteurs. Les conférences et masterclasses interrogeront l'apport social, culturel, philosophique et économique de ces innovations.

Acteurs et penseurs du changement, les intervenants français et internationaux débattront du lien entre transition écologique et accélération numérique, de la citoyenneté à l'heure de l'intelligence artificielle, du rapport entre art et technologie, handicap et technologie ainsi que de la place de l'éducation dans ce futur numérique. Enfin, des Labs  offriront une session de réflexion prospective de deux heures pour explorer des problématiques d'innovation comme la voiture connectée, la valorisation des savoirs par le numérique ou les smart cities .

Le TsunamiLab à Futur.e.s

Comme chaque année, Inria est partenaire de "Futur en Seine" devenu Futur.e.s et sera notamment présent dans l'espace Démos au travers du TsunamiLab , plate-forme web éducative combinée à une présentation par hologramme qui permet la visualisation et la simulation interactive de tsunamis. Contrairement à d'autres outils, comme les vidéos de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), TsunamiLab vous permet d'interagir et de configurer différents scénarios.

TsunamiLab a été conçu par Jose Galaz , ingénieur civil industriel, alors qu'il travaillait, en Espagne, au Centre national de recherche pour la gestion intégrée des catastrophes naturelles (CIGIDEN). L'application découle de la volonté et la nécessité d'éduquer les citoyens aux mesures de précaution efficaces contre les tsunamis au Chili - notamment l'utilisation des nouvelles technologies. C'est ainsi qu'est née une collaboration entre le CIGIDEN et Inria Chile pour promouvoir le développement de ce projet, avec trois objectifs principaux : générer un outil utile pour la communauté, créer un logiciel de qualité et éduquer les citoyens par l'expérimentation.

Le TsunamiLab présentera sa démonstration au sein du parcours « Territoires : transition climatique, accélération technologique » . Elle pourra faire de vous un spécialiste des raz-de-marée : grâce à son hologramme, vous pourrez simuler vos propres tsunamis, comprendre leur fonctionnement et pourquoi ces menaces naturelles peuvent toucher tout le monde sur notre planète.


Nous voulons que le TsunamiLab devienne le meilleur outil de formation et de sensibilisation aux tsunamis au Chili, notamment pour les enfants et le personnel enseignant.

                                                           Lire l'entretien complet de José Garaz, concepteur du TsunamiLab


Une masterclass  sur le futur des interfaces

Lauren Thevin , postdoctorante au sein de l'équipe-projet POTIOC, est fondamentalement pluridisciplinaire : mathématiques appliquées et sciences sociales-sciences cognitives en licence à Bordeaux, puis une école d’ingénieurs en cognitique (sciences cognitives appliquées) où elle a réalisé des stages en interface Homme-machine (IHM) et en accessibilité handicap pour des groupes tels que Astrium EADS (aérospatial), Thales Avionics (aéronautique civile) et la RATP .

Après une thèse en sciences du numérique intitulée "Un système multi-agent normatif pour le soutien évaluatif à la collaboration humain-machine : application à la gestion de crise",  Lauren Thevin réfléchit à un outil pour aider les communes et les secours à apprendre à se coordonner, et à corriger leurs plans d’intervention si nécessaire. En sus de son travail de recherche, elle s’implique dans de nombreuses actions de médiation scientifique, notamment pour favoriser l’accession aux sciences en milieu rural.

Elle donnera une masterclass  sur le thème Le futur des interfaces : des interfaces invisibles ?  Deux ensembles de questionnements émergent alors autour du concept d’interfaces invisibles :

  • Est-ce le début de l’ère des interfaces "transparentes" et invisibles ? D’ailleurs, peut-on parler de manière rigoureuse d'interfaces "intuitives" voire "naturelles" ? Est-ce vraiment universel ? Est-ce vraiment souhaitable?
  • Est-ce la fin des interfaces basées exclusivement sur la vision humaine ? Quels sont ces nouveaux modes d’interactions et leurs promesses ?

D’une manière transversale, les interfaces graphiques sont un défi en termes d’accessibilité pour les personnes avec déficience visuelle notamment, mais aussi pour les personnes ne sachant pas lire (à commencer par les enfants). Lauren Thevin expliquera ainsi comment l’accessibilité, et notamment l’accessibilité axée handicap, ouvre des perspectives en termes d’interaction (tangible, cerveau-machine, audio-tactile…).


Les technologies inclusives rendent un contenu accessible aux personnes avec et sans déficiences : cela permet une utilisation collaborative d'une technologie.

                                                              Lire l'entretien complet de Lauren Thevin, équipe-projet POTIOC


Réécrire le vivant

Au sein du parcours « Réécrire le vivant : nature, santé, food », InSimo , start-up Inria créée en 2013, présentera diSplay , une application de simulation médicale sur organes virtuels à comportement haute fidélité. Vous pourrez tester différentes approches chirurgicales et simuler leurs conséquences sur des anatomies spécifiques à chaque patient. InSimo est une start-up spécialisée dans la conception et le développement logiciel pour la simulation médicale.

Ces logiciels permettent de simuler de manière réaliste et interactive des gestes et opérations chirurgicaux. InSimo propose d’introduire sur le marché une nouvelle génération de simulateurs de chirurgie, plus proches de la réalité et rapides à développer, basés sur une expertise et des technologies mises au point ces dernières années au sein de la recherche académique. « Nous concrétisons déjà cette mission au travers d’un projet ambitieux de simulateur de microchirurgie de la cataracte dont l’objectif est de former rapidement 30 000 chirurgiens pour, d'ici 2030, rendre la vue à la moitié des personnes aujourd’hui aveugles dans le monde. »

Mots-clés : Futur.e.s Futur Labs Tsunami Lab Futur en Seine Inria Chile Lauren Thevin Potioc IHM

Haut de page

Suivez Inria