Sites Inria

English version

Pl@ntNet

Camille Liewig - 6/08/2009

Inria met son moteur de recherche IKONA au service de Pl@ntNet

Recherche d'images par similarité avec le logiciel Ikona  © INRIA / Projet IMEDIA  © Inria / Projet IMEDIA

Partager sur le Web les connaissances mondiales en botanique, tel est l’objectif de Pl@ntNet, projet original et ambitieux auquel participe l’Inria à travers le moteur de recherche IKONA mis au point par l’équipe IMEDIA.

Pourriez-vous faire confiance à Internet comme à votre pharmacien pour savoir si le champignon que vous venez de cueillir est comestible ou non ? D’ici quatre ans, la réponse pourrait être « oui ». Grâce à la plateforme Web Pl@ntNet, vous pourrez très bientôt charger dans une base d’images la photo du champignon pour identifier automatiquement et rapidement son espèce, et savoir s’il est toxique ou non.

Le projet Pl@ntNet vise la création d’une plateforme web collaborative de mutualisation des connaissances mondiales en botanique. La plateforme permettra d’enrichir l’inventaire de la biodiversité et de faciliter l’identification des espèces végétales connues ou inconnues sur les cinq continents. Sorte de Wikipedia de la flore mondiale, Pl@ntNet s’appuiera sur un réseau collaboratif de chercheurs, d’experts ou de passionnés en botanique et s’enrichira au rythme de leurs découvertes. La plateforme intègrera le moteur de recherche IKONA de l’Inria, fruit des travaux de l’équipe IMEDIA et de sa responsable Nozha Boujemaa, directrice de recherche, et par ailleurs, coordinatrice du projet Pl@ntNet.

Actuellement en service, IKONA est un nouveau moteur de recherche. Exit la classique recherche par mots clés, le nouvel outil ne recherche plus sur le texte associé à une image mais directement sur l’image elle-même par association et identification automatique. L’utilisateur peut ainsi interroger la base d’images en comparant une photo prise avec son téléphone portable avec celles déjà enregistrées.

Avec le projet Pl@ntNet,  l’équipe IMEDIA va poursuivre le développement d’IKONA pour en améliorer la qualité, notamment au niveau de l’identification des couleurs, des textures et des formes des visuels. Ces améliorations vont permettre ainsi d’étendre son application et son utilisation à d’autres secteurs et domaines, tels que la presse, l’étude des insectes, les douanes…

Mots-clés : Equipe IMEDIA Fondation Agropolis Interprétation multimedia

Haut de page

Suivez Inria