Sites Inria

English version

Télécoms, réseaux, multimédia

Camille Liewig - 22/07/2009

Grid’5000 s’ouvre à l’international

A l’occasion du colloque Colibri, l’Inria signe un accord avec l’Université fédérale du Rio Grande do Sul (UFRGC) pour intégrer son Institut d’informatique au sein de Grid’5000. Une ouverture qui va permettre aux utilisateurs de cette plateforme expérimentale d’explorer de nouvelles voies de recherche informatique liées aux problématiques de calcul en réseau.

Projet initié en 2003 par le ministère de la recherche, l’Inria, le CNRS et les conseils régionaux, Grid’5000 a aujourd’hui atteint son objectif : exploiter la puissance de calcul de plus de 5000 "cœurs" de processeurs pour former une plateforme de recherche unique en son genre. La plateforme en compte aujourd’hui 5026, répartis sur 9 sites français. Depuis ce 22 juillet, 112 autres sont venus s’y ajouter avec l'intégration de l’Institut d’informatique de l’UFRGS, situé à Porto Alegre, dans le réseau Grid’5000.

Cette ouverture à l’international représente plus qu’une simple augmentation de "cœurs" de processeurs au sein de Grid'5000. La prouesse technique consiste à raccorder des ordinateurs situés de part et d'autre de l'Atlantique, et ainsi ajouter une dimension intercontinentale à cet instrument d'expérimentation pour les systèmes de calcul en réseau. Répartition des données sur les cœurs, système de gestion pour les grilles de calcul... Autant de nouvelles problématiques de recherche pour la communauté d'utilisateurs de Grid'5000 soulevées par cette distance géographique entre les ordinateurs du réseau.

Cette communauté est constituée de chercheurs spécialisés dans le domaine des systèmes parallèles et  distribués à grande échelle. Grid'5000 est le premier instrument d'étude dans ce domaine. Les chercheurs s'en servent pour tester des algorithmes qui pourront ensuite trouver application dans une grille de "production". C’est le cas du logiciel Diet, qui pilote la grille de calcul Décrypthon (projet AFM - CNRS - IBM). Pour multiplier ce type d'expérimentation et ainsi, faire avancer la recherche sur les infrastructures de calcul en réseau, les chercheurs doivent se fédérer et mutualiser leurs force de calcul, à l'image de la signature franco-brésilienne d'aujourd'hui.

Mots-clés : Plateforme informatique Grille de calcul Logiciel Diet Université fédérale du Rio Grande do Sul Aladdin-G5K Grid’5000

Haut de page

Suivez Inria