Sites Inria

Evénement

Ariane Beauvillard et Sarah Alzieu - 19/06/2017

Futur en Seine 2017 : retour en images

Cette année encore, Inria était présent à Futur en Seine : l'occasion de proposer une programmation variée, allant des conférences au jeu de piste, afin de permettre à tous les publics de découvrir l'innovation par un biais adapté. Retour en vidéos et en images sur ces trois jours d'événement au Parc de La Villette !

Revoir la conférence « Véhicules autonomes : où en est-on réellement en 2017 ? »

Entre stationnement autonome déjà disponible et voiture sans volant, les niveaux d’automatisation du "véhicule sans pilote" sont nombreux et le stade le plus avancé est loin d’être atteint. Où en est-on aujourd’hui ? Quels défis restent à relever ? Raoul de Charette, de l'équipe-projet RITS, est intervenu dans cette discussion modérée par le laboratoire en intelligence artificielle, Spirops. La conférence est disponible à partir de 4min38 !


L'IA est développée par une poignée d'humains : quel est le problème ?

L’intelligence artificielle étant le reflet de ceux qui la développent, le manque de diversité au sein des employés de la Silicon Valley impacte directement les produits qui y sont conçus. Quels biais existent aujourd’hui ? Comment éviter la reproductibilité et élargir la discipline pour permettre l'émergence d'une recherche et d'applications diversifiées ? Pour en débattre, Serena Ivaldi de l'équipe Larsen était aux côtés de trois autres intervenantes dans cette conférence. Morceaux choisis.

En tant que femmes, nous avons parfois des points de vue plus pragmatiques sur les problèmes quotidiens auxquels nous sommes confrontées. Il faut que nous prenions la parole pour dire quelle intelligence artificielle, quelle science, quelles technologies nous voulons pour résoudre ces problèmes. Il faut inviter les femmes à poser leurs questions, à développer le monde qu'elles veulent dans vingt ou trente ans... Et commencer par les sciences du numérique permet de jongler avec beaucoup d'outils et de solutions différents.

                                                                               Serena Ivaldi, équipe-projet Larsen

L'intelligence artificielle, elle aussi, doit prendre en compte les populations mondiales. Nous devons être sûrs que les recherches représentent aussi l'Afrique et le Moyen-Orient par exemple. Dans le cas contraire, nous ne parviendrons jamais à faire réellement face aux enjeux de l'IA.

                              Dipty Chander, Technicla Account Manager chez Microsoft et présidente de E-mma

Et les Futur Labs ?

En 2017, Futur en Seine a introduit un nouveau format d’intelligence collaborative : les FUTUR Labs. Une journée pour cracker collectivement une problématique clé et inventer en équipe les solutions qui y répondent ! L'un des Futur Labs proposait aux participants de réfléchir au monde numérique de 2067. Quel futur souhaitons-nous vraiment, nous les usagers, les citoyens? Où voulons nous mettre de l’IA dans nos vies ? Comment, jusqu’où ? Trois chercheurs Inria (Xavier Alameda Pineda de l'équipe-projet Perception, Géraldine Pichot de l'équipe-projet Serena et Nicolas Roussel de l'équipe-projet Mjolnir) ont coconstruit le futur avec les visiteurs grâce à ce tout nouveau format d’intelligence collaborative. Au croisement de la science et de l’imaginaire, ancrés dans la vie la plus quotidienne ou au contraire révélateurs d’enjeux sociétaux forts, voici les scénarios inventés par les participants au sein des quatre laboratoires : Le Territoire, Santé et Transhumanisme, Organisation de la société et Vie quotidienne et personnelle !


Pour finir, un retour en images

  • Futur en Seine, conférence sur la parité. De gauche à droite : Philippine Régniez (Futur en Seine), Serena Ivaldi (Inria, Larsen), Dipty Chander (Microsoft) et Miranda Brown (colorintech.org). © Inria / Photo G. Scagnelli

  • Futur en Seine 2017 : conférence sur les véhicules autonomes. De gauche à droite : Jérôme Hoibian (Spirops), Christine Peyrot (Transdev), Raoul de la Charette (Paris, Rits) et Nathalie Martin-Sorvillo (Vinci). © Inria / Photo T. Bosdeveix

  • Futur en Seine : les participants au Futur Lab #2067 © Inria / Photo G. Scagnelli

  • Futur en Seine, Futur Lab #2067 : Inria proposait dans cet atelier de design fiction d’imaginer le futur aux côtés de chercheurs et de spécialistes de l’IA. © Inria / Photo G. Scagnelli

  • Futur en Seine, Futur Lab #2067 : prise de notes des participants. © Inria / Photo G. Scagnelli

  • Futur en Seine, Futur Lab #2067 : le groupe santé et transhumanisme analysent les retours des visiteurs de Futur en Seine sur leurs concepts afin de les améliorer. © Inria / Photo G. Scagnelli

  • Futur en Seine, Futur Lab #2067 : travail du groupe Vie quotidienne et personnelle. © Inria / Photo G. Scagnelli

  • Futur en Seine, Futur Lab #2067 : travail du groupe Le Territoire. © Inria / Photo G. Scagnelli

  • Futur en Seine, Futur Lab #2067 : le groupe Santé et transhumanisme présente les concepts affinés par les réactions des visiteurs de Futur en Seine. © Inria / Photo G. Scagnelli

  • Futur en Seine 2017 : jeu de piste Ma Langue au chat "Le robot Poppy a disparu". © Inria / Photo G. Scagnelli

Mots-clés : Intelligence ambiante Futur en Seine #2067 #50AnsInria Parité Véhicules autonomes

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !