Rantanplan, la réalité augmentée pour mieux comprendre et visualiser la distanciation sociale

Date :
Mis à jour le 21/07/2020
« Gestes barrières », « distanciation sociale », l’épidémie de Covid-19 a entraîné l’apparition d’un nouveau vocabulaire jusque-là étranger à la population et pour laquelle il a souvent été difficile de se représenter, de manière claire, ce que signifiaient ces nouvelles règles. Le projet Rantanplan, impliquant l’équipe POTIOC du centre de Bordeaux, a pour objectif le développement d’une application de réalité augmentée (ARangement-covid) permettant de visualiser de manière interactive comment se traduisent ces nouveaux concepts dans l’espace, et de rendre ces principes intelligibles et concrets pour tous. L’application doit permettre d’aider à la mise en place et à l’affichage d'éléments signalétiques (sens de circulation, distances de sécurité) au sein d'entreprises ou de lieux recevant du public (écoles, commerces, musées, ...). Philippe Giraudeau, porteur du projet, nous en présente les grandes lignes.
Application Rantanplan

Quelle est la genèse de votre projet ?

Au sein de l’équipe-projet Potioc, qui est une équipe focalisée sur les questions d’Interaction Homme-Machine, nous travaillons notamment autour de différents concepts de Réalité Augmentée (RA) aussi bien dans un cadre purement exploratoire qu’appliqué. Avec la crise du coronavirus, de nouveaux termes ont fait leur apparition dans la société, tels que “distanciation sociale/physique” ou “gestes barrières”. Ces termes que nous n’avons pas l’habitude de manipuler et de mettre en place étaient pour autant tout à fait vitaux pour freiner l’épidémie. Pour que ces gestes soient applicables par tous, il fallait qu’ils soient compris, notamment par les plus jeunes. C’est dans cette optique que nous avons commencé à développer un premier prototype d’application en RA pour visualiser de manière interactive ce que voulaient dire les termes : gestes barrières et distanciation sociale/physique. 

Porteurs : Philippe Giraudeau, Martin Hachet, Joan Odicio Vilchez, Adelaïde Genay, Pierre-Antoine Cinquin, Thibault Laine (SED), Aline Roc, Alexis Olry de Rancourt (Université de Lorraine, PErSEUs)               

Nous avons transmis notre proposition à la mission covid fin mars. Suite à des échanges avec Philippe Gesnouin et Hugues Berry, nous avons fait évoluer ce concept de RA pour aller vers une application aidant les Établissements Recevants du Public (ERP) à rouvrir. L’application leur permettrait de visualiser facilement le nombre de personnes pouvant être installées à tel endroit ou comment circuler facilement dans un lieu en respectant les distances et gestes barrières. C’est ainsi que le projet RantanPlan (pour Réalité Augmentée pour NoTifier des AgencemeNts et aider à la PLANification) est né, aboutissant ensuite à ARangement-covid, une application de RA sur smartphone et tablette ayant pour but d’aider à la mise en place et à l’affichage d’éléments signalétiques (sens de circulation, distances de sécurité) au sein d’entreprises ou de lieux recevant du public (écoles, commerces, musées...). 

ARangement-covid permet d’appliquer simplement toute une série de règles d’hygiène que l’utilisateur peut découvrir de manière interactive et tester directement au sein de son établissement. Cette visualisation permet de rendre ces règles facilement compréhensibles et enlève les quelques ambiguïtés possibles sur l’interprétation de ces dernières. Grâce à l’utilisation de la RA, l’utilisateur de ARangement-covid peut, avec son smartphone, scanner une ou plusieurs pièces de son établissement afin de créer une représentation virtuelle de l’espace physique. Il peut ensuite facilement ajouter des éléments virtuels en pointant directement vers la zone concernée pour instancier différents objets virtuels (disques d’un diamètre de 2m, chemins, flèches, barrières, personnages 3D...). Il choisit ensuite les points de vue qui l’intéressent et peut prendre des photos de l’espace augmenté afin de les imprimer et de les disposer en différents endroits du lieu concerné. De plus, certaines fonctionnalités peuvent l’aider dans la réalisation de son aménagement, comme l’affichage d’un quadrillage de 1 m par 1 m au niveau du sol.

Comment se développe-t-il aujourd'hui et quels sont ses objectifs ?

Après les premières expérimentations en solo ou avec deux ingénieurs de l’équipe-projet Potioc, nous avons eu le GO de la mission covid. Au total, une équipe de 8 personnes a travaillé pendant 6 semaines pour développer le concept et faire les premiers tests utilisateurs. Une première version va très prochainement être disponible sur l’App Store et le Play Store. Nous cherchons également des partenaires pour développer le concept de RantanPlan, aussi bien sur l’aspect recherche que support, pour voir au-delà de ce sprint de quelques semaines.