Startups

Qatent : le traitement automatique des langues appliqué aux brevets

Date:
Mis à jour le 25/05/2021
C’est le dernier-né du centre Inria de Paris : ce projet entrepreneurial s’appuie sur le traitement automatique du langage pour avoir une place majeure dans la transition numérique des cabinets de propriété industrielle et des déposants industriels.
Balle de verre réfléchissant des lumières
© Unsplash / Michael Dziedzic

 

C’est avec la conviction que l’industrie de la propriété industrielle s’apprête à changer d’époque, en passant d’un mode de production des demandes de brevet totalement artisanal à un mode de production industriel assisté par les dernières technologies d’intelligence artificielle, que François Veltz, Kim Gerdes et Jean-Marc Deltorn fondent Qatent fin 2020.

Pour les trois fondateurs, la rédaction de brevet doit s’appuyer sur les dernières générations d’outils de traitement automatique des langues et d’apprentissage profond, appliqués au texte.

La startup se donne donc comme mission de combiner les algorithmes grâce au traitement automatique du langage et au savoir-faire (conseils en propriété industrielle), afin de produire des brevets moins chers et de meilleure qualité au service des déposants, des inventeurs et de l’industrie. À plus grande échelle, l’ambition de la startup est de traiter le corpus des brevets à l’échelle mondiale, et d’intégrer dans leur plate-forme les informations issues des publications scientifiques.

Placée au cœur d’une bascule historique pour les industriels comme pour les cabinets de propriété industrielle, Qatent entend également proposer des scores d'inventivité et aider les rédacteurs en leur proposant des signaux faibles. Ces développements viendront augmenter la panoplie d’outils pour la prise de décision stratégique en matière d'invention et l'intelligence industrielle.

Titre

Témoignages

Verbatim

Le soutien d’Inria est déterminant à plusieurs titres : une aide financière qui permet de développer le cœur logiciel, un accompagnement moral et un appui au lancement. Au-delà, l’accès à une équipe d’excellence sur le TAL (avec l’équipe de recherche ALMAnaCH) qui permettra de développer des synergies et consolider notre avance technologique.

Auteur

Kim Gerdes

Poste

cofondateur de Qatent

La startup, qui souhaite jouer un rôle clé dans ce nouveau monde de machines intelligentes et créatives vient d’intégrer le programme Inria Startup Studio, et les produits logiciels sont en cours de développement.

Verbatim

Nous cherchons des investisseurs qui comprennent le caractère stratégique de Qatent : l’augmentation algorithmique des processus de traitement des demandes de brevets, de la veille technologique à la rédaction des demandes et à l’examen, jusqu’à la défense des inventions.

Auteur

Jean-Marc Deltorn

Poste

cofondateur de Qatent

Contact

Une idée, un projet... ? Parlez-en avec le Service Transfert, Innovation & Partenariats du centre de Paris