PréLifa, une plate-forme pour communiquer avec les familles de malades

Date :
Mis à jour le 15/05/2020
Plate-forme web de maintien du lien avec les familles pour les patients en réanimation, donc souvent inconscients, PréLifa est opérationnelle depuis le début de la crise à l'hôpital Lariboisière. Créée en partenariat avec la société Hippocad, PréLifa voit son usage par l’AP-HP s'étendre à tous ses établissements. Les porteurs de ce projet nous en présentent les grandes lignes.
PréLifa
Le service de réanimation de l'hôpital Lariboisière

Quelle est la genèse de votre projet ?

L’équipe-projet M3DISIM collabore étroitement et depuis plusieurs années avec le service d’anesthésie-réanimation de l’hôpital Lariboisière (sur des questions de monitorage augmenté par la modélisation, sans rapport avec le projet). Le chef de service, Alexandre Mebazaa a appelé au téléphone Dominique Chapelle le mercredi 18 mars pour lui faire part d’un besoin important qui s’annonçait à l’arrivée de l’afflux massif de patients en réanimation, attendu pour la semaine suivante. Il s’agissait de pallier l’effet de “trou noir” engendré par la situation particulière des patients Covid-19, pour lesquels les familles risquaient de ne recevoir aucune nouvelle (ou très peu) de leur proche pendant toute la durée du séjour en réanimation, car les patients eux-mêmes ne sont généralement pas en état de donner des nouvelles, et l’accès à l’hôpital n’est pas autorisé pour les familles dans le contexte Covid.

L’idée était de mettre en place une plate-forme informatique permettant à tous les soignants (médecins, infirmiers, aides soignant, kinés, etc.) d’envoyer des messages aux familles des patients de manière très simple, directement “au pied du lit” du patient. Il paraissait dès lors évident d’associer Nicolas Anciaux et l’équipe-projet PETRUS qui de leur côté ont une expertise en gestion de données de santé sécurisées, ainsi qu’une collaboration ancienne avec la société Hippocad.

Cette double collaboration a permis de très rapidement (en 24h) concevoir la solution technique que nous avons baptisée PréLiFa, puis Hippocad en a assuré le développement en 48h sur la base de leur environnement logiciel ASAPRO, à la suite de quoi nous avons testé ensemble la plate-forme en 48h également, avant de lancer le déploiement à l’hôpital Lariboisière (réalisé par Inria en 48h). En une semaine, donc, PréLiFa était déjà sur orbite, juste à temps pour “encaisser la vague” que nous avions anticipée !

 

Porteurs : Dominique Chapelle (EPC M3DISIM), Nicolas Anciaux (EPC PETRUS) et Céline Grandmont (EPC COMMEDIA)

Partenaires : Société Hippocad, APHP (Hôpital Lariboisière)

#réanimation #lien avec les familles

 

 

PréLiFa est si vite rentrée dans la pratique des soignants que peu se souviennent qu'elle a été créée voici quelques semaines.

Alexandre Mebazaa, Chef du département d’anesthésie-réanimation des hôpitaux Lariboisière et Saint-Louis

 

Comment se développe-t-il aujourd'hui et quels sont ses objectifs ?

Directement après Lariboisière, nous avons étendu l’utilisation de PréLiFa à deux autres hôpitaux, Saint-Louis et Beaujon, en moins d’une semaine à nouveau. Nous avons ensuite assuré la gestion opérationnelle de la plate-forme sur ce périmètre pendant deux semaines. Au-delà des opérations de déploiement (création de comptes et formation pour les soignants) nos interactions avec les services de réanimation ont été très étroites dans toute cette période, notamment à travers le back-office de la plate-forme, coordonné par Céline Grandmont, dont le rôle consiste à contacter les familles des patients pour les inscrire sur la plate-forme, avant de leur transmettre les messages envoyés par les soignants après rapide relecture de forme. Au-delà de cette période, au vu du succès rencontré par la plate-forme, l’APHP a décidé de l’étendre à l’ensemble de ses hôpitaux, en en reprenant alors la gestion opérationnelle (déploiement et back-office).

Comment travaillez-vous avec vos partenaires ?

La collaboration avec les hôpitaux d’une part et Hippocad d’autre part a été intense (en mode 24/7 du fait de la situation de crise) mais extrêmement chaleureuse et agréable. Le dévouement montré par tous les acteurs, y compris les services supports qui nous ont accompagnés (Inria comme AP-HP), a été parfaitement admirable. Les nombreux témoignages de reconnaissance adressés par les soignants à l’ensemble des membres du projet sont une source de fierté puissante et inoubliable pour tous. Ce nouveau mode de communication entre soignants et familles, complémentaire et non pas concurrent des contacts téléphoniques habituels, s’est révélé extrêmement apprécié de tous et répondant à un besoin jusqu’alors mal appréhendé, pour que les familles, au-delà des nouvelles, perçoivent à quel point les patients sont entourés par toute une équipe de professionnels dévoués, à l’opposé de l’image froidement technique que l’hôpital peut souvent donner. Il est à parier que l’outil devrait être pérennisé au-delà de la crise actuelle, et étendu à de nombreux autres usages pour le lien avec les familles !

 

Un jeudi après-midi, se retrouver en visio avec nos partenaires d'Inria et Alexandre Mebazaa décrire la situation de son service et préciser son besoin, nous a touchés. Forcément, nous nous sommes tous mobilisés pour répondre ensemble au plus vite à son attente.  Rapidement, nous nous sommes entendus avec nos partenaires sur la répartition des rôles et nos équipes avaient à cœur de tout donner dès le soir et tout le weekend pour fournir la solution attendue dans les délais demandés. C'est pour nous tous une grande fierté d'avoir contribué modestement à aider les soignants dans ce contexte si particulier, en pensant fort aux familles. On ne choisit pas ce secteur d'activité pour rien : humanité et technologie peuvent aller ensemble.

Madjid Hamici, directeur général d’Hippocad