Pour un web inclusif, intelligent et durable : le Manifeste 2020 pour la science du Web se dévoile

Date :
Mis à jour le 24/07/2020
Le Web est utilisé par plus de 4 milliards de personnes dans toutes les sphères de la vie et touche la vie de ceux qui ne savent même pas qu'il existe, façonnant les marchés mondiaux, la science du climat, les conflits politiques et les guerres. Parce que les futurs possibles du Web nous concernent tous, le Manifeste 2020 pour la Science du Web réfléchit sur ses futurs envisageables et les défis à relever pour rendre le Web inclusif, intelligent et durable. Il aborde également les futurs qui pourraient découler des ambivalences qui sont au cœur du Web.
Fabien Gandon, Inria, équipe Wimmics
© Inria / Photo H. Raguet

Sa raison d'être

Trente ans ont passé depuis que Tim Berners-Lee a proposé une nouvelle architecture pour le partage d'information entre les physiciens travaillant avec  le CERN. Par la suite, ce système a été connu sous le nom de World Wide Web. Le reste, c'est de l'histoire mais il reste aussi beaucoup de futur à écrire.

Le manifeste synthétise et prolonge les résultats de l'atelier sur les perspectives de "10 ans de Science du Web" qui s'est tenu au Schloss Dagstuhl du 24 au 29 juin 2018. Ce manifeste a été présenté et discuté le 9 juillet dans le cadre du « Panel : Feuille de route de la recherche » lors de la conférence internationale de l'ACM sur la Science du Web.

 

 

Fabien Gandon, directeur de recherche chez Inria (équipe Wimmics), est co-auteur du manifeste et a participé à l'atelier de Dagstuhl de 2018 et au Panel de la conférence WebScience 2020.

Le Web inclusif

Si le web est un instrument puissant pour les individus, les institutions et la société, il peut être utilisé à la fois à des fins bénéfiques et préjudiciables. Malgré tous les avantages énormes que le Web offre pour le partage de l'information, l'organisation collective et l'activité distribuée, l'inclusion sociale et la croissance économique, les conséquences négatives ne sont que trop apparentes. L'une des tâches essentielles de la science du Web est d'analyser, de comprendre et de naviguer sur ces ambivalences du web, idéalement pour amplifier les bons côtés et contrer les mauvais.

La moitié de l'humanité utilise directement le Web, et presque tous les gens en sont affectés. Mais c'est seulement une fraction des agents qui contribuent au Web. De plus en plus de formes d'intelligence humaines et artificielles sont connectées au Web et participent à son contenu, à sa structure, et toutes les activités qu'il soutient.

Le Web intelligent

Comprendre le Web, ses trajectoires actuelles et futures en y intégrant l'IA, exige que nous élaborions de nouvelles approches aux carrefours des pratiques disciplinaires traditionnelles. Alors que l'objet de notre étude évolue et que la nécessité d'une collaboration entre les disciplines et avec les chercheurs de l'industrie et du gouvernement devient de plus en plus pressante, il est urgent que nous innovions dans nos méthodes et nos infrastructures de recherche en conséquence.

Les principaux défis de la science du Web à l'heure actuelle :

  • Comment pouvons-nous débloquer la promesse d'interdisciplinarité inhérente à la vision de la science du Web ?
  • Comment pouvons-nous nous engager avec l'IA pour la recherche en science du Web ?
  • Comment partager les données, les algorithmes et les outils entre les chercheurs et avec l'industrie ?
  • Comment créer un débat public inclusif et solide sur le Web et son avenir ?

Le Web durable

Le Web n'est pas figé ni fini. Il reste ouvert aux possibilités, de toutes sortes.

Les propriétés mêmes d'ouverture, de flexibilité et de dynamisme qui ont motivé sa croissance menacent aujourd'hui son avenir. À mesure que nous nous dirigeons vers un Web d'IA, les défis et les opportunités sont amplifiés. Nous ne connaissons déjà que trop bien les discours de haine, la cybercriminalité, les violations de la vie privée et les biais algorithmiques ou dans les données, par exemple. Ces problèmes et risques sociaux pourraient s'aggraver à mesure que l'IA entraînera de nouvelles méthodes de prolifération de l'information, de profilage et de ciblage des individus et de moyens de contourner les systèmes de sécurité. Et il y aura des défis que nous ne pouvons même pas encore imaginer - c'est ce que nous enseigne l'histoire du Web.

Mais, en même temps, l'IA offre des opportunités. Des possibilités d'exploiter le web de manière positive et progressive, de contrer les activités moralement inacceptables et criminelles de manière plus efficace et plus efficiente que jamais et de fournir des ressources pour la prospérité et le bien-être des personnes.

Le Web, un projet sans fin

Le Web a évolué d'un réseau de documents à un réseau si omniprésent que les sociétés le prennent presque pour acquis et y consacrent peu de temps.

Dans le même temps, le Web a des répercussions sur la vie des individus, sur l'économie ainsi que sur la politique nationale et internationale. La prochaine vague, qui est déjà visible aujourd'hui, sera un web qui relie toutes les formes d'intelligence et qui continue d'évoluer à une vitesse accélérée. Une nouvelle vague d'IA, alimentée en grande partie par les ressources phénoménales de données créées en grande partie par le Web et par l'infrastructure mondiale d'Internet, a entamé une nouvelle série de transformations ayant des répercussions imprévues sur l'avenir du Web et sur l'avenir de notre monde.

Le "Web est un projet sans fin" et les changements perpétuels sont au cœur même du Web. Le changement n'est ni bon ni mauvais et, comme pour tout changement, il peut apporter autant de perturbations que de bénéfices. Nous ne pouvons pas arrêter le changement, la question est donc de savoir comment nous traitons le changement et, en particulier, la façon dont nous le considérons comme une occasion de réfléchir au passé et de nous guider dans l'avenir tout en restant fidèles aux valeurs fondatrices du web, à savoir le partage de l'information et l'intégration.

Des témoignages et de l'histoire

Illustration - Réseaux

Entretiens croisés pour les 30 ans du Web

Il y a trente ans, le Web répondait aux besoins d'organisation et d'accès à des informations de plus en plus massives. Membre fondateur pour l'Europe du W3C, Inria revient sur la naissance du Web en tant qu'outil et sujet de recherche, ainsi que sur les problématiques soulevées encore aujourd'hui.

JM Hullot - Inria

Jean-Marie Hullot, des cartes perforées à l'Iphone

Pour les 50 ans d'Inria en 2017, Jean-Marie Hullot nous avait présenté son parcours menant de la recherche à la cocréation de l'Iphone en passant par l'entrepreneuriat. Des trajectoires guidées par une exigence scientifique et esthétique, et par sa passion pour l'image, développée jusqu'à la fin de sa vie au sein de la Fondation Iris.

Expo Inria Rocquencourt

« Du SHAPE aux inventeurs du numérique »

L’exposition "Du Shape aux inventeurs du numérique" a été conçue et créée à l’initiative de deux collaborateurs et d’une collaboratrice du siège d’Inria, Marie-Pierre Diquelou, Thierry Boche et Rémy Taillefer. L’exposition retrace à la fois l’histoire du site de Rocquencourt et l’histoire de l’informatique.