Startups

Luos, un nouveau système d’exploitation pour les systèmes embarqués

Date:
Mis à jour le 07/04/2021
Luos développe un microservice embarqué open source pour l’électronique en robotique, la mobilité et l’électroménager. Cette startup regroupe plusieurs professionnels issus de différents secteurs de l’industrie, dont son fondateur Nicolas Rabault, qui est aussi un ancien chercheur de l’équipe-projet Flowers* du centre Inria Bordeaux-Sud-Ouest.
Circuit intégré
© Inria / Photo J. Wallace

Pourriez-vous décrire vos activités ?

Le développement des appareils électroniques n'a jamais évolué et est encore monolithique. Les sociétés doivent à chaque fois tout concevoir de A à Z ! Ce qui implique énormément de compétences, de temps, et de risques... Ce sont ces problématiques qui guident nos recherches et nos développements.

Chez Luos, nous avons la conviction que la meilleure manière de régler ce problème est de rendre l'électronique "microservice-able". Pour cela, nous avons créé une architecture système embarqué open source, qui rend l'électronique universelle, modulaire, évolutive, et qui avance via des développements distribués. Issue d’Inria et lauréate H2020, notre technologie est un système d’exploitation distribué, simple et léger qui utilise la modularité afin de simplifier et lier plusieurs composants dans un même microcontrôleur. Grâce à la technologie que Luos développe, chaque microcontrôleur du système a la possibilité d’utiliser chacune des fonctionnalités disponibles. Ainsi, le contrôle du réseau et le partage de données deviennent accessibles quelle que soit la position des modules du réseau Luos. Comme c'est le cas avec les Saas (Software as a Service), nous voulons que les sociétés puissent se concentrer sur leur "core business" et non uniquement sur des problématiques techniques. Ainsi, nous nous qualifions comme le "Docker" de l'électronique et du système embarqué.

 

Comparaison process Luos à tous les autres
© Luos
Luos développe une technologie qui a une architecture système embarqué unique, modulable et évolutive.

Quels sont les défis technologiques dans le secteur ? Quels prochaines étapes et enjeux pour la startup ?

Notre défi majeur est de faire en sorte que notre technologie soit utilisable et utilisée par tous les développeurs embarqués. Pour cela, nous avons de multiples outils à développer dans le Web ainsi que dans le système de logiciel embarqué. De plus, nous devons également perfectionner notre réponse face aux besoins business de nos clients. Dans le cas où nous parviendrions à démocratiser notre approche, nous pensons que le développement de produits hardware serait nettement moins complexe qu’aujourd’hui.

Il faut structurer le monde de l'embarqué pour favoriser la réutilisation des développements et éviter de tout refaire à chaque fois.

Quel a été votre parcours avant la création de l'entreprise ? Qu'est-ce qui a motivé ce projet de startup ? Quel a été l'appui d'Inria ?

Portrait Nicolas Rabault
© Luos
Nicolas Rabault, fondateur de Luos

Notre équipe est très hétéroclite. Venant de différents secteurs de l'industrie avec nos propres expériences, nous avons réussi à rassembler nos compétences parfois différentes pour regarder et avancer dans la même direction.

La technologie et les fondements de notre société ont été développés au centre Inria Bordeaux-Sud-Ouest au sein de l’équipe-projet Flowers* dirigé par Pierre-Yves Oudeyer. Aujourd'hui, Inria accompagne Luos au travers d'un transfert technologique permettant de développer les activités de la société et de répondre à des problématiques industrielles concrètes.

 

* Flowers est une équipe-projet commune à Inria et ENSTA ParisTech au sein de l’unité de recherche Informatique et Ingénierie des Systèmes de l’ENSTA ParisTech et du centre de recherche Inria Bordeaux - Sud-Ouest.