"L'avenir de la médecine est l'expérimentation dans le monde virtuel" Interview de Steven Levine - Dassault Systèmes

Date :
Mis à jour le 17/08/2020
La conférence VPH2020, biennale de la médecine numérique organisée par le VPH Institute et le centre de recherche Inria Saclay - Île-de-France, reçoit cette année le soutien de Dassault Systèmes, premier éditeur de logiciel français en termes de chiffre d'affaires. Rencontre avec Steven Levine, directeur principal Virtual Human Modeling.
Logo Dassault Syst

Pourquoi Dassault Systems soutient-il la conférence VPH2020 ?

Portrait de Steven Levine, Dassault Systèmes

Notre histoire guide les industries dans la transformation numérique, à commencer par l'aérospatiale. Le défi consistait alors à construire et à tester virtuellement un avion entier. Cela semblait impossible à l'époque, mais une communauté multidisciplinaire d'experts a travaillé ensemble et l'a fait. Aujourd'hui, cette industrie est entièrement numérique. En tirant parti de leurs efforts, d'autres secteurs comme l'automobile, la haute technologie, les biens de consommation, etc. se sont tous transformés en conception, test et construction numériques. Le secteur de la santé est maintenant prêt à relever ce défi, en modélisant le corps humain. Les bases scientifiques et l'infrastructure nécessaires à la gestion de données complexes provenant de sources disparates sont en place, nous devons maintenant mettre en relation les experts afin d'aligner leurs recherches sur cet objectif.

Notre aspiration est de recréer virtuellement la physiologie humaine pour que les générations futures n'aient jamais à se demander si un appareil ou un médicament fonctionnera. Elles le sauront en toute confiance avant qu'il ne soit testé sur l'homme. Pour y parvenir, avec l'homme physiologique virtuel, il faut une communauté très large et multidisciplinaire. C'est pourquoi la conférence VPH2020 est essentielle pour rassembler des experts de tous les domaines impliqués dans la médecine in silico, y compris les futurs travailleurs : des étudiants qui apportent de nouvelles idées innovantes.

Selon vous, quel sera l'impact du format en ligne sur la communauté ?

Il y aura des avantages considérables, comme la possibilité pour beaucoup plus de personnes de participer en éliminant la charge et le coût des déplacements, des installations, etc... Nous pourrons toucher un public plus large, des étudiants aux cadres de l'industrie pour les sensibiliser à ce qui est possible. Toutefois, pour créer une communauté et établir des liens durables, les formats électroniques ne permettent pas tout encore. Cette année, nous allons planter les graines pour des connexions encore meilleures l'année prochaine.

Pouvez-vous citer quelques-unes de vos coréalisations avec la communauté de la médecine in silico ?

Notre première expérience a été le projet "The Living Heart Project", qui a connu un grand succès. Nous avons rassemblé une communauté mondiale de cliniciens, de chercheurs, de partenaires industriels et d'organismes de réglementation autour d'une vision commune : produire des modèles précis qui permettent de voir et d'interagir avec un cœur humain numérique personnalisé battant depuis l'organe jusqu'au niveau cellulaire et moléculaire. Cette technologie est maintenant utilisée pour concevoir et tester de nouveaux traitements, guider les opérations chirurgicales et constitue la base d'un essai clinique in silico mené par la FDA (Food and Drug Administration, la FDA est l'administration des Etats-Unis pour les denrées alimentaires et les médicaments).  Nous reproduisons cette approche en modélisant l'anatomie humaine pour le cerveau, la colonne vertébrale, les genoux, les poumons, etc.

Nous voyons également de nombreuses innovations issues de startups qui ne sont pas liées à la pensée historique. Notre incubateur 3DEXPERIENCE Lab dispose d'un écosystème croissant de solutions de santé numériques construites sur notre plate-forme en nuage. Nous avons également lancé une initiative de "main-d'œuvre du futur", des programmes de recherche et des cours sur mesure mis en place avec les universités et basés sur nos outils de qualité commerciale afin que les étudiants puissent être formés pour entrer directement dans le monde industriel.