Conférence VPH2020 : le rendez-vous de la médecine numérique se tiendra en virtuel

Date:
24 au 28 aoû. 2020
Mis à jour le 04/09/2020
Crise du Covid oblige, cette année la Virtual Physiological Human conference, rendez-vous incontournable de la médecine numérique, a été entièrement réadaptée. Le défi : se tenir en ligne tout en permettant une grande interactivité. Cette édition 2020 organisée par Inria Saclay – Île-de-France aura lieu du 24 au 28 août, avec l’ambition affichée de s’ouvrir aux médecins, dont la pratique est la première bénéficiaire des progrès de l’humain virtuel.
Bandeau VPH2020

Et s’il était possible de simuler via l’outil informatique les réactions physiologiques d’un organe, voire d’un corps humain...

Cette mise en équations des connaissances en biologie humaine porte un nom : la médecine in silico ou Humain physiologique virtuel (VPH). Méconnu du grand public et d’une partie du corps médical, ce domaine de recherche bouillonne depuis une vingtaine d’années. Pronostic et évaluation de traitement, développement de dispositif médical personnalisé, test clinique virtuel… Les applications actuelles et potentielles de ces modélisations dessinent la médecine de demain.

Logo VPHi

Le VPH Institute est né de cette conviction. Groupe de chercheurs constitué pour encourager la Commission européenne à financer la réalisation du VPH, cette association tient également un rôle de société savante. C’est ainsi qu’ont été lancées les VPH conferences, pour animer la communauté d’experts du domaine, académiques, médecins et industriels.

Une édition marquée par les sciences du numérique et la participation médicale

Cette année, la biennale de la médecine numérique est soutenue par EIT Health France et organisée par Inria Saclay – Île-de-France. L’occasion pour Inria de marquer de son empreinte l’évènement et d’inciter résolument les médecins à y participer.

Historiquement, la communauté de modélisation pour la médecine s’est en effet structurée autour des mathématiciens et bioingénieurs. Ce biais, Dominique Chapelle et Irène Vignon-Clementel*, en coprésidant le comité d’organisation de la conférence, ont voulu le corriger et impliquer des praticiens depuis les décisions initiales jusqu’aux conférences plénières et parallèles de la conférence 2020. Deux blocs de sessions sont ainsi entièrement dédiés aux applications cliniques.

Vu le contexte, la conférence s’ouvrira sur une journée supplémentaire consacrée aux apports de la médecine in silico dans la gestion de la crise du Covid-19 et introduite par le retour d’expérience d'Etienne Gayat, anesthésiste-réanimateur à l'hôpital de Lariboisière à Paris. Au programme : simulation de différents organes et tissus, modèles d’épidémiologie, dispositifs médicaux spécialement réglés pour les patients atteints par le SARS-CoV-2, nouvelles tendances en imagerie... Le bloc méthodologique met quant à lui à l’honneur les thématiques phares d’Inria, avec des sessions apprentissage et assimilation de données.

Parallèlement, une forte présence des industriels du secteur permettra de se familiariser avec les travaux de la recherche privée mais aussi avec les outils numériques qu’ils éditent. Les participants juniors auront même l’occasion de « pitcher » pour se faire repérer par certaines compagnies, sur un format type « Ma thèse en 180 secondes ». Pour assurer l’accessibilité aux fuseaux horaires éloignés, les sessions seront enregistrées puis diffusées en replay. En touchant plus de participants, la VPH2020 fera ainsi progresser la convergence entre les trois communautés parties prenantes dans la médecine in silico.

Des conférences plénières d’experts…

  • Etienne Gayat, anesthésiste-réanimateur à l'hôpital de Lariboisière à Paris, donnera une conférence plénière en ouverture de la journée du lundi 24 août consacrée au Covid-19, pour présenter le sujet d'un point de vue clinique. "L’association d’une approche clinique classique avec une approche in silico constitue une opportunité unique d’avoir une meilleure compréhension de la COVID-19, ce qui pourrait faire émerger des approches thérapeutiques innovantes."
  • Lucie Bailly, chercheuse en biomécanique phonatoire au CNRS et à l’université Grenoble Alpes, présentera un exposé consacré aux approches expérimentales et de modélisation à plusieurs échelles dans la biomécanique de la voix. "Les recherches sur les (dys)fonctionnements du corps humain sont situées au carrefour de nombreuses disciplines : sciences médicales, biologie, chimie, mécanique, acoustique… La modélisation numérique permet de les faire dialoguer."
  • Helen Byrne, professeure de mathématiques appliquées à l’université d’Oxford (UK) et spécialiste en modélisation du cancer, se concentrera à expliquer comment la modélisation mathématique est devenue en quelques années un outil majeur permettant d'élucider les processus complexes qui contribuent à l'apparition et à la progression des tumeurs et comment cette discipline pourrait augmentent les capacités des modèles à générer des prévisions qualitatives et quantitatives sur la croissance et la réponse au traitement des tumeurs solides.  "Les réponses des patients à la radiothérapie sont très variables, mais les modèles mathématiques et informatiques peuvent aider les cliniciens à comprendre ces différences. La modélisation in silico illustre également la valeur pronostique de la collecte de données cliniques supplémentaires."
  • Tarique Hussain, professeur en cardiologie pédiatrique à UT Southwestern Medical Center (USA), traitera entre autres des possibilités et des controverses entourant la modélisation multi-échelle des maladies cardiaques structurelles.
VPH2020_Bandeau keynotes

Des partenaires industriels de renom

EIT-Philips 237x203

"VPH2020 est un carrefour idéal"

Interview de Nicolas Villain, Directeur Hub IA Paris et Recherche France - Philips

Dassault Systèmes_237x203

"L'avenir de la médecine est l'expérimentation dans le monde virtuel"

Interview de Steven Levine, Senior director Virtual Human Modeling - Dassault Systèmes

Ansys_237x203

"VPH 2020, un évènement à ne pas manquer"

Interview de Thierry Marchal, Directeur mondial de l’activité Santé au sein du groupe Ansys et secrétaire général de l’Avicenna Alliance

Medtronic 237x203

"Les meilleurs chercheurs et les jeunes talents de la médecine in silico"

Interview de Markus Reiterer, Scientifique distingué chez Medtronic

 Le Virtual Physiological Human sous tous ses aspects

Sessions "Modélisation" Sessions "Expérimentations" Sessions "Méthodologies" Sessions "Applications cliniques"
  • Muscles
  • Vasculaire
  • Os
  • Cellules
  • Microsystèmes
  • Tissus mous
  • Cellules
  • Nouvelles tendances en imagerie
  • Modélisation réduite
  • Assimilation de données et incertitude
  • Multi-échelle
  • Big data et apprentissage
  • Cardiaque
  • Vasculaire
  • Neuro-musculosquelettique
  • Cancer
  • Neurologie et cerveau
  • Poumons
  • Monitorage et santé connectée
  • Reproduction et grossesse
  • Foie

Un programme adapté

VPH2020_Programme2

* Dominique Chapelle est délégué scientifique du centre Inria Saclay – Île-de-France ; Irène Vignon-Clementel est directrice de recherche Inria et directrice par interim de l’équipe-projet Reo (Mathematical modelling and Numerical Simulation of Biological Flows)


 

Visuel
Bandeau VPH2020_Logos partenaires