Lancement du programme "1 scientifique, 1 classe : Chiche !"

Date :
Mis à jour le 24/02/2020
Faire en sorte que toutes les classes de seconde soient visitées par un chercheur spécialisé dans le numérique : tel est le défi qu’Inria et ses partenaires relèveront en 2020. La phase pilote du programme national "1 scientifique - 1 classe : Chiche !" démarre.
Chiche

Téléphoner, filmer, chercher des informations, réserver des billets de train, etc. ne sont que quelques exemples d’une longue liste d’utilisations associées aux téléphones mobiles. Si cette convergence d’activités est désormais possible à partir d’un seul et même appareil, c’est grâce au développement des sciences du numérique et des technologies associées. Pourtant, bien que nous utilisions des appareils issus du numérique tous les jours, nos connaissances sur leur fonctionnement sont souvent limitées. Et si la solution, c’était l’éducation, en commençant par toutes les classes de secondes de l’ensemble des établissements français, soit environ 560 000 jeunes ?

Une mission de grande envergure

À compter de la rentrée 2019, un nouvel enseignement intitulé « sciences numériques et technologie » a pour objectif d’aider près de 560 000 élèves de seconde à mieux comprendre les concepts de base des sciences numériques. En partant d’un objet technologique comme le téléphone portable, cet enseignement veut faire comprendre le poids de ce domaine et les enjeux qui lui sont liés.

L’arrivée de cette nouvelle matière ouvre également la porte à un projet de grande envergure : « 1 scientifique - 1 classe : Chiche ! ».  Cette initiative vise à faire se rencontrer chercheurs et lycéens autour du numérique. Pour cela, une importante mobilisation des chercheurs Inria et d’universités partenaires, basée sur le volontariat, a pour objectif d’encourager le goût des élèves pour les sciences et le numérique en leur présentant la recherche. La phase pilote du programme qui durera jusqu’en juin 2020, a été lancée à l’occasion du Salon de l’Éducation avec la signature d’un protocole d’accord par Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, et Bruno Sportisse, PDG d'Inria. Ce dernier témoigne : « Donner envie aux jeunes de s’intéresser aux sciences et technologies du numérique et les sensibiliser aux enjeux qui leur sont associés est un défi passionnant : Inria s’engage à mobiliser ses forces internes mais surtout à entraîner la communauté scientifique du numérique et tous les partenaires pour réussir ce projet ambitieux, qui ne peut être que collectif. »

L’initiative portée par Inria et le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, bénéficie du soutien de nombreux partenaires, tels que la Fondation Blaise Pascal, le CNRS, la Société Informatique de France (SIF), la Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs (CDEFI), la Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles (SMAI), la Fondation Inria ou encore l’association Class’Code, sous l’égide des ministères de l’Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation et du secrétariat d’État au Numérique.

Des engagements de longue date

Depuis les années 2000, Inria a mis en place plusieurs dispositifs tels que la revue de vulgarisation scientifique en ligne Interstices (créée en 2004), le blog Binaire ou encore le site Pixees.fr, etc. « Un scientifique, une classe » est une suite logique à un ensemble de démarches de médiation scientifique à destination des jeunes. En effet, les chercheurs Inria ont déjà participé à la construction du programme de la formation Informatique et sciences du numérique proposée en Terminale S en 2012. Le projet Class’Code créé quant à lui en 2015 et dont l’objectif est d’aider à former les professionnels de l’éducation grâce au MOOC ICN (lancé en février 2017) avait attiré plus de 20 000 participants fin 2018.