Applications grand public

Flit Sport, la course à pied personnalisée

Date:
Mis à jour le 27/07/2021
Flit Sport est issue de la rencontre et de la collaboration entre Pierre, ingénieur des Mines ParisTech et docteur en sciences du sport, et Aurélien, docteur en informatique et spécialiste du machine learning. De leur amour du sport et de leur intérêt pour l’entrepreneuriat est née la toute jeune startup qui propose des programmes d'entraînement personnalisés à destination des coureurs. Rencontre avec Pierre Gilfriche, son fondateur.
Smartphone qui affiche l'application Flit Sport
© Flit Sport

Pourriez-vous décrire vos activités ?

Avec Flit Sport on conçoit, développe et commercialise une application Web basée sur une intelligence artificielle, qui propose des plans d’entraînement individualisés pour les pratiquants de course à pied. Pour créer ces accompagnements personnalisés, nous prenons en compte l’objectif de l’athlète, ses capacités physiques et ses disponibilités.

Quels sont les défis technologiques dans le secteur ? Quelles prochaines étapes et enjeux pour la startup ?

Le principal défi technologique est lié à la bonne identification du profil de chaque coureur. Les données liées à l’entraînement sont complètement disponibles. Aujourd’hui, une grande majorité des coureurs utilisent une application pour suivre leurs sorties et possèdent souvent des montres connectées ou des capteurs cardiaques. Des outils qui nous permettent de mieux les comprendre.

À partir du moment où on a accès à ces informations, la difficulté c’est de savoir bien les analyser et d’interpréter le reste. Il y a un bel écart entre ce que l’on sait mesurer et ce qui se passe vraiment au niveau physiologique (fatigue liée à des paramètres non mesurables, profils personnels différents), et en plus de ça les processus physiologiques liés à l’entraînement sont encore mal connus. Aujourd’hui, il y a beaucoup de travaux de recherche sur le sujet, mais il reste encore un grand chemin à parcourir.

La prochaine étape du projet est la sortie de l’application auprès de bêta-testeurs (août 2021), puis une levée de fonds auprès de business angels pour accélérer les phases suivantes de commercialisation (fin 2021).

 

Quel a été votre parcours avant la création de l'entreprise ? Qu'est-ce qui a motivé ce projet de startup ? Quel a été l'appui d'Inria ?

Photo de Pierre Gilfriche et Aurélien Appriou
© Flit Sport A. Fournier
Pierre Gilfriche (à gauche) et Aurélien Appriou

Avant la création de l’entreprise, j’ai fait une école d’ingénieur (Mines Paristech), puis une thèse CIFRE (université de Bordeaux – CATIE) en sciences du sport avec les STAPS de Bordeaux. J’ai été accompagné pendant un an par l’incubateur étudiant de l’université de Bordeaux (UBeeLab). Par la suite, j’ai intégré Unitec dans le cadre de l’incubateur SporTech et en parallèle l’Inria Startup Studio.

Aurélien a travaillé dans plusieurs startups avec son master en informatique puis il a réalisé son doctorat dans l’équipe-projet POTIOC au sein du centre Inria de Bordeaux Sud-Ouest. La thématique de sa thèse reposait sur la classification d’états neurophysiologiques par machine learning. Par ailleurs, en tant que triathlète de haut niveau, il est passionné par le sujet.

Le projet a évolué progressivement vers sa forme actuelle, mais l’idée de base est venue surtout de nos travaux de recherche et de notre connaissance et intérêt communs pour le milieu du sport. Une fois l’envie d’entreprendre sur la thématique sport / analyse de données identifiée, c’est surtout en échangeant avec beaucoup de sportifs, de profils et d’horizons différents, que nous avons identifié le besoin auquel il nous fallait répondre.

L’appui d’Inria s’est illustré à différents niveaux. Outre l’aspect scientifique en encadrant la thèse d’Aurélien, l’accompagnement du Startup Studio a permis l’intervention d’ingénieurs de recherche sur l’aspect technique, la prise en charge de mon salaire, et un soutien fort sur le plan entrepreneurial via des conseils sur toutes les questions business liées au projet.