Sites Inria

English version

Inauguration

Magalie Quet - 28/02/2017

Le centre Inria Saclay – Île-de-France s’agrandit

Le mardi 14 février 2017 s’est déroulée l'inauguration de l’extension du bâtiment AlanTuring, siège du centre de recherche Inria Saclay – Île-de-France. Après deux ans de travaux, le bâtiment s’étend désormais sur 12 000 m² et dispose dorénavant de 120 bureaux supplémentaires, d’une plate-forme de capteurs sans fil FIT IoT-Lab ou encore d’un amphithéâtre de 130 places.

Aux côtés d’Antoine Petit, Président-directeur général d’Inria, et de Bertrand Braunschweig, directeur du centre Inria Saclay – Île-de-France, étaient présents Grégoire de Lasteyrie, conseiller régional et maire de Palaiseau, représentant Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, Jacques Biot, président de l’École polytechnique et Michel Bournat, président de la communauté d’agglomération Paris-Saclay, qui, lors des discours, ont pu rappeler leur engagement et leur soutien auprès de notre centre de recherche.

Un acteur majeur sur le plateau de Saclay

« Comme tous les centres Inria, le centre de Saclay est implanté au sein d’un écosystème d’enseignement, de recherche et d’innovation de premier plan : celui de l’Université Paris-Saclay et du campus de l’École polytechnique, fait valoir Bertrand Braunschweig . Notre modèle original fondé sur l’excellence de nos équipes-projets travaillant en partenariat avec les meilleurs établissements de recherche sur les défis majeurs des sciences du numérique, prend tout son sens dans ce contexte. »

Inria est en effet très vite devenu un acteur majeur des interfaces entre les sciences du numériques et les autres sciences, sur le plateau de Saclay . Aussi, après son installation définitive dans le bâtiment Alan Turing en 2012, la construction de l’extension s’est rapidement imposée comme nécessaire pour qu’Inria puisse continuer à se développer sur le plateau en accueillant de nouveaux chercheurs concernés par des projets pluridisciplinaires et internationaux.

« La base de ce que nous faisons c’est de l’excellence scientifique et chez Inria nous essayons de faire en sorte que cette excellence ait un impact vers le monde industriel et le monde sociétal, précise Antoine Petit . Les technologies que nous développons ont des applications dans à peu près tous les secteurs de l’économie, dans le domaine de la santé, de l’environnement, ou encore de la cybersécurité. »

Plus de 5 000 m² de surface supplémentaires pour les partenariats de recherche

L’extension est donc tout de suite pensée pour accueillir dans le bâtiment des scientifiques d’établissements partenaires. À cet effet, des espaces mutualisés du bâtiment sont réservés pour l’installation de chercheurs travaillant sur la base de projets dans le cadre de partenariats académiques et/ou industriels.

Concrètement, cette extension, ce sont 5 200 m² de surface supplémentaire, avec notamment un amphithéâtre de 120 places, un showroom , un équipement d’excellence FIT IoT-Lab, une salle Clusters, 15 salles de réunion, un espace de convivialité et de travail informel et plus de 120 bureaux pour accueillir personnels administratifs et membres des équipes de recherche du laboratoire d’informatique de l’École polytechnique et du centre de recherche Inria Saclay - Île-de-France. 

Une cérémonie placée sous le signe de la science et des technologies

Après une première partie institutionnelle de la cérémonie, la science a repris possession du bâtiment Alan Turing :

  • L’équipe Gamma3, spécialisée en génération automatique de maillages, a présenté une animation vidéo, pour matérialiser le geste inaugural : une modélisation numérique animée de l’extension du bâtiment Alan Turing réalisée en 80 millions de triangles, que vous pouvez voir ou revoir ici : la vidéo de Gamma3.

Les démonstrations présentées :

         * L'équipe-projet Commands a présenté "Bocop", un ensemble d'outils logiciels pour l'optimisation de systèmes dynamiques. Les applications incluent notamment l'énergie (bioréacteur, microgrid , véhicule hybride). Une collaboration est actuellement en cours avec la start-up Safety Line sur l'optimisation des trajectoires d'avions.

         * L'ÉquipEx FIT IoT-Lab : Le centre Inria Saclay – Île-de-France héberge l’une des huit plates-formes IoT-LAB de l’équipement d’excellence FIT. Cette infrastructure de réseau de capteurs est un environnement idéal pour tester les technologies de l’Internet des objets. FIT IoT-LAB poursuit l’initiative débutée avec le réseau français SensLab et est déployé sur huit sites (Saclay, Grenoble, Lille, Paris, Strasbourg, Rennes, Lyon, Berlin).

         * L'équipe-projet Gamma3 travaille sur la robustesse et la rapidité des algorithmes (mailleurs et solveurs) et met au point des logiciels de simulation numérique basée sur l'adaptation de maillages, par exemple, pour des problèmes concrets de mécanique des fluides.

         * L'équipe-projet MΞdisim a dévoilé "HeartVibes", un dispositif de captation cardiaque sur smartphone. Développé à l’origine pour le suivi physiologique des astronautes, le sismocardiogramme (SCG) arrive à la portée du grand public, grâce aux capteurs désormais disponibles dans la plupart des smartphones. L’exploitation conjointe de SCG et de modèles simulés sur les dispositifs légers permettra un suivi cardiologique beaucoup plus fin, et facilement accessible pour les médecins et les patients.

         * L'équipe-projet Petrus a présenté "PlugDB", un serveur d’informations personnelles sécurisé capable d’acquérir, de stocker, d’interroger et de partager des données sous le contrôle de l’individu concerné, grâce au principe de la "protection de la vie privée dès la conception".

         * Le Laboratoire commun Inria - Microsoft Research a dévoilé HACL*, ou "High Assurance Crypto Library" . Il s’agit d’une bibliothèque cryptographique écrite en F* et compilée vers C. La vérification en F* garantit la sûreté du code source, sa correction fonctionnelle ainsi que l'absence de certains canaux cachés. Elle s'inscrit dans un projet plus large, Everest, de vérification des différents composants du protocole HTTPS.

         * Le laboratoire d’informatique de l’École polytechnique : a exposé son projet de géo-indiscernabilité permettant  la protection de la vie privée dans les services de localisation. Les systèmes de localisation qui utilisent des informations géographiques pour fournir un service (cartographies, points d’intérêts, promotions, réseaux sociaux…) sont susceptibles d’être attaqués et de révéler ainsi des données pouvant permettre de tracer les utilisateurs, et de déduire des informations liées à leur domicile, leur travail, leur religion, leurs opinions politiques, etc.  Afin de protéger la vie privée des utilisateurs, l’équipe-projet Comete, commune à Inria et l'École polytechnique, travaille sur des mécanismes de camouflage (obfuscation) des données de localisation qui sont à la fois robustes, efficaces, et minimisent l’impact sur les services.

         * La start-up issue d'Inria, Therapixel a proposé l’expérimentation de son logiciel "Fluid", pour une navigation d'images sans contact dans le bloc opératoire. Ce logiciel permet au chirurgien en cours d'opération de faire monter sur un écran les images médicales dont il a besoin sans avoir à retirer ses gants. Par un langage des gestes très ergonomique, le chirurgien peut ainsi naviguer rapidement dans le dossier d’imagerie du patient en salle d’opération et avoir accès à toutes les données pour son intervention, sans risque de contamination.

  • Inauguration de l'extension Saclay - Île-de-France / Atrium Inria / Bernard Lachaud

  • De gauche à droite : Grégoire de Lasteyrie, conseiller régional ; Michel Bournat, président de la communauté d'agglomération Paris-Saclay et Jacques Biot, président de l'École polytechnique Inria / Bernard Lachaud

  • Bertrand Braunschweig, directeur du centre Inria Saclay - Île-de-France Inria / Bernard Lachaud

  • Amphithéatre Inria / Bernard Lachaud

  • Antoine Petit, PDG Inria Inria / Bernard Lachaud

  • Grégoire de Lasteyrie, conseiller régional Inria / Bernard Lachaud

  • Jacques Biot, président de l'École polytechnique Inria / Bernard Lachaud

  • Michel Bournat, président de la communauté d'agglomération de Paris-Saclay Inria / Bernard Lachaud

  • Uli Seher, BRS Architectes Inria / Bernard Lachaud

  • De gauche à droite : Michel Bournat, Grégoire de Lasteyrie, Antoine Petit, Jacques Biot et Bertrand Braunschweig Inria / Bernard Lachaud

  • Atrium de l'extension du batîment Inria / Bernard Lachaud

  • Équipe Infine – plateforme FIT IoT-Lab Inria / Bernard Lachaud

  • Équipe M3disim et Alexandre Laurin – Heart Vibes – modélisation cardiaque, sismocardiogramme et applications connectées Inria / Bernard Lachaud

  • Start-up Therapixel Inria / Bernard Lachaud

  • Équipe Commands avec Pierre Martinon – Bocop – optimisation de systèmes dynamiques Inria / Bernard Lachaud

  • Équipe Petrus avec Luc Bouganim et Riad Ladjel – PlugDB – serveur d’informations personnelles sécurisé Inria / Bernard Lachaud

  • Atrium Inria / Bernard Lachaud

  • Laboratoire commun Inria – Microsoft Research avec Jean-Karim Zinzindohoué – HACL* – Bibliothèque cryptographique en F* Inria / Bernard Lachaud

  • Équipe Infine avec Loic Dauphin – FIT IoT-Lab Inria / Bernard Lachaud

  • Équipe Infine et SED avec Alexandre Abadie et Benoit Formet Inria / Bernard Lachaud

Mots-clés : Inauguration Extension Inria Saclay - Île-de-France Équipes de recherche Partenariats de recherche

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !