Touch Sensity, transformer les matériaux en surfaces sensibles

Date:
Mis à jour le 10/03/2021
Touch Sensity développe une technologie capable de rendre les objets et les matériaux sensibles aux interactions physiques. La startup est issue de la rencontre entre Anna Pugach, qui a développé la technologie au cours de ses travaux de recherche et de son parcours au sein d’Inria, et Mehdi El Hafed, spécialiste de l’entrepreneuriat, qui l’accompagne à la conquête de son marché.
Femme vêtue d'un haut comportant des capteurs sur la manche
© Inria / Photo C. Morel

Pourriez-vous décrire vos activités ?

Logo Touch Sensity
© Touch Sensity

Touch Sensity est une startup développant une technologie capable de rendre les objets et les matériaux sensibles aux interactions physiques (que le matériau soit rigide, souple ou liquide). Cette technologie non intrusive permet de récupérer les données issues de la pression, de l’extension et de la déformation exercées sur un matériau ainsi que les endommagements subis, tout en respectant sa topologie et sans utiliser de capteur. 

La combinaison d'un système embarqué connecté au matériau avec une intelligence artificielle ou des modèles paramétriques permet de localiser et de modéliser en temps réel toutes les interactions physiques effectuées sur le matériau. Il est alors possible de transformer le matériau en surface sensible, d’associer les données obtenues avec l’environnement ou de contrôler des systèmes externes grâce à ces mêmes interactions. Cette technologie innovante est adaptable à de nombreuses applications telles que la maintenance prédictive, les systèmes de captation, les matériaux composites intelligents, les interfaces homme-machine (IHM)

Quels sont les défis technologiques dans le secteur ? Quels prochaines étapes et enjeux pour la startup ?

La demande en matériaux intelligents, qu’elle se situe dans la création de matériaux connectés ou dans la mise en place des systèmes d’acquisition de données, est en pleine croissance. Depuis la détection des impacts et déformation d’une structure en maintenance prédictive, jusqu’au développement de murs et sols connectés pour une habitation « intelligente », en passant par la mise au point de prothèses de membres redonnant le sens du toucher, le développement de nouvelles solutions dans le domaine des matériaux intelligents constitue un des enjeux majeurs des prochaines années. Tout comme l’apparition des écrans tactiles, le développement des matériaux et des objets sensibles et connectés permettra d’apporter une nouvelle dimension aux interactions Homme-système et favorisera l’acquisition de nombreuses informations, notamment sur l’état de fonctionnement des systèmes.

Néanmoins, actuellement, trois problématiques s’opposent au développement des matériaux intelligents :

  • Comment connaître, analyser et modéliser les comportements, les interactions ainsi que les usures d’un matériau ou d’un objet en temps réel ?
  • Les capteurs, qui sont couramment utilisés dans le domaine, ne permettent d’obtenir qu’une mesure ponctuelle, et présentent une rigidité et une fragilité importantes. Comment obtenir une vision globale d’un matériau ou d’un objet, à l’aide d’un système flexible et robuste ?
  • Comment concevoir un système qui peut s’adapter à un environnement dynamique sans être invasif ?

C’est à ces trois problématiques que l’entreprise Touch Sensity se propose de répondre, à l’aide de sa technologie Touch Tech, qui consistera en un système complet d’acquisition et de traitement directement connecté au matériau ou objet que l’on souhaite rendre sensible. L’objectif de Touch Sensity pour ces deux prochaines années va être de perfectionner la technologie et de valider avec les industriels la pertinence de ce système de captation innovant en l’évaluant dans un contexte opérationnel.

Quel a été votre parcours avant la création de l'entreprise ? Qu'est-ce qui a motivé ce projet de startup ? Quel a été l'appui d'Inria ?

Le projet Touch Sensity est issu de la rencontre entre Anna Pugach et Mehdi El Hafed. Anna a développé une technologie prometteuse, et Mehdi possède l’expérience de l’entrepreneuriat et les compétences en business développement. C’est donc de la complémentarité de leurs deux parcours atypiques qu’a débuté Touch Sensity.

Portrait Anna Pugach
© Touch Sensity
Anna Pugach, cofondatrice de Touch Sensity

Ce projet s’inscrit dans la continuité des travaux de recherche réalisés par le Dr Anna Pugach durant sa thèse à l’université de Cergy-Pontoise (sur le développement de peau artificielle pour les robots), et au sein d’Inria, à Bordeaux, sur le développement d’un vêtement connecté capable de mesurer les angles articulaires pour la prévention des troubles musculosquelettiques. Ce sont eux qui ont donné naissance à la technologie Touch Tech développée par l’entreprise.

L’ensemble des travaux réalisés par le Dr Anna Pugach l’ont positionnée en tant qu’experte reconnue du domaine des interfaces sensibles connectées, et les nombreux échanges avec des industriels et des experts du domaine, ont mis en lumière l’intérêt de la création d’une startup pour valoriser ses travaux.

Lors de son parcours au sein d’Inria, le Dr Pugach a pu bénéficier d’un accompagnement du service Transfert, Innovation et Partenariats, notamment de Cédric Quinot, chargé d'accompagnement startup, qui a permis :

  • un accompagnement antécréation dans l’exploration technologique (identification de cas d’usage technologiques, cohérence entre une technologie et une problématique marché identifiée, etc.) ;
  • un accompagnement du projet : validation de marché, faisabilité technique, structuration d’un business model et de la roadmap technique ;
  • le développement et l’entretien des réseaux locaux : pôles de compétitivité, incubateurs, etc. ;
  • la participation aux actions nationales liées au transfert et aux partenariats industriels, aux rencontres et réunions du réseau métier Transfert d’Inria (partage d’expériences, de bonnes pratiques, construction et analyse de projets, etc.).
Portrait Mehdi Elhafed
© Touch Sensity
Mehdi El Hafed, cofondateur de Touch Sensity

Les rencontres professionnelles rendues possibles par des événements tels que Viva Technology ou le Bordeaux TechDay organisé par Bordeaux Technowest, et l’étude de marché effectuée en janvier 2020 par un cabinet indépendant, ont confirmé l’engouement de nombreuses entreprises pour l’utilisation de cette technologie, ce qui a conforté Mehdi Elhafed dans sa volonté d’accompagner Anna Pugach dans la création de Touch Sensity.

Le projet est actuellement accompagné par l’incubateur de Bordeaux Technowest, sur le site Aéroparc dédié à l’aéronautique, au spatial et à la défense.