Modélisation et Simulation

Scalable Graphics : la visualisation sur tous les supports

Date:
Mis à jour le 02/08/2021
Il y a 20 ans, des chercheurs du centre Inria Nancy - Grand Est testaient les nouvelles possibilités offertes par le VTHD, le "vraiment très haut débit". Xavier Cavin profitait de ce nouvel Internet à grande vitesse pour expérimenter l'animation d'image à distance avec la startup Scalable Graphics. En 2015, il poursuit sur son élan avec la création de Gamestream, un acteur aujourd'hui incontournable dans le monde du cloud gaming, le jeu vidéo à la demande. Récit d'une startup à vraiment très beau succès.
Visuel du service de Cloud Gaming Pleio
© Gamestream

Ma naissance et les prémices du streaming

Cette vidéo du début du siècle montre un nouveau monde qui s'imagine. On y voit des chercheurs Inria rêver au visionnage de films à distance et au stockage de données sur des serveurs, l'Internet à – vraiment – très haut débit est prometteur. Au début des années 2000, Xavier Cavin, mon fondateur, est un jeune docteur en informatique qui poursuit ses expérimentations en visualisation parallèle avec Inria. Pour moi, tout a commencé durant ses années de recherches à Nancy, autour du projet VTHD, pendant lesquelles Xavier Cavin apprend à mutualiser la puissance graphique des ordinateurs pour faire de la visualisation à distance et accéder à la puissance des supercalculateurs depuis son ordinateur de bureau. Je suis créée en 2007 par trois personnes qui se sont rencontrées dans les laboratoires d'Inria : Xavier Cavin, qui dirige un projet de recherche, et son équipe d'ingénieurs. Mes fondateurs veulent poursuivre le travail commencé à Inria. Désormais, il s'agit de se passer de ces immenses supercalculateurs grâce à des clusters de PC capables de traiter en simultané les informations, de faire plusieurs tâches en parallèle. C'est une nouvelle architecture informatique. Par le streaming, le flux internet, mes fondateurs veulent transporter les performances des plus puissants des ordinateurs dans les machines les plus communes, à grande échelle. On m'appelle Scalable Graphics, "scalable" pour "passage à l'échelle". 

Du pétrole aux jeux vidéo

Je réponds à mes premiers contrats en 2007 et suis même distinguée lauréate du Concours national d’aide à la création d’entreprises innovantes. Mes missions sont d'abord dirigées vers le secteur de l'exploration pétrolière dans lequel de grandes puissances de calcul sont nécessaires pour les simulateurs utilisés dans l'exploration des nouveaux gisements. Je découvre vite les aléas inhérents à la vie d'une startup : après seulement un an d'existence, mon client principal est racheté par une entreprise américaine qui se passe de mes services. Je rebondis en 2008, quand l'entreprise NVIDIA me présente au groupe PSA qui me sollicite pour proposer des solutions de CAO (conception assistée par ordinateur). Dans les laboratoires de l'industriel automobile, chaque ingénieur travaille sur son PC à la modélisation d'un élément d'une machine. Seul un ordinateur de grande puissance peut réunir tous ces éléments dans un modèle général. Mes compétences en visualisation parallèle permettent la visualisation et l'utilisation de ce grand modèle sur chaque machine reliée à un ordinateur central. Avec PSA, nous déposerons quatre brevets industriels autour de la réalité virtuelle entre 2013 et 2018. Je travaille aujourd'hui avec Thales pour mettre au point des simulateurs, et avec Corys, une entreprise spécialisée dans la formation des conducteurs de train. « Nous faisons du sur-mesure, pas du software sur étagère avec formation rapide et hotline en cas de souci », aime à dire Xavier Cavin. 

Le "Netflix du jeu vidéo"

En 2013, je suis dirigée vers un autre monde : le jeu vidéo. En utilisant le stream, le flux internet, il est possible de proposer des solutions de visualisation à distance : c'est le cloud gaming. Quoi de plus gourmand en énergie de calcul qu'un long jeu vidéo à forte dimension narrative ? Et quoi de plus exigeant ? Le spectateur d'un film peut accepter un léger saut d'image mais le"gamer" d'un jeu perd la partie si le flux s’interrompt. En 2015, ma petite sœur Gamestream est créée, elle démarre ses activités en 2019.

Image
Photo de Karen Seror
Verbatim

Gamestream est rapidement devenue le "Netflix du jeu vidéo" 

Auteur

Karen Seror

Poste

Directrice générale du marketing de Gamestream

Aujourd'hui, j'ai des clients dans le monde entier. En France, je travaille depuis 2020 avec Bouygues Telecom sous le nom de Pleio. Pour Jérôme Cornu, directeur de la communication 5G de l'opérateur français : « Le cloud gaming est aujourd'hui la manière la plus intéressante de montrer comment la 5G peut améliorer l'expérience de nos clients. » Grâce à moi, les utilisateurs de Pleio peuvent jouer sur n'importe quel support à un grand nombre de jeux. Et si les joueurs me font confiance, c'est bien grâce à mes performances, fruits des compétences acquises dans les laboratoires d'Inria. J'optimise les coûts et la qualité en permettant à des opérateurs de faire tourner le plus de jeux possible sur les puissants serveurs de Gamestream. Mes algorithmes répartissent les charges sur les machines disponibles et entrent dans le code des jeux vidéo pour coordonner leurs besoins en puissance de calcul. « La magie de Scalable Graphics, c'est le code », résume Xavier Cavin.

Photo de Xavier Cavin
© Nancomcy

Xavier Cavin entre deux mondes

Un techy qui aime avant tout résoudre des énigmes et faire sauter des verrous. Formé à Nancy dans une équipe Inria, Xavier Cavin partageait, au début des années 2000, le bureau de François Cuny, l'actuel directeur général délégué à l'Innovation d'Inria. Ensemble, ils créent en 2001 la startup VSP Technology (Visualization Service Provider), les prémices d'un projet en germe : Gamestream. En 2006, le chercheur transfère ses savoirs scientifiques vers la commercialisation et suit sa propre route avec deux ingénieurs de son équipe de recherche. Il fallait rencontrer Ivan Lebeau pour imaginer Gamestream. Xavier est à la technique, Ivan est au business, un duo qui réussit bien aux entreprises du numérique. C'est Ivan Lebeau qui rêve de démocratiser le jeu vidéo, de faire jouer partout et sur tous les supports, en privilégiant une approche responsable. Il permet le passage à l'échelle, entreprend d'ouvrir de nouveaux marchés et capte des milliers de nouveaux clients chaque semaine. Xavier Cavin, quant à lui, expérimente et façonne dans son laboratoire les usages de demain.