ProtecViz : une visière de protection à faire soi-même

Date :
Mis à jour le 22/06/2020
La visiere de protection ProtecViz
© Inria - Laurence Boissieux

 

Avec le développement de la pandémie de Covid-19 et le mode de contamination par gouttelettes, le besoin de protections individuelles pour les soignants s'est rapidement fait jour et exprimé au travers des médias. Outre les masques, il s'est avéré indispensable de fournir des visières pour la protection des yeux, qui offrent une porte d'entrée au virus.

Verbatim

Les lunettes offrent une protection dans le cadre de précautions gouttelettes.[...] Toutes les alternatives sont bonnes à prendre. Il faut en revanche, soit que les visières soient nettoyables, soit qu'elles soient jetables. Elles ne doivent pas être manipulées, donc confortables, car sans cela le risque de manuportage du virus augmente considérablement avec leur manipulation.

Auteur

Gabriel Birgnand

Poste

Spécialiste en épidémiologie en milieu hospitalier

De nombreuses initiatives ont émergé dans la communauté des Fablabs, basées principalement sur des impressions 3D filaires. L’impression d’un support prenant plus d’une heure, l’idée est donc venue de passer par la découpe laser, technique beaucoup plus rapide. Pour cela, un prototype a été conçu en CAO, prenant en compte les besoins ergonomiques (confort, aération, espace suffisant pour le port de lunettes, stabilité sur le front) et optimisé en termes de consommation de matière. Puis ce prototype a été réalisé de façon artisanale avec les moyens du bord disponibles à la maison : du carton, un lacet, une couverture de document en plastique et quelques bouts de scotch. Plusieurs questions se sont ensuite posées : comment réaliser un "vrai" prototype, le valider, puis le produire et le diffuser ? 

Dans le contexte du confinement il était assez complexe d'accéder à la découpeuse laser de l'Atelier Numérique à Monbonnot, par ailleurs mobilisé dans le cadre du projet Recovid. Grâce à Elise Taillant, du service transfert pour l’innovation et partenariat du centre Inria - Grenoble Rhône-Alpes, j'ai pu entrer en contact avec d'autres porteurs et coordinateurs au niveau Grenoblois (CHU, CEA). Une dizaine de dispositifs étant déjà à l'essai, la décision a été prise de se focaliser sur la version artisanale et de la diffuser sous forme de tutoriel à destination du grand public, afin de cibler notamment les professions en contact avec le public (commerçants, postiers, livreurs, etc.). Avec l'aide de la juriste du centre, Marie Lorphelin, une page web a été rédigée en ce sens, mise en ligne et partagée sur le site de recensement des initiatives Covid-19.

Les gabarits pour la version découpeuse laser ont néanmoins été transmis à l'ISite de Lille.