Industries du futur

Les nouveaux enjeux de l'IA

Date:
Mis à jour le 09/11/2021
Objet de fantasmes fictionnels et de débats sur sa propre nature comme sur son utilisation, l’intelligence artificielle (IA) représente aujourd’hui un faisceau d’opportunités pour la santé, l’industrie ou le travail, nuancées par les enjeux d’éthique, de régulation ou de souveraineté numérique. Inria, coordinateur du volet scientifique du Programme National de recherche en IA, fait le point au moment où s’ouvre le GPAI (Global Partnership on Artificial Intelligence) et où la France lance une stratégie d’accélération sur l’IA dans le cadre du Plan de relance.
Illustration IA
Photo © taa22 - stock.adobe.com

 

L’intelligence artificielle est la plus récente vague du numérique. Au-delà des fantasmes sur le point de singularité et sur une IA qui remplacerait les capacités intellectuelles et opérationnelles de l’Homme, elle recouvre simplement l’opportunité de réunir conjointement la disponibilité de grands volumes de données, la puissance d’algorithmes mathématiques éprouvés implémentés dans des logiciels, et la capacité de calcul. L’objectif de l’IA est de donner un caractère prédictif à ces données et de généraliser leur utilisation au quotidien et dans tous les secteurs de l’économie et de la société : santé, travail, industrie, agriculture, politiques publiques, etc.

Depuis trois ans, la France s’est engagée dans une stratégie d’IA très ambitieuse au sein de laquelle Inria s’est vu confier la responsabilité de coordonner le volet recherche, au travers du Programme national de recherche en IA auprès du coordonnateur national sur l’intelligence artificielle, le préfet Renaud Vedel.

Cette stratégie a permis notamment de renforcer la dynamique académique avec la mise en place de projets rassemblant, sur un campus universitaire, les acteurs de l’IA, que cela soit à travers quatre instituts interdisciplinaires d’intelligence artificielle (à Toulouse avec ANITI, Paris avec PRAIRIE, Grenoble avec MIAI et Nice-Sophia Antipolis avec le 3IA Côte d’Azur) ou des initiatives comme SCAI (à Sorbonne-Université), DataIA et Hi ! Paris sur le plateau de Saclay.

Les enjeux sont nombreux et ont un impact direct sur notre souveraineté numérique : développer les compétences pour répondre aux besoins massifs, soutenir la diffusion interdisciplinaire de l’IA (qui invente ou renouvelle des domaines scientifiques), assurer la maîtrise des fondements mathématiques de l’IA pour garantir la robustesse des algorithmes, soutenir l’innovation à travers de nombreux dispositifs (création de startups technologiques, formation continue des équipes, partenariats communs avec des entreprises). Enfin, construire une société numérique de la confiance est un enjeu plus que jamais d’actualité avec l’engagement pour une IA responsable éthiquement, légalement et environnementalement, pour que nous gardions la maitrise du numérique et qu’il reste au service de nos projets de société et de l’humain.

Où en est-on de l'intelligence artificielle ?

Illustration - informatique

Pourquoi doit-on rendre l’IA plus responsable ?

Benoît Rottembourg évoque les principes et les enjeux de l'intelligence artificielle responsable.

Fabien Gandon

IA : bâtir la confiance et garantir la souveraineté

Quels enjeux et quelles solutions pour développer la confiance dans l’IA et garantir notre souveraineté dans ce domaine ? Éléments de réponse avec Fabien Gandon.

Utilisation d'un robot armé d'un bras pour simuler le comportement humain

Intelligence artificielle : vers des entreprises augmentées

Stéphane Grumbach décrypte l'influence de l'intelligence artificielle sur l'organisation du travail grâce l'interaction homme-machine.