Partenariats industriels

MEDITWIN réunit l’excellence des sciences et des technologies françaises autour du jumeau virtuel pour le futur du soin médical

Date:
Mis à jour le 05/02/2024
Le consortium MEDITWIN a été annoncé ce lundi 11 décembre 2023 en présence du Président de la République, avec la participation de représentants du consortium constitué de sept IHU (instituts hospitalo-universitaires), du CHU de Nantes, d’Inria, des startups associées et de Dassault Systèmes. MEDITWIN proposera des jumeaux virtuels pour la pratique médicale, permettant d’améliorer la qualité des soins au bénéfice d’une santé plus sûre et mieux accessible pour tous. Le projet MEDITWIN sera présenté en détails lors de l’événement anniversaire PariSanté Campus ce jeudi 14 décembre à 18h, en présence du ministre de l’Industrie Roland Lescure.
Illustration d'une médecin et d'un jumeau virtuel

   

Le projet MEDITWIN proposera des jumeaux virtuels personnalisés des organes, du métabolisme, des tumeurs cancéreuses, pour mieux diagnostiquer et mieux soigner. Avec MEDITWIN les médecins pourront en particulier simuler les scénarios futurs pour un patient.

Sept nouvelles pratiques médicales seront développées à partir des jumeaux virtuels, dans les domaines de la neurologie, de la cardiologie, de l’oncologie. Cela se traduira par sept "produits de santé virtuels" commercialisés et déployés sur une plate-forme souveraine cloud industrielle.

Le projet MEDITWIN s’appuie sur l’expertise de partenaires de rang mondial dans chacun des domaines couverts, autour des quatorze membres fondateurs de ce consortium : Dassault Systèmes, en tant qu’industriel chef de file du consortium, sept IHU (Instituts hospitalo-universitaires), au plus haut niveau d’excellence médicale et scientifique, le CHU de Nantes via l’institut du thorax, les start-ups inHEART, Codoc, Qairnel et Neurometers, et Inria au travers de onze équipes-projets engagées dans ce projet.

Les jumeaux virtuels sont devenus incontournables dans l’industrie aéronautique et la mobilité, domaines dans lesquels la virtualisation a permis des progrès considérables en matière de sécurité, de qualité, d’empreinte écologique et de compétitivité économique. MEDITWIN s’appuie sur l’expérience accumulée par les partenaires depuis de nombreuses années dans le domaine des jumeaux numériques pour la santé, tels que l’initiative Living Heart de Dassault Systèmes, du Living Brain, sans oublier les actions du PEPR Santé Numérique que copilotent Inria et l'Inserm, pour donner quelques exemples.

MEDITWIN permettra une industrialisation, une validation clinique et une standardisation de ces initiatives afin que ces technologies soient déployées de façon normalisée et bénéficient au plus grand nombre. Les meilleurs standards de soin seront ainsi codifiés sous forme d’expériences virtualisées, rendues accessibles dans le monde entier, constituant une nouvelle référence de qualité en santé et un terrain d’apprentissage décisif pour le progrès de la science médicale.

Les bénéfices des jumeaux virtuels seront évalués au niveau des équipes médicales, des patients et du système de santé notamment dans l’amélioration de l’efficience des soins, de la qualité des décisions multidisciplinaires et de l’efficacité et la sécurité des pratiques médicales et des interventions.

En pratique, l’initiative MEDITWIN sera développée sur cinq ans, de 2024 à 2029. L’investissement des partenaires dans ce projet sera soutenu financièrement par l’État dans le cadre de France 2030.

Les partenaires du projet

  • Bernard Charlès, Président directeur général de Dassault Systèmes « Les jumeaux virtuels ont déjà permis au monde industriel de se transformer de façon plus durable. Cette technologie ouvre aujourd’hui de nouvelles possibilités pour les soins de santé en révélant les mystères du corps humain – en comprenant et en représentant l’invisible. Depuis 40 ans, Dassault Systèmes est pionner des jumeaux virtuels, et nous pouvons appliquer nos connaissances et notre savoir-faire à la transformation de la pratique médicale. L’alliance public-privé MEDITWIN est une avancée majeure car elle mobilise le meilleur de la médecine, de la science et des technologies au service de la santé du futur. Le jumeau virtuel est déjà une réalité, MEDITWIN contribuera à le standardiser et le diffuser dans le monde entier pour le bénéfice de millions de patients. »
  • Bruno Sportisse, Président-directeur général d’Inria « Positionner la France comme leader européen de l’innovation en santé numérique ne peut se faire qu'en construisant un écosystème numérique actif. En cohérence avec leur partenariat stratégique signé en 2021, Inria et Dassault Systèmes collaborent activement dans le domaine des jumeaux numérique en santé, avec une vision alignée des enjeux de souveraineté et de la transformation numérique de la santé. Soutenu par France 2030, le projet MEDITWIN, fruit d'une collaboration ambitieuse entre Dassault Systèmes, Inria et IHU France, illustre ainsi l'engagement de ces acteurs à construire une industrie française à la pointe des enjeux de santé émergents, au bénéfice des patients. »
  • Fabrice André, Directeur de l’IHU PRISM de Gustave Roussy « L’intégration au consortium MEDITWIN rentre dans la vision de PRISM qui est de développer des avatars de cancer afin de modéliser la biologie à l’échelle du patient et personnaliser les thérapies. PRISM va par ailleurs bénéficier de l’expertise des autres IHU et aura à cœur de développer des projets interdisciplinaires avec ceux-ci. »
  • Pierre JAIS, Directeur de l’IHU LIRYC « Alliant 7 IHU, Inria et Dassault Systèmes, MEDITWIN est exemplaire dans l’articulation d’acteurs publics et privés. Ce projet d’envergure unique nous propulse dans la médecine de demain pour une prévention systématique et automatique, essentielle pour les patients et infiniment moins coûteuse pour notre système de santé. Enfin, il offre aux médecins et chercheurs français l’opportunité déterminante de bénéficier d’un champion en santé numérique et c’est essentiel pour la recherche en santé au niveau international. »
  • Pr. Didier Mutter, Directeur Général, IHU Strasbourg « Les jumeaux numériques seront des éléments incontournables de la médecine du futur, car ils permettront de simuler les traitements afin d’apporter aux patients les résultats les plus bénéfiques possibles. MEDITWIN est un projet hors norme par son ambition et les défis à relever et c’est aussi une première pour l’alliance IHU France pour réunir sur un même projet une puissance de recherche biomédicale multidisciplinaire sans équivalent au niveau mondial. Pour l’IHU Strasbourg, ce sera un accélérateur puissant pour améliorer la prise en charge mini-invasive du cancer colorectal métastatique, en collaboration étroite avec deux de ses fondateurs historiques, Inria et les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. »
  • Pr Michel Paques, IHU FOReSIGHT, Chef de service d’ophtalmologie 4 et responsable du Centre d'Investigation Clinique Vision à l'Hôpital national des 15-20 « L’intégration de l’IHU FOReSIGHT au consortium MEDITWIN permettra de développer à grande échelle des jumeaux de la microcirculation de la rétine ce qui permettra une détection et un suivi personnalisé des maladies cérébrales et cardiovasculaires, et ce quantitativement. Ce sera la première mise au point d'un biomarqueur microcirculatoire quantitatif. L’IHU FOReSIGHT, a développé une expertise de l'imagerie microvasculaire innovante par imagerie rétinienne utilisant l'optique adaptative, technique pour laquelle la France est leader, avec l'aide d'entreprises de haute technologie françaises et des instituts de recherche. Cette approche, unique au monde, sera renforcée avec Dassault Systèmes grâce au développement d'algorithmes basés en particulier sur l'IA pour extraire des informations morphométriques sur de grandes surface de rétine. L'intégration de ces mesures dans des biomarqueurs directement utilisables par les praticiens représente un enjeu majeur de transfert du laboratoire de recherche au cabinet de consultation. »
  • Pr. Stanislas Lyonnet, Directeur de l’Institut Imagine « L’Institut Imagine se félicite d'avoir été l'un des initiateurs du partenariat stratégique entre Dassault Systèmes et l'Alliance IHU France sur le jumeau numérique. Nous sommes heureux de mettre au service du projet MEDITWIN notre excellence médicale et de recherche dans le domaine des maladies rares. Le premier projet, développé avec Dassault Systèmes et Inria, concerne la cardiologie avec un système d’aide à la décision péri-chirurgicale dans le but de réduire drastiquement la mortalité des nouveau-nés atteints de cardiopathie congénitale (Syndrome du cœur gauche hypoplasique) grâce à un jumeau virtuel personnalisé du système cardiovasculaire. Le deuxième projet, développé en partenariat avec Dassault Systèmes et la startup CODOC, concerne la neurologie pédiatrique avec un outil de gestion de la Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) qui utilise un jumeau numérique de patients pour aider à la décision médicale et à la prise en charge dans les cas d’épilepsies rares et notamment du syndrome de Dravet. Ces deux projets offrent des opportunités considérables pour les chercheurs et les médecins qui vont pouvoir visualiser, tester, comprendre et prédire avant de l’expérimenter sur les patients. »
  • Pr. Alexis Brice, directeur de l’Institut du Cerveau, IHU ICM « Nous nous réjouissons d’être aux côtés de Dassault Systèmes et d’Inria avec l’Alliance IHU pour structurer un écosystème d’innovation en santé d’où émergera la médecine de demain. Le jumeau numérique porte les ambitions de recherche de notre Institut : fluidifier l’utilisation des données de santé à différentes échelles pour modéliser et prédire l’évolution des maladies, diagnostiquer de manière précoce, et construire une médecine personnalisée sur une base solide et sûre. Au sein de MEDITWIN, l'Institut du Cerveau apportera notamment son expertise dans la détection de la maladie d'Alzheimer, de la démence vasculaire et de l'épilepsie, et dans l’analyse des données issues des cohortes de patients. »
  • Pr Stéphane Hatem, Directeur général de l’IHU ICAN et directeur de l’UMR 1166 Maladies cardiovasculaires et métaboliques « Les jumeaux numériques ouvrent la perspective d’une nouvelle médecine de précision et préventive des maladies cardiométaboliques en établissant pour chaque individu en fonction de ses facteurs de risques, notamment de sa signature génomique, son risque à venir de développer une maladie cardiovasculaire. Un tel projet nécessite un changement d’échelle de la recherche qui est aujourd’hui atteint grâce au projet piloté par Dassault Systèmes avec à bord tous les partenaires de MEDITWIN. »
  • Pr Bertrand Cariou, Directeur de l’institut du Thorax, CHU de Nantes « Le CHU de Nantes, via l'institut du thorax, en collaboration avec les ingénieurs de Dassault Systèmes, souhaite développer des jumeaux numériques pour améliorer la prédiction des accidents cardiovasculaires qui représentent la première cause de mortalité dans les pays industrialisés. Pour cela, nous allons capitaliser sur l’hypercholestérolémie familiale comme modèle d’athérosclérose accélérée. Nous utiliserons notamment les données cliniques, multiomiques et d'imagerie de la cohorte SAFIR issue du projet de Recherche Hospitalo-Universitaire CHOPIN (CHOlesterol Personalized INnovation) chez les patients ayant une hypercholestérolémie familiale avec ou sans atteinte cardiovasculaire, pour créer un modèle de jumeaux numériques, qui sera validé dans un second temps dans d’autres populations à haut risque cardiovasculaire. »
  • Todor Jeliaskov, PDG d'inHEART « Chez inHEART, nous sommes ravis de faire partie de MEDITWIN et d'être à l'avant-garde de la transformation numérique de la santé. Au sein de MEDITWIN, inHEART se concentrera sur la prévention de la mort cardiaque subite, qui fait plus de 800 000 victimes chaque année. Nous devons faire passer nos systèmes de santé de la réaction aux complications aiguës à la prévention de ces complications. Les technologies numériques et l'intelligence artificielle permettent d’accélérer ce processus. »
  • Arthur Delapalme, Cofondateur et Directeur General de CODOC « Le projet MEDITWIN réussit le tour de force de rassembler les expertises médicales de plusieurs Instituts hospitalo-universitaires (IHU) différents. Cette approche pluridisciplinaire est selon nous une voie féconde pour accélérer la recherche et apporter rapidement les bénéfices des innovations aux patients. Nous sommes très fiers avec CODOC de construire l’un des sept jumeaux numériques de ce projet. »
  • Stanley Durrleman, CEO de QAIRNEL « Chez Qairnel, nous sommes fiers de participer au projet MEDITWIN. Nos jumeaux virtuels simulent l’évolution d’un patient aux stades précoces de la maladie d’Alzheimer, Le projet nous permettra de mettre ces technologies entre les mains des praticiens afin de proposer des schémas de prises en charge et des stratégies thérapeutiques personnalisées, et ainsi répondre à un des principaux enjeux de santé publique du XXIè siècle. »
  • Lionel Naccache, Cofondateur de Neurometers « Neurometers a pour vocation la généralisation de l’utilisation médicale de l’électroencéphalogramme (EEG) pour quantifier les signatures cérébrales de la conscience et de la cognition. Initialement développée chez le sujet sain et chez les malades non communicants, avec des résultats extrêmement originaux et validés dans de nombreuses publications scientifiques, nous avons plus récemment découvert et rapporté que cette approche pouvait se révéler très prometteuse dans le champ des maladies neurodégénératives qui altèrent la cognition, telles que la maladie d’Alzheimer. Pour la première fois, le suivi de malades pourrait intégrer en routine clinique des mesures directes du fonctionnement cognitif, très complémentaires des tests neuropsychologiques et des mesures de l’atrophie cérébrale. Cette approche pourrait également permettre d’évaluer l’efficacité de nouvelles thérapeutiques. Notre participation au projet MEDITWIN vise précisément à atteindre ces objectifs et à améliorer la qualité de nos algorithmes grâce en analysant une large cohorte d’enregistrements EEG de patients de manière évolutive. »

Téléchargez le communiqué de presse

Enjeu Santé - Simulation de l’opération de la rétine
© Inria / Photo F. Nussbaumer -Signatures

Santé numérique

Dernières actualités

Chez Inria, les projets de recherche en santé et biologie numériques sont nombreux et interdisciplinaires : aide au diagnostic, analyse d’examens, optimisation et personnalisation des traitements, criblage de molécules à activité biologique, etc.