InriaSoft, Pour la diffusion des logiciels open source

Mis à jour le 13/12/2019

Certains des logiciels conçus par les équipes de recherche d’Inria et leurs partenaires donnent lieu à des consortiums opérés sous l'égide d'InriaSoft. L'objectif ? Industrialiser, diffuser et pérenniser les logiciels d’envergure, en agrégeant une communauté d'utilisateurs et utilisatrices autour de leur usage et de leur support.

L’équipe InriaSoft a pour rôle d’augmenter l’impact de la production logicielle en favorisant son utilisation par des partenaires externes, académiques ou industriels.

Ses missions consistent à…

  1. Organiser la construction de consortiums autour des logiciels issus de la recherche afin de structurer la coopération entre les chercheurs et les utilisateurs ;
  2. Organiser le développement logiciel afin de favoriser la participation des utilisateurs et la prise en compte de leurs besoins ;
  3. Assurer la pérennité des logiciels afin de garantir aux utilisateurs leur maintenance sur le long terme ;
  4. Favoriser l’émergence de startups dédiées à l’exploitation d’un logiciel et des services spécifiques qui en résultent.

La recherche en sciences du numérique se concrétise à la fois par une production en termes de publications scientifiques et, bien souvent, par des développements logiciels conséquents. Certains d’entre eux ont atteint un niveau de maturité technologique qui permet leur insertion et leur usage dans de nombreux champs applicatifs des sciences du numérique. Ils dépassent le stade initial d’outils de recherche et de preuves de concepts académiques. Ils deviennent alors, pour des acteurs académiques ou industriels, de réels outils pour le développement de nouveaux champs de recherche, de nouveaux prototypes et produits, pour de nouveaux usages.

Les consortiums favorisent l’industrialisation, la pérennisation du support technique et les développements futurs de ces logiciels. Comment ? En organisant les communautés de développeurs et d’usagers et en finançant les coûts d’ingénierie nécessaires au support des logiciels et l’animation de ces communautés. Ce sont des structures flexibles qui regroupent industriels et acteurs académiques, qui définissent leurs propres règles de fonctionnement. Chaque consortium recrute et rémunère un ou plusieurs ingénieurs pour démarrer. Les ingénieurs travaillent à proximité immédiate des équipes de recherche génératrices de chaque logiciel.