Inria et Nomadic Labs s’associent pour développer un programme de recherche sur la technologie blockchain

Date :
Mis à jour le 13/03/2020
Inria et Nomadic Labs ont signé un accord-cadre pour accompagner la recherche sur la technologie blockchain.
Un comité scientifique conjoint sélectionne « au fil de l’eau » des actions de recherche.
Quatre actions de recherche ont d’ores et déjà été lancées dans le cadre de cet accord.
Les résultats de ces actions de recherche seront publics et mis au service de la communauté blockchain.

Le 14 janvier 2020, Paris, Inria, l’institut national de recherche en sciences et technologies du numérique, et Nomadic Labs, le principal laboratoire de recherche et de développement de la blockchain Tezos, dévoilent leur accord-cadre de recherche partenariale. Cet accord finance déjà quatre actions de recherche et les travaux de plus de dix chercheurs et deux ingénieurs.

Un comité conjoint de pilotage scientifique du programme, est, dans le cadre de cet accord, chargé de sélectionner des actions de recherche dont l’objectif est de renforcer et développer les bases de la technologie Tezos, et de ses applications. S’inscrivant pleinement dans la stratégie de recherche du projet Tezos, l’ensemble des résultats scientifiques et logiciels produits dans ce cadre seront librement accessibles, et contribueront ainsi à renforcer l’impact de la recherche française sur les technologies logicielles en général et blockchain en particulier.

Une collaboration naturelle entre Inria et Nomadic Labs

Les liens entre Inria et Nomadic Labs sont historiques. Le langage de programmation OCaml, qui est utilisé dans une implémentation du protocole Tezos et les techniques de certification de programmes, comme l’assistant de preuves Coq qui apportent fiabilité et sécurité à Tezos et à ses smart contracts, sont directement issus de plusieurs décennies de recherches au cœur des équipes-projets d’Inria. Inria a également une grande expertise dans de nombreux autres domaines utiles à Tezos, comme la programmation distribuée, la cryptographie et plus généralement la cybersécurité.

Le projet Tezos finance déjà de nombreux programmes académiques de recherche au meilleur niveau international, il était logique pour nous de conclure un partenariat stratégique avec Inria, qui est une référence mondiale dans son domaine et dont sont issues de nombreuses technologies que nous utilisons aujourd’hui. Jérôme Chailloux, président de Nomadic Labs.

Une opportunité pour la recherche française

À ce jour, ce sont déjà quatre actions de recherche et plus de dix chercheurs qui sont financés par le biais de cet accord-cadre. Ils touchent à différentes évolutions du langage OCaml et de son compilateur ainsi que la sémantique du système de vérification F*.

Cette collaboration entre Nomadic Labs et Inria est aussi une chance pour la recherche, car tous les sujets pertinents pour la technologie Tezos sont aussi intrinsèquement intéressants, tout à fait d'actualité, et auront nécessairement d'autres applications que les seules blockchains. Didier Rémy, directeur de recherche Inria.

Avec cet accord, Tezos conforte sa position d’avant-garde dans l’écosystème blockchain grâce au soutien d’un institut de recherche mondialement reconnu. C’est de nouveau l’excellence française qui a été choisie par Tezos, puisque c’est déjà Paris qui avait été sélectionné pour accueillir Nomadic Labs.

Tezos est un projet international qui parle avec un accent français. Arthur Breitman, cofondateur de Tezos.

Grâce au concours de la recherche scientifique française, Tezos entend ainsi résoudre nombre des problèmes auxquels sont confrontés les technologies blockchain aujourd’hui et ainsi favoriser leur déploiement et leur adoption.

Télécharger le communiqué de presse