Communication - Evénement

Le hackAtech revient en 2021 avec trois éditions

Date:
Mis à jour le 12/07/2021
Et si vous disposiez de 54 heures pour hacker les technologies numériques et construire de nouveaux projets de startup deeptech ? Telle est la promesse du hackAtech, un évènement imaginé par Inria.
Photo de groupe hackAtech 2021
© Inria / Photo Sébastien Jarry

Marathon de projets deeptech

Le hackAtech est un évènement d’Open innovation s'articulant sur plusieurs grandes phases, de l'idéation à la structuration des projets et aboutissant sur un Sprint de 54 heures à la croisée d’un startup week-end et d’un hackathon.

Son objectif ? Impulser de nouveaux projets de startups deeptech issus des technologies et expertises numériques d’Inria et des problématiques business, proposées par des entreprises partenaires.

Un évènement national décliné sur le territoire

Initié par le centre Inria Lille - Nord Europe en mars 2020, le hackAtech se déploie dans les écosystèmes régionaux. Cette année, les centres de Rennes – Bretagne Atlantique et Sophia Antipolis – Méditerranée lancent leur première édition, suivis par Lille qui renouvelle cette expérience.

Le hackAtech propose de partir des technologies et expertises Inria pour imaginer les applications de demain !

En quoi consiste l’évènement ?

Le hackAtech se décompose en plusieurs phases :

  • Une phase préparatoire durant laquelle des évènements sont organisés afin d’acculturer les participants aux technologies et expertises d’Inria pour en comprendre les usages et enjeux dans le but de définir et construire le projet de startup et d’identifier les problématiques business des entreprises.
  • Le Sprint de 54 heures (ou 48 heures en fonction des centres) pour valider en équipe la faisabilité technique et la viabilité économique des projets.
  • Une phase d’accompagnement durant laquelle les projets de startup lauréats de chaque challenge, bénéficient durant 6 mois d’un accompagnement d’Inria et de ses partenaires.

Quels sont les différents challenges ?

Il existe plusieurs types de challenges. Les projets sont construits autour d’une technologie d’Inria, de ses partenaires ou bien open source, et doivent répondre à une problématique portée par un partenaire, une équipe de recherche ou un entrepreneur :

Challenge Libre : tout participant ou toute équipe pourra proposer un projet basé sur une problématique business à laquelle une technologie ou une expertise numérique peut répondre.

Challenge Partenaires : un ou plusieurs salariés de chaque entreprise partenaire formulent un challenge basé sur une problématique qu’ils rencontrent à laquelle une technologie ou expertise dans le numérique peut répondre.

Challenge Scientists : un ou plusieurs scientifiques d’une équipe de recherche proposent un « challenge » pour construire un projet de startup basé sur un cas d’usage de leur technologie ou expertise.

Qui peut participer au hackAtech ?

  • Étudiants / alumni de formation scientifique ou en management de l’innovation ayant un intérêt pour l’entrepreneuriat et qui souhaitent tester leurs connaissances et développer leur réseau.
  • Porteurs de projets de startup qui voudraient tester une idée ou ayant besoin d’une brique technologique, entrepreneurs en recherche d’un projet de création,
  • Experts métiers et/ou salariés qui souhaitent lever un verrou technologique, identifier des talents.
  • Partenaires qui peuvent apporter des challenges et repérer leurs futurs talents.

Il ne faut pas obligatoirement avoir une idée de projet de startup pour s’inscrire au hackAtech, les participants peuvent rejoindre une équipe lors du Sprint.

Retour sur le Sprint de l’édition 2020 à Lille

Visionner la vidéo de l'édition 2020 - YouTube

54

heures de travail

116

participants

32

participants doctorants, postdoctorants et ingénieurs Inria

38

référents technologiques

14

projets présentés au jury

4

équipes lauréates

 

Pierre Galerneau, porteur du projet DataFresh, lauréat du Challenge Libre en 2020, revient sur sa participation :

Photo d'une équipe Inria hackAtech 2021
© Inria / Photo Sébastien Jarry

« J’ai toujours eu la volonté d’entreprendre et ai des tonnes de projets en tête : j’ai passé les 10 dernières années dans des startups sur des rôles de management et stratégie technique et j’ai rejoint en 2019 l’incubateur d’Euratechnologies sur un projet entrepreneurial autour de la traçabilité des produits frais, c’est pour ce projet (DataFresh) que j’ai participé au hackAtech.

Le hackAtech, ça a été un max de rencontres et un super booster pour le projet. On a notamment pu en quelques dizaines d’heures, aboutir aux bases d’un prototype. Mais ça a également été un super moment, une bonne ambiance, des rencontres et un bon moyen de tester la capacité de travail en commun de l’équipe. »

Trois éditions en 2021

  • Sophia : du 24 au 26 septembre

Christophe Imbert, chargé d’accompagnement startups :

Pourquoi s’inscrire au hackAtech ?

« Participer au hackAtech permet d’élargir le domaine des possibles... Passionné par les technologies du digital ou simplement curieux, si vous avez envie de vivre une aventure humaine pour contribuer à améliorer la mobilité, l’environnement et la santé : rejoignez-nous vite ! »

Et pour les partenaires ?

« Être partenaire du hackAtech c’est être au cœur de l’écosystème scientifique et entrepreneurial azuréen et percevoir très en amont les futures tendances, découvrir de nouveaux talents qui contribueront à dessiner le monde de demain. »

  • Rennes : du 30 septembre au 2 octobre

Antoine Le Graët, chargé d’accompagnement startups :

Que représente le hackAtech pour toi ? 

Le hackAtech représente pour moi :

1. Un évènement fédérateur de l’ensemble d’un écosystème autour des technologies numérique Inria pour imaginer les applications de demain ! 

2. Une expérience d’Open Innovation au croisement de la recherche, de l’innovation deeptech et de l’entrepreneuriat 

3. Un catalyseur d’idées et de projets qui pourront répondre aux besoins de notre société et du monde économique

En quoi cet évènement est intéressant pour les entreprises ?

Pour les entreprises du territoire, le hackAtech est une opportunité unique pour :

- Découvrir et exploiter durant 54 les technologies et expertises numérique Inria en intelligence artificielle, réalité virtuelle, sciences des données... 

- Bénéficier de la richesse de compétences et connaissance des participants du hackAtech pour faire émerger de nouveaux produits ou services

- Sourcer des talents dans différents domaines d’expertise : informatique, marketing, design,…

Une petite phrase pour les personnes qui hésiteraient encore à s’inscrire ? 

Si vous souhaitez tester une idée, partager vos connaissances et rencontrer des experts scientifiques autour d’une bonne galette saucisse alors rejoignez le hackAtech de Rennes !

  • Lille : du 25 au 27 novembre

Laurie Barbarin, chargée d’accompagnement startups :

Le hackAtech en quelques mots

Une démarche d'innovation qui permet d'impulser ou d'accélérer des projets de startup autour de technologies deeptech numériques aux côtés d'entreprises de la région et de partenaires !

Si j'ai une idée ou un projet de startup, en quoi participer au hackAtech peut être intéressant?

Le hackAtech vous permettra de tester votre idée, de l'affiner, de la confronter à différents types d'experts, et d'accélérer la construction de votre projet !

Que dirais-tu à une personne qui hésite à s’inscrire ?

Que vous ayez un profil marketing, business developer, design, technique, scientifique, junior, senior, etc. : n'hésitez pas ! L'entrepreneuriat deeptech est accessible à tous ceux qui souhaitent relever le défi !

Inscriptions

Démarrez votre projet de startup deeptech grâce aux acteurs des technologies du numérique

Notre programme de soutien aux startups

Startup Studio

Inria Startup Studio repose sur un dispositif global et de bout en bout pour soutenir les projets de création de startups deeptech, notamment ceux portés par des jeunes qui rejoignent l’institut ou ses partenaires académiques de la recherche publique pour enrichir leur parcours scientifique en amont d’un projet entrepreneurial (doctorants, postdoctorants, ingénieurs, stagiaires) ou ceux portés par des entrepreneurs en résidence.