Communication / Événement

Conférence Comprendre et Agir : mécanismes politiques et chaos climatique et environnemental

Date:
07 avr. 2022
Lieu :
Centre Inria Grenoble - Rhône-Alpes (Montbonnot)
,

Inovallée 655, Avenue de l'Europe , 38330 Montbonnot Saint-Martin

Mis à jour le 21/03/2022
Christophe Bouillaud, professeur de sciences politiques à l’Institut d’études politiques de Grenoble interviendra jeudi 7 avril 2022 (11h30 - 13h30) lors d'une conférence Comprendre et Agir organisée par l'équipe de recherche STEEP.
lunettes faisant loupe sur le mot "comprendre"
Inria / Photo B. Fourrier

« It’s politics, stupid! » : Sur les quelques mécanismes politiques ayant mené au chaos climatique et environnemental (1970-2030)

Face aux alertes environnementales globales depuis le début des années 1970, l'absence de réactions vraiment significatives de la part des États en la matière pourrait interroger, et l'on pourrait se laisser aller à y voir un défaut de rationalité de la psyché humaine. Or nous entendons rappeler dans cette intervention que la science politique a mis au jour, le plus souvent depuis des décennies, des mécanismes qui expliquent par la rationalité même des acteurs, dirigeants et dirigés, le cheminement vers le chaos climatique et environnemental que nous observons.

Parmi ces mécanismes, les principaux sont :

  • la détermination des politiques publiques par le jeu de mobilisations d'acteurs aux ressources différentiées ;
  • la préférence des gouvernants pour l'augmentation de la richesse matérielle des gouvernés pour garantir la paix intérieure sans devoir user d'instruments de répression violents, incertains et coûteux ;
  • en cas d'élections libres et compétitives, le poids disproportionné dans la décision électorale des électeurs "riches" et la très faible importance des mobilisations "pour l'environnement" sur le plan électoral depuis les années 1970 ;
  • la recherche de la puissance par chaque État important dans un monde "hobbésien" ;
  • l'incapacité des médias de masse dans les régimes de démocratie libérale à focaliser durablement l'attention du grand public sur des aspects globaux éloignés de la vie quotidienne.

De manière étonnante, ce n'est que récemment que les climatologues, activistes du climat, etc. semblent comprendre vraiment qu'il ne suffit pas d'énoncer la vérité scientifique pour que les dirigeants en tirent les conséquences en terme de bien commun. Il leur faut donc tenir compte de ces mécanismes, dont la disparition, quelle que soit la gravité de la situation environnementale de l'humanité, nous parait à ce stade impensable.

En conséquence, rien ne sera en toute probabilité fait de significatif avant que ces mêmes mécanismes commencent à jouer fortement dans l'autre sens, celui de la prise en compte de ces alertes et ces certitudes scientifiques, ce qui suppose un délai très tardif de réaction, des dégâts matériels, humains et financiers dépassant de loin ce qui l'on a pu connaître lors de la grande crise financière de 2007-2008 ou lors de la crise liée à la COVID-19, et un écroulement préalable du niveau de vie des majorités électorales dans les pays démocratiques.

Christophe Bouillaud est professeur de sciences politiques à l’Institut d’études politiques de Grenoble. Il est rattaché au laboratoire PACTE et enseigne à Sciences Po Grenoble. Il intervient régulièrement dans les médias et partage ses réflexions dans "bloc-notes d'un politiste".

Focus sur les conférences « Comprendre et Agir »

Organisées par l'équipe de recherche STEEP, les conférences Comprendre et Agir éclairent les questions de sociétés pour agir sur notre monde. Elles s’adressent à tous, citoyens et  chercheurs, et se fixent pour but de mettre en évidence dans un langage accessible, les connaissances scientifiques pointues et les questionnements éthiques pour participer à la décision et pour agir ensemble sur un monde partagé.

Assister à la conférence

S'inscrire à la conférence (inscription gratuite mais obligatoire)

► Les conférences Comprendre et Agir sont à revoir sur la chaine YouTube Comprendre et Agir de l'équipe de recherche STEEP