Ayana, nouvelle action exploratoire pour Inria

Date :
Mis à jour le 23/04/2020
L'action exploratoire Ayana, créée début 2020, est un projet interdisciplinaire qui utilise des connaissances en modélisation stochastique, traitement d'images, intelligence artificielle, télédétection et électronique/informatique embarquée.

Que signifie Ayana ?

Ayana est un prénom féminin qui pourrait trouver ses racines dans la culture nord-amérindienne, asiatique et africaine, signifiant "fleur éternelle" ou "belle fleur". Ce prénom existe également au Japon et au Mahgreb. Enfin, c'est une nouvelle de Stephen King, parue en 2007 dans une revue, puis incluse dans le recueil de nouvelles "Juste avant le crepuscule" en 2008.

Quels sont vos principaux thèmes de recherche ?

Le secteur aérospatial est en pleine expansion et évolution ("New Space"). Il connaît actuellement de nombreuses évolutions tant du point de vue des capteurs au niveau spectral et spatial (très haute résolution), qu'au point de vue des porteurs de ces  capteurs : satellites géostationnaires à haute résolution ; satellites à orbite basse de type Léon ; ou mini-satellites et cubes-sats industriels en constellation.

Ayana travaillera sur un grand nombre de données, constituées de très grandes images, ayant des résolutions et des composantes spectrales très variées, et formant des séries temporelles à des fréquences de 1 à 60 Hz. Pour la partie électronique/informatique embarquée, Ayana travaillera en étroite collaboration avec des spécialistes du domaine situés en Europe, travaillant dans des agences spatiales et/ou pour de grands groupes industriels.

3 domaines d'applications :

  • Analyse des images de télédétection ;
  • Intelligence artificielle ;
  • Logiciels embarqués.

En quoi le projet est-il exploratoire ?

L’aspect exploratoire d’Ayana réside dans l’utilisation de nouveaux composants embarqués à bord de mini/micro satellites, ou cube sats, et de la création de modèles de traitement d’images adaptés. L’étude des contraintes et l’évaluation des risques liées à l‘utilisation de ces nouveaux composants seront faites en collaboration avec ADS ou avec le CNES, suivant les sujets de recherche, afin de décider quel est le traitement possible à bord et ce qu’il faudra traiter au sol après transmission.

Ce thème de recherche donnera certainement naissance à de nouveaux modèles mathématiques car les contraintes et les a priori risquent d’être différents des cas que nous avons déjà traités dans mes équipes précédentes (Ayin et Ariana). Les contraintes algorithmiques risquent également d’être importantes tant sur les temps de calculs que sur la complexité de l’algorithme qui pourra être utilisé du fait des nouveaux chips embarqués.

Avez-vous des partenaires académiques ou industriels ?

L'action exploratoire Ayana vient d'obtenir un contrat financé par la BPI, en collaboration avec Airbus Defence & Space (ADS) pour la détection et le suivi de petits objets d'intérêt sur les images satellitaires.

 

Josiane Zerubia, Responsable de l'action exploratoire Ayana
© Inria / Photo C. Lebedinsky

Josiane Zerubia

Responsable de l'action exploratoire Ayana

2004, route des Lucioles BP93 , 06902 Sophia Antipolis