Communiqué de presse

L’AP-HP et Inria lancent URGE, un projet de recherche pour analyser et optimiser les parcours patients aux urgences

Date:
Mis à jour le 15/11/2022
Dans le cadre de leur laboratoire commun Daniel Bernoulli, l’AP-HP et Inria coordonnent un projet de recherche visant à optimiser les prises en charge des patients au sein des structures d’urgences. Baptisé URGE et coordonné par Youri Yordanov (AP-HP, Fédération Hospitalo-Universitaire IMPEC et Sorbonne Université) et Xavier Allamigeon (Inria et École polytechnique), ce projet vise à créer un simulateur de flux des urgences afin d’accompagner les équipes hospitalières dans la gestion de la prise en charge des patients.

Une dynamique collaborative pour accélérer le transfert d’innovations vers le secteur hospitalier

Déjà engagés depuis plusieurs années dans une dynamique collaborative, Inria et l’AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) avaient renforcé leur partenariat fin 2020 avec la création du laboratoire commun Daniel Bernoulli, visant à rapprocher les experts des deux institutions. Tourné vers les applications des sciences du numérique à la médecine et à la santé, son objectif est de favoriser les travaux conjoints entre les experts des deux institutions pour stimuler la recherche et accélérer le transfert d’innovations vers le secteur hospitalier.

En avril 2022, l’AP-HP et Inria ont lancé à travers leur laboratoire commun Daniel Bernoulli, un appel à propositions pour un projet de recherche collaboratif d’envergure en santé numérique sous la dénomination "Défi Commun Bernoulli Lab". À l’issue d’un processus de sélection en deux phases (présélection de deux projets parmi sept déposés sur la base de lettres d’intention, puis sélection du projet lauréat lors d’une audition le 5 juillet 2022 par un jury AP-HP – Inria pluridisciplinaire[1]), le projet URGE a été désigné lauréat du Défi Bernoulli Lab et officiellement lancé le 10 octobre.

Analyser et optimiser les parcours patients aux urgences

La fréquentation des services d’accueil des urgences (SAU) a presque doublé au cours des vingt dernières années et dépassait 20 millions de passage par an ces dernières années.

Verbatim

L’originalité du projet URGE est qu’il unit les forces et les données de nombreuses structures d’urgence d’Île-de-France, rassemblées en fédération hospitalo-universitaire, et les compétences en sciences du numérique des équipes de recherche Inria. L’organisation des flux de patients est depuis longtemps clé pour le fonctionnement des urgences hospitalières, et avec cette approche par la donnée, on a un projet à fort impact potentiel. La collaboration entre l’AP-HP et Inria, déjà marquée par la création de deux chaires de recherche et consolidée par la création du Bernoulli Lab, continue de s’enrichir et ouvre des perspectives prometteuses et concrètes pour l’hôpital.

Auteur

Pr Catherine Paugam-Burtz

Poste

Directrice générale adjointe de l’AP-HP

Mobiliser des outils numériques avancés, tels que la modélisation mathématique et la visualisation, associés aux données de douze SAU de l’AP-HP, permettra d’établir une analyse fine des parcours patients afin d’identifier les étapes où la prise en charge se trouve ralentie. Le projet URGE se fixe ainsi un triple objectif :

  • développer un outil de simulation des flux dans les structures d’urgence, qui soit à la fois générique, personnalisable et à haut niveau de confiance ;
  • tester différentes organisations, adaptations ou solutions dans un environnement sans risque pour les patients ;
  • enrichir les opinions d’experts par des résultats objectivés par l'analyse mathématique, dès l’étape initiale de la prise en charge du patient.
Verbatim

La rencontre de la médecine et des sciences et technologies du numérique révolutionne le traitement des données de santé. La collaboration entre les équipes Inria et celles de l’AP-HP, qui s’est encore renforcée avec la création récente du Bernoulli Lab, en offre de nombreuses illustrations. Le projet URGE s’inscrit pleinement dans cette dynamique en s’attaquant au difficile sujet de l’organisation des services d’urgence, avec des approches méthodologiques radicalement nouvelles, dans l’espoir d’un bénéfice pour les patients et les professionnels de santé. 

Auteur

Jean-Frédéric Gerbeau

Poste

Directeur général délégué à la science d’Inria

Le projet URGE repose sur l’expertise des professionnels des deux institutions grâce à la collaboration entre les services d’urgence franciliens de la Fédération Hospitalo-Universitaire (FHU) IMPEC IMProving Emergency Care[2], la Plate-forme de recherche Est Parisien, l’Observatoire Régional des Soins Non Programmés et plusieurs équipes-projets Inria : Tropical (commune avec l’Ecole polytechnique IPP et le CNRS, au centre Inria de Saclay), Aviz (commune avec l’Université Paris-Saclay et le CNRS, au centre Inria de Saclay) et Dyogene (commune avec l’ENS PSL et le CNRS, au centre Inria de Paris).

  


[1] Composition du jury du Défi Bernoulli Lab : Présidente du Comité de Coordination (Pr Catherine Paugam-Burtz), Responsable scientifique du Bernoulli Lab (Dominique Chapelle), VP Recherche de l’AP-HP (Pr Gabriel Steg), un représentant de la DSI de l’AP-HP, un représentant de la DRCI de l’AP-HP, un représentant de la DGDS (direction scientifique) d’Inria, un représentant de la DGDI (direction à l’innovation) d’Inria

[2] AP-HP : Ambroise-Paré, Antoine-Béclère, Avicenne, Beaujon, Bicêtre, Bichat, Cochin-Port Royal, Hôpital Européen Georges Pompidou, Henri-Mondor, Jean-Verdier, Lariboisière, Louis-Mourier, Pitié-Salpêtrière, Saint-Antoine, Saint-Louis, et Tenon AP-HP Hors AP-HP : Saint-Denis, Saint-Joseph, Melun

Téléchargez le communiqué de presse