Deeptech

Qirinus : une solution innovante pour sécuriser les architectures cloud

Date:
Mis à jour le 16/06/2022
Dernière venue dans la Deeptech, Qirinus propose un logiciel de gestion d’infrastructure innovant, capable de déployer de façon automatique des architectures informatiques, tout en garantissant un niveau de sécurité élevé et conforme aux politiques visées. Eddy Caron, Benjamin Rey, Frédéric Vella, les trois cofondateurs de la startup, et Arthur Chevalier, ingénieur de valorisation pour Qirinus, comptent démontrer cette année l’efficacité de leur technologie auprès de grands groupes industriels.
Photo d'illustration d'une salle des machines
© Inria / Photo B. Fourrier

Déployer automatiquement des architectures informatiques sécurisées

Créée en novembre 2021, Qirinus est l’une des dernières startups deeptech née de la recherche en informatique chez Inria. Elle développe et propose à ses clients un "orchestrateur unique" : un logiciel de gestion d’infrastructure, à même de modéliser, déployer et sécuriser, de façon normalisée, les services informatiques d’une entreprise, avec une mise à jour des composants critiques. Cette innovation proposée intéresse d’ores et déjà de grands groupes industriels des secteurs de la défense, de l’énergie et du luxe.

Eddy Caron, chercheur au LIP (Laboratoire d’Informatique du parallélisme) à l’ENS Lyon et membre de l’équipe Inria Avalon, accompagne le projet depuis ses débuts, tandis que Frédéric Vella est le récent CEO de la startup.

Une innovation issue de la recherche académique

L’aventure a débuté en fait il y a une dizaine d’années : les premières briques du logiciel ont en effet été posées par les recherches d’Arnaud Lefray, alors doctorant au sein de l’équipe Avalon. Les travaux du jeune chercheur, conduits dans le cadre du projet européen Seed4C, portent sur la sécurité des environnements virtualisés informatiques en nuage (architectures cloud).

« Les technologies cloud offrent la possibilité de construire des infrastructures informatiques rendant différents services au moyen de ressources extensibles et hétérogènes. Cela permet à leurs utilisateurs d’élaborer des architectures répondant à des besoins variés (calcul, stockage/échange de données, etc.), comme ceux rencontrés dans le secteur industriel », explique Eddy Caron.

Cette concentration d’activités au sein d’une infrastructure mutualisée, avec un caractère modulaire, présente de nombreux bénéfices : elle simplifie grandement l’élaboration des réseaux et exploite des solutions informatiques peu coûteuses. Toutefois, elle pose aussi des problèmes critiques de cybersécurité. En effet, l’externalisation des services numériques se fait au sein d’environnements virtualisés en constante évolution. La croissance rapide de ces environnements les rend attractifs, mais complexes à maîtriser et sujets aux failles de sécurité,  ce qui en fait une cible privilégiée d’attaques informatiques.

Garantir la sécurité des architectures cloud

« Afin de garantir une sécurité optimale, il est nécessaire d’avoir une vision d’ensemble de l’architecture et de la cohérence des différentes configurations (systèmes, réseaux, logiciels, etc.) entre les éléments dont elle est constituée, détaille Eddy Caron. Pour répondre à ce besoin, Qirinus propose un outil permettant de déployer des applications informatiques sur un système cible, en gérant l’hétérogénéité des solutions utilisées (multicloud, multiapplication, multisolution de cybersécurité, etc.) et en assurant la sécurité de l’ensemble. »

Cet orchestrateur unique qui repose sur une approche de transformation de modèle fait l’originalité de la technologie Qirinus : au sein d’un environnement très ergonomique, en mode "drag and drop" (glisser-déposer), l’utilisateur conçoit l’architecture désirée, puis l’outil en assure un déploiement automatique, garantissant la cohérence des règles de sécurité informatique voulues par celui-ci.

« Notre technologie intéresse tout particulièrement les DSI (Directions des systèmes d’information) et les garants de solutions IT au sein de grands groupes industriels : ceux-ci sont en demande de solutions opérationnelles automatiques afin de minimiser les risques d’erreurs humaines, tout en restant adaptables. L’objectif est de s’intégrer dans un environnement informatique existant avec des process spécifiques. Les grands groupes industriels disposent d’une expertise forte en déploiement sécurisé dans les clouds. Notre approche est suffisamment modulaire pour s’adapter à leurs processus existants, tout en leur offrant un gain de temps précieux et une fiabilité bien plus importante », éclaire Frédéric Vella.

Démontrer l’efficacité de la technologie Qirinus

Avec son principe d’orchestration en amont, indépendant des solutions informatiques utilisées in fine, adaptable et paramétrable en fonction des besoins, Qirinus offre donc à ses clients potentiels une solution souveraine. « Notre outil vise à simplifier les tâches très complexes, dévolues aux garants des solutions IT dans une entreprise, et n’entrave aucunement leur autonomie, n’ayant pas vocation à se substituer aux compétences existantes, aux procédures en vigueur ou aux règles de sécurité », résume Eddy Caron. « L’écoute des utilisateurs est au cœur de la relation client de Qirinus : notre culture est celle de la réactivité et de l’adaptabilité », ajoute Fédéric Vella.

Les directions des systèmes d’information de grands groupes industriels, qui expérimentent au quotidien la complexité du déploiement d’architectures distribuées sous de fortes contraintes de sécurité, s’intéressent au concept apporté par Qirinus ainsi qu’aux fonctionnalités offertes par l’outil. Indubitablement, la technologie séduit : Qirinus vient d’être ainsi recensée pour une intégration dans le Cloud Outscale de Dassault Systèmes.

« Ce n’est qu’un début, souligne Frédéric Vella. À notre stade de développement, nous souhaitons maintenant apporter à de futurs clients potentiels la preuve de l’efficacité et de la fiabilité de la sécurité mise en œuvre au travers de cas métiers concrets. Nous travaillons ensemble dans ce sens, en définissant avec eux des cas d’usage et des critères d’évaluation, pour les convaincre pleinement. »

Proposer une solution souveraine

En plus de la souveraineté technique proposée à ses clients, Qirinus revendique également la souveraineté stratégique de son produit. « Qirinus est une entreprise ‘made in France’, issue de la recherche française, et exploitant ou adaptant des solutions techniques françaises et européennes, résume Eddy Caron. Dans un contexte de cybersécurité, la notion de cloud souverain s’impose comme une nécessité, surtout pour des secteurs sensibles comme certains services de l’État, telle que la Délégation générale pour l’armement, avec qui nous sommes en contact ».

Depuis le début de l’aventure Qirinus, Inria a fait preuve d’un accompagnement et d’une confiance sans faille, soulignent ses cofondateurs, et à de nombreux niveaux (soutien financier, ouverture à un réseau industriel, support juridique, etc.). Forte de cet appui, la startup aborde les prochaines échéances avec confiance. « Avec les résultats des preuves de concept attendus dans quelques mois, et qui seront déterminants pour la suite, nous préciserons notre modèle économique, engagerons une levée de fonds, recruterons, entre autres, des équipes scientifiques : 2022 s’annonce passionnante ! », conclut avec enthousiasme Frédéric Vella.

Bio express d’Eddy Caron

Eddy Caron est maître de conférences, habilité à diriger les recherches, à l’ENS Lyon. Il l’a rejointe en 2000, après une thèse de doctorat en informatique, portant sur le calcul haute performance, et des expériences postdoctorales en tant qu’attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’université Picardie Jules Verne et ingénieur expert chez Inria. Depuis son arrivée à l’ENS Lyon, il travaille au sein de l’équipe-projet Avalon, commune avec Inria.

L’aventure entrepreneuriale ne lui est pas inconnue : avec Frédéric Desprez, actuel directeur du centre Inria de Grenoble Rhône-Alpes, il a cofondé SysFera, une startup proposant des solutions innovantes pour la distribution de calcul haute performance pour les architectures cloud et les environnements distribués.

 

Bio express de Frédéric Vella

Titulaire d’un master spécialisé d’HEC Paris en management d’unités stratégiques, Frédéric Vella a fondé sa première société au sortir de ses études. Il a depuis impulsé la création de nombreuses autres entreprises, en majorité dans le secteur tertiaire (formation, conseil et stratégie d’innovation, expertise, marketing, commerce, etc.).

Nommé récemment CEO de Qirinus, il met au service de cette nouvelle startup des compétences techniques et managériales reconnues. Ses nombreuses expériences passées, en gestion et direction d’entreprise, seront des atouts déterminants dans le développement de cette jeune entreprise.