Sites Inria

English version

European Research Council 2009

Pierre-Yves Oudeyer : l’homme qui rend les robots curieux

Pierre-Yves Oudeyer © INRIA - Photo Kaksonen  Pierre-Yves Oudeyer - © INRIA - Kaksonen

Pierre-Yves Oudeyer a reçu une bourse d’un montant de 1,5 million d’euros pour son projet. Un parcours atypique entre recherche fondamentale de pointe et applications expérimentales accessibles au grand public, renouveau de la robotique et voyage aux sources du langage humain. Pierre-Yves Oudeyer avait quelques atouts de poids lorsqu’il a présenté son projet à l’ERC. Grâce à la bourse obtenue en automne 2009, le directeur de l’équipe Flowers est promu "leader scientifique" européen ès robotique.

Dès sa sortie de l’École normale supérieure de Lyon, Pierre-Yves Oudeyer s’est passionné pour la question du langage chez les robots. Une question convoquant robotique, linguistique, biologie ainsi que les toutes nouvelles sciences de la complexité.

Au Computer Science Laboratory de Sony, Pierre-Yves Oudeyer a conduit pendant les huit premières années de sa carrière des travaux sur la parole et sur sa structuration originelle en un système de sons partagé. Ses outils ? Les méthodes fournies par les travaux en robotique, en intelligence artificielle et en modélisation informatique. Aux côtés de Luc Steels et de Frédéric Kaplan, Pierre-Yves Oudeyer a donc tenté de cerner l’émergence du langage parlé et d’apporter de nouveaux arguments dans un débat scientifique entre linguistes. Il a mis à l’épreuve ses hypothèses en faisant dialoguer des chiens-robots, expérience plutôt ludique et souvent plébiscitée par le grand public.

Faire évoluer les efforts de son équipe grâce à la bourse ERC

À la tête de l’équipe Inria Flowers depuis 2008, il a poursuivi ses recherches en robotique développementale et sociale. Nouvelle structure, nouveaux défis : il s'agissait cette fois de concevoir des robots capables d'apprendre des choses nouvelles sur le long terme, sans l'intervention d'un ingénieur "après leur sortie d'usine", en combinant curiosité artificielle et interactions sociales avec des humains… avec pour maxime « humaniser les machines plutôt que machiniser les hommes », il a cette fois fait appel à de nouvelles disciplines connexes : les neurosciences et la psychologie développementale. C’est ce qui l’a conduit à observer pour le reproduire, le comportement d’apprentissage chez le petit d’Homme.

"Et bientôt des robots de compagnie ?"

Grâce à la bourse de l’ERC, Pierre-Yves Oudeyer va pouvoir faire évoluer les efforts de son équipe sur deux sujets cruciaux pour sa démarche : l’apprentissage moteur (perception et appropriation de soi) et l’apprentissage du lexique (désignation des choses). Avec leur cortège de problèmes connexes, autour de la reconnaissance d’objets et de la conception d’interfaces humains-robots pertinentes. Des promesses de résultats qui pourraient être déterminants pour l'essor de la robotique personnelle, et en particulier les technologies d'assistance et d'accompagnement de la personne. Pour mener à bien ses recherches, Pierre-Yves Oudeyer a d’ailleurs déjà lancé un appel à talents sur ses pages personnelles…

Mots-clés : ERC Robotique PCRDT Europe FLOWERS Pierre-Yves Oudeyer

Haut de page

Suivez Inria