Sites Inria

English version

Start & UP!

A. Cortell (*) - 18/03/2019

inalve lève 1,6 millions d’euros pour industrialiser sa production de microalgues destinée à l’alimentation animale d'élevage

logo inalve

Lauréate du concours mondial de l'Innovation 2030, la jeune start-up de biotechnologie inalve a réussi un tour de table qui va lui permettre d'installer son pilote industriel qui cible dans un premier temps l'aquaculture, en région PACA. À moyen terme, inalve ambitionne de fournir l'ensemble de l'agro-industrie avec une solution agricole raisonnée et innovante dans le domaine de l'alimentation animale.

inalve souhaite apporter une solution d’avenir à un immense défi, celui de l’alimentation durable face à la pénurie annoncée en farines de poissons et de protéines végétales. La demande mondiale d'ingrédients riches en protéines pour nourrir les animaux d'élevage, en particulier en aquaculture, ne cesse d'augmenter. Naturellement riches en protéines, acides aminés, antioxydants, vitamines et oligo-éléments, les microalgues marines sont une alternative naturelle et renouvelable pour pallier la pénurie de ressources annoncées en farines de poisson et protéines végétales.

Nourrir la planète sans l'épuiser

inalve a conçu un procédé industriel innovant breveté : la culture de microalgues en biofilm qui sera transformée en farine riche en protéines, plus rentable, compétitive et écologique que les productions classiques (en suspension dans l’eau). Cette innovation répond aux besoins de l’industrie agroalimentaire qui recherche des produits plus sains et respectueux de l’environnement. Le procédé inalve permet une production raisonnée innovante dans le domaine de l’alimentation animale

Protection des ressources et empreinte écologique neutre 

Les microalgues vont remplacer les farines végétales (86% de la culture du soja, très consommatrice en eau, sont destinés aux animaux) et les farines animales enrichies en produits chimiques et antibiotiques. Les animaux nourris à base de farines de poisson favorisent la surpêche et l’appauvrissement des ressources maritimes.
inalve peut cultiver les microalgues sur tout type de sol qui bénéficie de lumière et d’eau, partout dans le monde, sans épuiser les ressources naturelles. La culture des microalgues nécessite une consommation réduite en eau et en énergie (respectivement 70% et 90% de réduction par rapport aux technologies de production classiques) et contribue à réduire l’effet de serre (chaque kilo de biomasse produit absorbe 2 kg de CO2 atmosphérique).

Nourrir la planète avec un aliment bon pour la santé animale et humaine en ayant un impact environnemental minimal, est le double challenge que nous nous étions fixé lorsque nous avons conçu notre technologie, déclare Christophe Vasseur président et cofondateur de inalve . Ce projet a reçu le soutien de nombreux acteurs et partenaires qui nous accompagnent depuis nos débuts, comme Bpifrance , l’incubateur Paca-Est et Inria.

Genèse de la start-up inalve
  • 2015
    • Lancement du projet. Lauréat « en émergence » du concours national I-LAB (Bpifrance)
  • 2016
    • Création de la société inalve par Christophe Vasseur et Hubert Bonnefond
    • Essai au Laboratoire d’Océanographie de Villefranche- sur-Mer.
    • inalve intègre l’incubateur PACA-Est .
    • Lauréat du Concours Mondial de l’Innovation (phase d’amorçage)
  • 2017
    • Preuve du concept. 
    • inalve est lauréat du concours Agrichallenge de McDonald’s
    • Premières productions de lots de farine
  • 2018
    • inalve est gagnant du Concours Mondial de l’Innovation 2030 
    • phase "levée de risques"
  • 2019
    • Levée de fonds de 1,6 million d’euros auprès d’investisseurs

Mots-clés : Innovation Écologie Environnement Aquaculture Start-up Micro algues Biotechnologies

Haut de page

Suivez Inria