Sites Inria

English version

Sciences des données et Intelligence Artificielle

13/12/2017

Institut DATAIA : Sciences des données, Intelligence Artificielle et Société

Désigné comme Institut Convergence dans le cadre du Plan d'Investissements d'Avenir 3 , l’Institut DATAIA rassemble sur le plateau de Saclay, en région parisienne, des compétences de recherche interdisciplinaire dans les sciences des données et de l'intelligence artificielle au service des sciences humaines et sociales.

Dix. C'est le nombre d'Instituts Convergence sélectionnés après deux appels à projets, toutes disciplines confondues. Parmi eux, l’Institut DATAIA, spécialisé en sciences des données, intelligence artificielle et société. Ou comment le big data et l'intelligence artificielle (IA) se mettent au service des sciences humaines et sociales et de leurs domaines applicatifs . Ce centre interdisciplinaire, regroupant 130 enseignants-chercheurs et enseignantes-chercheuses, est porté par l'université de Paris-Saclay et scientifiquement dirigé par Inria.
Le but ? Regrouper sur un même site scientifique des expertises pluridisciplinaires de grande ampleur et de forte visibilité autour d'un sujet représentant des défis scientifiques à forts enjeux socio-économiques.
Financé par l'Agence nationale de recherche (ANR) dans le cadre du troisième volet du Programme d'Investissements d'Avenir (PIA 3) , l’Institut DATAIA a pour mission de développer une vision intégrative en recherches de pointe alliée à des formations d'excellence mais aussi de favoriser les relations entre les mondes académique et industriel .

De multiples défis à relever

Pour concrétiser ces grandes ambitions, le centre souhaite lever les verrous scientifiques, technologiques, juridiques, économiques et éthiques liés à cette science des données . Par exemple : comment proposer à un client un service personnalisé d’optimisation de consommation d'énergie sans porter atteinte à sa vie privée ? Ou encore, comment traiter les données de certains appareils connectés de santé en vue d’une médecine préventive ? Sans oublier l’importance de donner un cadre juridique et légal à cette révolution numérique pour y faire adhérer professionnels et particuliers en jouant la carte de la transparence sur le traitement de données sensibles ou à caractère privé.

L’Institut DATAIA s’appuie sur des socles disciplinaires tels que la statistique, la stratégie, la science des données, le droit, etc... et relève des défis interdisciplinaires (des données vers la connaissance et la prise de décision, de l'apprentissage profond à l'IA, la confiance numérique et l'approbation ou encore l'économie de la donnée et sa régulation) pour propager son expertise à l'ensemble des partenaires scientifiques. L’Institut favorise le transfert de ses résultats dans des domaines applicatifs comme la politique énergétique, la santé, le business analytics (pour aider les entreprises à exploiter au mieux leurs données collectées et stockées), les réseaux des personnes et des objets (travailler sur les différents impacts liés aux réseaux sociaux, par exemple) et l'e-science.

Une coopération scientifique internationale

Une telle coopération scientifique consolide la visibilité internationale et l'expertise de la communauté des sciences des données de Saclay, en accueillant des personnalités scientifiques majeures par exemple. Des projets sont ainsi menés conjointement entre les secteurs public et privé mais également entre les milieux académique et industriel. Car le résultat de ces recherches aboutira certainement à des objets ou des services qui nous seront familiers dans quelques années. Encourager de tels rapprochements fait d'ailleurs partie des objectifs inscrits dans le PIA et des missions de l'ANR.

L'institut mise également sur les futurs scientifiques de haut niveau. Il propose en effet des cursus innovants en formation initiale et continue pour former les "data scientists" de demain.

3 questions à Nozha Boujema

Nozha Boujemaa, directrice de recherche au centre Inria Saclay - Île-de-France et nouvellement directrice de l'Institut DATAIA décrypte les enjeux de cet institut.

Comment est né l'Institut DATAIA et dans quel but ?

Suite à sa sélection comme seul centre de convergence dans le numérique, l'Institut DATAIA a pour but de coconcevoir le numérique avec les sciences dures, les sciences juridiques, économiques ou sociales. L'Institut DATAIA se veut être au carrefour de la transformation numérique . Il y a quelques années, j'avais initié la création de l'Institut de la Société Numérique (ISN) dans le cadre de l'Idex de Paris-Saclay. L'idée était d'adopter une vision pluridisciplinaire du numérique afin de sensibiliser à la nécessité d'une approche nouvelle. Nous continuons dans ce sens avec l'Institut DATAIA avec plus de moyens.

Quel est le rôle d'Inria au sein de l'Institut DATAIA ?

Inria dirige ce centre en organisant la communauté et pilotant les objectifs. Plusieurs équipes Inria y sont affiliées, travaillant sur les bases de données, le machine learning ou la protection de la vie privée et des données par exemple.

Nous développons aussi des relations internationales très fortes afin d'effectuer des échanges d'étudiants ou de personnalités scientifiques, d'organiser des workshops ou des séminaires. Ces questions sont internationales, c'est pourquoi nous avons beaucoup d'échanges avec nos homologues étrangers.

Quels buts souhaitez-vous atteindre ?

Nous sommes en discussions avancées pour installer des partenariats public-privé dont les industriels sont très demandeurs. Nous travaillerons en premier lieu sur la mobilité, l'optimisation de la distribution et du stockage de l'énergie, sur le véhicule autonome ou sur la santé et le bien-être. Par exemple, un programme de nutrition personnalisé pourra être proposé aux utilisateurs en fonction des données recueillies.

Pour se renouveler, les projets dureront entre trois et quatre ans. Mais il faut être opportuniste ! Nous nous intéresserons à tous types de problèmes pourvu qu'ils soient dotés de données disponibles pour générer des résultats. Les challenges sont nombreux, mais le progrès est devant nous.

EN BREF

  • Programme d'Investissements d'Avenir (PIA) : Le 3e volet du PIA mis en place en 2016 par le Commissariat général à l'investissement (service du Premier Ministre), dispose de 10 milliards d'€ pour soutenir le progrès de l'enseignement et de la recherche, valoriser cette recherche et accélérer la modernisation des entreprises.
  • Agence Nationale de Recherche (ANR) : L'ANR a pour mission de gérer de grands programmes d'investissement de l'État dans le champ de l'enseignement supérieur et de la recherche, et de suivre leur mise en œuvre. Depuis 2010, elle est un opérateur de l'État pour les actions du PIA. Depuis fin 2016, l'ANR a signé un contrat d'objectifs et de performances faisant d'elle un établissement public opérateur de l'État au service de la recherche publique et privée.
  • Les Instituts Convergence : Ces instituts initient une nouvelle démarche visant à structurer sur un même site des forces scientifiques pluridisciplinaires de grande ampleur et de forte visibilité. Ceci afin de mieux répondre à des enjeux majeurs, à la croisée des défis sociétaux et économiques ainsi que des questionnements de la communauté scientifique.

Mots-clés : Institut de convergence Inria Saclay - Île-de-France Intelligence artificielle Big data

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !