Sites Inria

Etre post-doctorant

Approfondir et valider sa recherche avec un post-doctorat

Chercheur avec écouteur

Vous souhaitez continuer vos études après la thèse ? Vous voulez en approfondir les dimensions internationale et industrielle ? C’est possible grâce au post-doctorat. Inria propose des séjours de recherche post-doctoraux d’une durée maximale de 24 mois. Ces séjours sont destinés aux titulaires d’un doctorat obtenu depuis moins d’un an ou aux personnes en passe de l’obtenir.De nombreuses institutions publiques et entreprises proposent des solutions pour financer vos études post-doctorales.

Quelles sont les possibilités pour financer son post-doctorat ?

Le financement d’un post-doctorat peut relever de nombreux organismes officiels ou encore d’une entreprise privée. Les salaires proposés aux doctorants peuvent différer d’un organisme à l’autre. Chaque financement est en principe exclusif. Le cumul de plusieurs aides est donc rare.

Les financements des organismes officiels

Les principaux organismes officiels délivrant des financements durant la préparation d’un post-doc sont :

  • le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ;
  • les régions ;
  • le CNRS.
Les campagnes Inria

Inria finance certains post-doctorats sur ses propres ressources.

La rémunération proposée est alors de 2 621 euros brut par mois.

Durant son séjour chez Inria, le post-doctorant est affilié à la Sécurité sociale et bénéficie à ce titre d’une assurance maladie.

A l’issue de son séjour chez Inria le post-doctorant a droit, le cas échéant, à une allocation chômage.

Les financements des entreprises dans le cadre d’un post-doc industriel chez Inria
  • Les attributions des financements pour les postes de post-doctorat chez Inria ont lieu en mai, pour une embauche en juillet suivant ; et en octobre, pour une embauche en janvier suivant.
  • La contribution de l’entreprise au financement est supérieure ou égale à 50 % pour les grands groupes. Elle peut être inférieure pour les PME-PMI.
  • Le post-doctorant industriel peut recevoir un complément de salaire de la part de l’industriel concerné avec l'autorisation d'Inria. D'autres financements complémentaires de l’industriel peuvent également intervenir vers Inria ou vers les projets concernés.
  • Si le transfert technologique envisagé dans le cadre du post-doc industriel se concrétise par la mise au point d’un logiciel avec une finalité produit, par un dépôt de brevet ou par tout objet présentant une instanciation du produit commercial, un contrat de licence sera signé à la fin du post-doc. Les droits patrimoniaux y afférents sont normalement dévolus à l’employeur. Le post-doctorant peut être amené à signer tout document permettant à Inria d'être titulaire de ces droits patrimoniaux.
Les sites à consulter
  • Bourses Cordis : sous l’égide du Service communautaire d’information sur la recherche et le développement, le septième programme-cadre pour la recherche et le développement technologique (7e PC) est le principal instrument communautaire de financement de la recherche pour la période 2007-2013.
  • Bourses EIFFEL : délivrées par le ministère des Affaires étrangères et européennes, ces bourses sont destinées à soutenir l’action de recrutement à l’international des établissements d’enseignement supérieur français.
  • Bourses post-doc ERCIM : bourses de l’European Research Consortium for Informatics and Mathematics.
  • Bourses et aides à la formation doctorale du ministère de la Recherche : deux nouveaux programmes d'aide à la mobilité des chercheurs ont été lancés.
  • Bourses AUF : bourses de l’agence universitaire de la Francophonie.
  • Bourses Chateaubriand : cette initiative de la mission scientifique et technologique de l’ambassade de France aux Etats-Unis permet à des laboratoires français, publics ou privés, d’accueillir pendant une année un chercheur américain, doctorant ou post-doctorant.
  • Site du Ministère des affaires étrangères : bourses et aides à la mobilité internationale.
Informations générales
  • Guide des Aides doctorales et post-doctorales : 13e édition du guide de l’Association nationale des docteurs ès sciences (ANDES).
  • Les organismes de recherche en un coup d'oeil : sur le site du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.
  • Association Bernard Gregory, (Intelli’agence depuis 2010) : elle a pour but de promouvoir la formation par la recherche dans le monde socio-économique et d’aider à l'insertion professionnelle en entreprise des jeunes docteurs.
  • Confédération des Jeunes Chercheurs
  • Edufrance : site de l’Agence pour la promotion des formations et des échanges éducatifs et scientifiques.
  • EGIDE : site du Centre français pour l’accueil et les échanges internationaux.
  • Fondation nationale Alfred Kastler : cette fondation s’est donné pour but l’amélioration des conditions d’accueil en France des chercheurs et enseignants-chercheurs étrangers
  • Guilde des doctorants : cette association a pour objectif la mise en commun sur Internet d’informations et de ressources consacrées aux formations doctorales.

Comment choisir un sujet ?

L’objectif essentiel de l’institut pour les prochaines années est de réaliser des percées scientifiques et technologiques majeures dans le cadre de cinq grands domaines de recherche prioritaires :

À titre exceptionnel, les responsables d’équipes-projets de recherche Inria peuvent prendre en compte des propositions de sujets originaux émanant des candidats eux-mêmes . Des candidatures de haut niveau sur des sujets non prioritaires seront ainsi examinées. En dehors des STIC, les recherches chez Inria trouvent en effet des applications dans des domaines aussi variés que la médecine, la biologie, les transports, l’aménagement du territoire, la linguistique, etc.

Quelles sont les grandes étapes d’un post-doctorat ?

Durant son post-doctorat, l’étudiant connaît le quotidien d’un chercheur et suit des étapes obligatoires pour parfaire sa formation.

Post-doc

Le séjour post-doctoral chez Inria est d’une durée d’un à deux ans. Durant ce séjour, le post-doctorant est chercheur à part entière dans une équipe d’accueil et participe pleinement à la vie du groupe :

  • publications d’articles ;
  • participations à des séminaires ;
  • participations à des conférences.
Post-doc industriel
  • Le séjour post-doc industriel est d’une durée d’un an ;
  • Dans le cadre d’un post-doc industriel, le jeune docteur est embauché par Inria ;
  • Inria et l’entreprise établissent une convention qui détermine la contribution de l’entreprise au financement du post-doc ;
  • En principe, son travail s’effectue essentiellement chez l’industriel.

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !