Sites Inria

English version

Domaine de recherche

Santé, biologie et planète numériques

Hugues Berry © Inria / Photo G. Scagnelli

Hugues Berry est adjoint au directeur scientifique, en charge du domaine de recherche "Santé, biologie et planète numériques".

Ce domaine de recherche comporte près de 50 équipes-projets qui sont à l’origine de nouvelles avancées dans les secteurs de la biologie, la médecine, les sciences de la santé ou de l’environnement, grâce aux mathématiques appliquées ou aux TIC (technologies de l’information et de la communication). Une partie des équipes-projets travaille sur un éventail de sujets importants allant de la biologie moléculaire et cellulaire à l'évolution, en passant par les écosystèmes et les neurosciences. Leurs recherches font appel à la bio-informatique (séquences biomoléculaires, structures 3D), la biologie des systèmes (réseaux de régulation ou métaboliques), les neurosciences computationnelles (neurones et réseaux) ou l’analyse d’images biologiques.

Le domaine développe également des applications biomédicales, notamment l’imagerie biomédicale, les modèles physiologiques personnalisés, l'anatomie computationnelle et la chirurgie assistée par ordinateur. Les domaines visés sont, par exemple, les neurosciences cliniques, les interfaces cerveau-ordinateur, la recherche cardiovasculaire ou l'immunologie, et plus particulièrement le cancer et les pathologies cardiaques ou neurologiques. L'autre axe de recherche porte sur les écoulements géophysiques et environnementaux (météorologie, hydrogéologie, ondes sismiques), avec des applications à la prévision de catastrophes (inondations, pollution, contamination souterraine) et sur les énergies durables (énergie hydraulique, éolienne ou bio-énergie) et alternatives (dont la fusion contrôlée). Les principales méthodologies mises au point pour la modélisation, le contrôle et l’analyse de ces systèmes englobent les mathématiques discrètes, la programmation par contraintes et la programmation logique, les équations différentielles (ordinaires, aux dérivées partielles, ou stochastiques), la modélisation multiéchelle, l’assimilation de données, la théorie du contrôle, la modélisation statistique et l’apprentissage automatique.

Mots-clés : Biologie Santé Alain Viari

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !