Sites Inria

English version

Nos métiers

Les métiers de l'ingénierie et de l'innovation

Développement d'un projet Inria / Photo G. Scagnelli

Grâce à des compétences scientifiques et techniques dans un domaine de spécialisation, mais aussi à une maîtrise du pilotage de projets, les ingénieur.e.s réalisent la transition entre recherche fondamentale et innovation technologique.

Plateformes de réalité virtuelle, de calcul intensif, cybersécurité, intelligence artificielle ou encore de robotique… Vous serez l’artisan de l’impact socio-économique de cette recherche, engagée dans les grands enjeux actuels (développement durable, médecine numérique, protection des données personnelles, etc). Venez développer vos compétences et enrichir votre réseau !

Devenir ingénieur.e chez Inria

Chaque année, l'institut recrute des ingénieur.e.es sur des postes contractuels de deux à trois ans, que les candidates et candidats soient jeunes diplômé.e.s ou ingénieur.e.s confirmés. L'environnement de travail est axé sur :

  • une prédominance des activités touchant au numérique (à la fois domaine de recherche et de transfert, et moyens de haute technologie de la recherche et du transfert)
  • une proximité entre ingénieur.e.s et chercheurs et chercheuses essentielle pour partager la construction d’un projet de recherche et les retombées industrielles des résultats ;
  • une richesse des activités de transfert et d’innovation, présentes dans les missions statutaires de l’organisme.

Ainsi, il conduit à distinguer trois métiers : les ingénieur.e.s « Recherche & Développement », les ingénieur.e.s « Transfert & Innovation » et les ingénieur.e.s « Systèmes d’Information »(consulter la page Systèmes d'Informations pour cette catégorie).

Ingénieur.e recherche & développement

Devenir ingénieur.e en R&D à l'institut, c'est accompagner au quotidien les chercheuses et chercheurs dans leurs travaux, en développant des logiciels et des outils pour faciliter leurs recherches, en mettant en place des plate-formes technologiques d’expérimentation. La taille volontairement réduite de nos équipes de recherche permet un climat d'échanges et d'écoute de chacun. Travailler pour Inria offre également l'opportunité de tisser des liens forts avec le monde industriel, de participer à une création d'entreprise incubée au sein de l’institut.

Ce métier requiert dans tous les cas une bonne capacité à entrer dans les problématiques de la recherche et à s’adapter à la manière de travailler des chercheurs et chercheuses ainsi que, souvent, une aptitude à gérer des projets dans des environnements pouvant impliquer plusieurs équipes et/ou une connaissance des contraintes du passage à l’industrie.

Leurs responsabilités relèvent de la science et de la technique :

  • développer des logiciels et des outils pour faciliter ou traduire les résultats des recherches ; vérifier, tester ou consolider certains points des travaux de production de connaissances ;
  • contribuer à la mise en place et au développement de plateformes technologique à vocation de recherche ou d’expérimentation ;
  • proposer des développements informatiques à des fins de maturation d'un logiciel d’Inria.

Ingénieur.e transfert & innovation

Les ingénieur.e.s « Transfert et innovation » mettent en œuvre les opérations de transfert de compétences, de connaissances et de technologies dans l’écosystème industriel d’Inria, propice aux partenariats avec grands groupes et PME ainsi qu’à la création de start-up. Le plus souvent autour des plateformes de transfert technologique, il s’agit, suite au prototypage, d’assurer une prestation de conseil en ingénierie, pour évaluer le « time-to-market » des produits en développement chez le partenaire, fournir des conclusions rapides (quelques semaines à quelques mois) sur différents scénarii de développement technologique. En outre, les futurs partenaires attendent des propositions adaptées de partenariat par exemple, contrats de R&D, contrats d'expertise, licences de technologies… L’exercice de ce métier associe une responsabilité scientifique et technique avec une responsabilité business et partenariat.

Par exemple : 

  • construction ou renforcement d'un réseau de contacts, notamment par la réalisation de supports de démonstration,
  • négociation de contrats de recherche.
  • portage d’un projet de création d’entreprise.

Des missions de partenariat de coopération internationale ouvrent d'autres opportunités aux ingénieur.e.s. (consulter les pages Gestion & pilotage).

Mots-clés : Ingénieur Ingénierie Innovation Recrutement Métiers

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !